Louis Brune

Louis Brune
Biographie
Naissance
Décès
(à 36 ans)
Rouen
Sépulture
Nom de naissance
Louis Adolphe Brune
Nationalité
française
Activité
Sauveteur
Autres informations
Distinction

Louis Adolphe Brune, né à Rouen le , ville où il est mort le , est un sauveteur travaillant sur la Seine à Rouen.

Biographie

Il sauve de la noyade dans la Seine une quarantaine de personnes. Il est nommé chevalier de la Légion d'honneur en 1836[1]. La ville de Rouen le loge dans une maisonnette près du pont Boieldieu[2]. Il appartient à la loge maçonnique « La Constance éprouvée »[3],[4].

Il meurt en tombant du pont de pierre sur un bateau[5]. Le 27 décembre 1843, il est inhumé au cimetière monumental de Rouen [6],[7].

Hommages

  • Son buste sculpté par Alphonse Guilloux, le bronze du Fécampois François-Alexandre Devaux (1840-1904), la base en pierre attribuée à Jules Adeline, a longtemps orné le quai du Havre avant de disparaître en 1941.
  • Un drame en quatre actes intitulé Louis Brune, le sauveteur de Rouen, par Auguste Hervo, Paris, éditions Blériot.
  • Une rue à Rouen.

Voir aussi

Notes et références

  1. « Cote LH/381/51 », base Léonore, ministère français de la Culture
  2. Notice sur la page Biographies rouennaises, [1].
  3. L.-A. Delérue, « Biographie : Notice sur Louis Brune », dans Le Globe: archives des initiations anciennes et modernes, cf. bibliographie.
  4. Hubert Grosdidier (dir.) (préf. Jean-Robert Ragache), La Franc-Maçonnerie à Rouen de 1803 à 1918, éd. des Falaises, (ISBN 978-2848113487)
  5. « Mort de Louis Brune », Le Journal de Rouen, nos 359-360,‎ 25-26 décembre 1843, p. 1
  6. « Obsèques de Louis Brune », Le Journal de Rouen, 28 décembre 1843.
  7. Cimetière monumental de Rouen : carré M2-4.

Bibliographie

  • Adrien Jarry de Mancy, « Un bienfaiteur de la Ville de Rouen : Louis Brune », dans les Portraits et histoire des hommes utiles, bienfaiteurs et bienfaitrices de tous pays et de toutes conditions, Société Monthyon et Franklin, Paris : H. Lebrun, 1841, 9e année, 1er de la 3e série, p.20-24 [2]
  • L.-A. Delérue, « Biographie : Notice sur Louis Brune », dans Le Globe: archives des initiations anciennes et modernes, t. 3, 1841, p. 70-75 [3]
  • Amédée Méreaux, « Notice sur Louis Brune », dans La France musicale, no 14, 7e année, du 7 avril 1844, p.107-108 [4]
  • Daniel Fauvel, « Louis Brune, Ange gardien du naufragé », Bulletin de la Société libre d'émulation de Seine-Maritime, 2012 [5].