Louis Le Pensec

Louis Le Pensec
Illustration.
Louis Le Pensec en 2008 à Scaër
Fonctions
Sénateur français

(10 ans et 2 jours)
Élection
Circonscription Finistère
Groupe politique SOC
Ministre de l'Agriculture et de la Pêche

(1 an, 4 mois et 16 jours)
Président Jacques Chirac
Premier ministre Lionel Jospin
Gouvernement Jospin
Prédécesseur Philippe Vasseur
Successeur Jean Glavany
Député français

(4 ans, 3 mois et 2 jours)
Réélection 28 mars 1993
1er juin 1997
Circonscription 8e circonscription du Finistère
Législature X
XI
Groupe politique SOC
Prédécesseur Gilbert Le Bris
Successeur Gilbert Le Bris

(5 ans, 2 mois et 19 jours)
Réélection
16 mars 1986
12 juin 1988
Circonscription 8e circonscription du Finistère
Législature VII
VIII
IX
Groupe politique SOC
Prédécesseur Gilbert Le Bris
Successeur Gilbert Le Bris

(8 ans, 3 mois et 21 jours)
Élection 11 mars 1973
Réélection 19 mars 1978
21 juin 1981
Circonscription 8e circonscription du Finistère
Législature V
VI
VII
Groupe politique SOC
Prédécesseur Jean-Claude Petit
Successeur Gilbert Le Bris
Maire de Mellac

(26 ans)
Prédécesseur Mathurin Daniel
Successeur Bernard Pelleter
Ministre des Départements et territoires d'outre-mer

(4 ans, 10 mois et 15 jours)
Président François Mitterrand
Premier ministre Michel Rocard
Edith Cresson
Pierre Beregovoy
Gouvernement Rocard I
Rocard II
Cresson
Bérégovoy
Prédécesseur Olivier Stirn
Successeur Dominique Perben
Porte-parole du gouvernement

(2 ans, 3 mois et 1 jour)
Président François Mitterrand
Premier ministre Michel Rocard
Gouvernement Rocard II
Prédécesseur Claude Évin
Successeur Jack Lang
Ministre de la Mer

(1 an et 10 mois)
Président François Mitterrand
Premier ministre Pierre Mauroy
Gouvernement Mauroy I
Mauroy II
Prédécesseur poste créé
Successeur Guy Lengagne
Biographie
Nom de naissance Louis le Pensec
Date de naissance (83 ans)
Lieu de naissance Mellac (Finistère)
Nationalité Drapeau de la France France
Parti politique Parti socialiste
Profession Homme politique

Louis Le Pensec, né le à Mellac (Finistère), est un homme politique français.

Biographie

Situation personnelle

Louis Le Pensec naît le 8 janvier 1937 à Mellac. Fils d'un manoeuvre aux papeteries de Mauduit (Quimper), il est licencié en droit et diplômé en gestion de l'IGR-IAE de l'Université de Rennes 1. Il devient attaché de direction à la SNECMA (devenu Safran Aircraft Engines), puis chef de personnel de la SAVIEM en 1967.

Parcours politique

Implantation politique dans le Finistère

Louis Le Pensec est élu maire de Mellac en 1971, puis député du Finistère en 1973. En 1976, il est élu conseiller général du Finistère. En parallèle, le jeune député finistérien intègre l'appareil national du Parti socialiste. Il devient délégué national aux régions, puis délégué auprès du premier secrétaire du PS, François Mitterrand, en 1976.

Plusieurs maroquins ministériels sous la présidence de François Mitterrand (1981-1995)

En 1981, il devient le premier ministre de la Mer de plein exercice. Il est désigné à cette occasion Breton de l'année par Armor Magazine en 1982. Il quitte le gouvernement en 1983, alors que le Premier ministre ne lui propose qu'un poste de secrétaire d'Etat[1]. Il devient alors secrétaire national du Parti socialiste aux relations internationales.

Avec Bernard Poignant, il est un proche de Michel Rocard. En 1988, il est nommé ministre des départements et territoires d'Outre-mer, dans le gouvernement de ce dernier. Il conduit les négociations permettant de finaliser les accords de Matignon, en 1988, qui ramènent la Nouvelle-Calédonie à la paix civile[2]. Il occupe en parallèle le poste de porte-parole du gouvernement en 1989 de 1991.

Ministre de l'agriculture de Lionel Jospin

Louis Le Pensec devient ministre de l'agriculture en 1997[3]. Présenté comme un "homme de dossiers" par Les Échos, il prépare la loi d'orientation agricole de 1999, qui renforce la "vocation sociale et environnementale de l'agriculture"[4]. Il quitte néanmoins le ministère alors que se prépare la réforme de la politique agricole commune[5].

En mars 1998, alors que la victoire de la gauche aux élections cantonales de 1998 dans le Finistère lui ouvre la voie de la présidence du Conseil général, il choisit de rester au gouvernement, face à l'insistance de Lionel Jospin.

Elu sénateur du Finistère en septembre 1998, il quitte le gouvernement.

Une fin de carrière politique au Sénat

Sénateur du Finistère élu le , il appartient au groupe socialiste.

Il se retire de la vie politique en 2008, mais reste jusque 2014 adjoint au maire de Mellac et président de l'AFCCRE (Association française du conseil des communes et régions d’Europe). En 2005, il devient avocat spécialisé en arbitrage au sein du cabinet de Tony Dreyfus[6].

Il soutient Benoît Hamon pour l’élection présidentielle de 2017.

Détail des mandats et fonctions

Bibliographie

  • 1997 : Ministre à bâbord (Editions Ouest-France, 1997), essai.
  • 2000 : Vingt questions sur l'Afrique : des socialistes répondent (Éditions L'Harmattan, 2000), essai.

Notes et références

  1. Jean Le Naour, « M. Le Pensec, premier ministre de la mer... », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  2. Patrick Roger, « Nouvelle-Calédonie : une soirée souvenir organisée à Matignon », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  3. Jean Le Naour, « Un vétéran habile et tenace », Le Monde,‎ , p. 11
  4. François Grosrichard, « Louis Le Pensec préfère le Sénat au ministère de l'agriculture », Le Monde,‎ , p. 8
  5. Michel de Grandi, « Jean Glavany succède à Louis Le Pensec au ministère de l'Agriculture », Les Echos,‎ , p. 12
  6. « Avocat. La reconversion surprise de Le Pensec », Le Télégramme,‎ (lire en ligne)

Liens externes