Louis Berlinguet

Louis Berlinguet
Biographie
Naissance
Décès
(à 91 ans)
Montréal
Nationalité
Activités
Autres informations
Membre de
Distinction

Louis Berlinguet est un biochimiste canadien né le 20 juin 1926 à Trois-Rivières et mort le 21 janvier 2018 à Montréal[1].

Il a étudié la synthèse des acides aminés et a eu une carrière remarquablement productive, innovatrice et diverse dans un Québec en pleine révolution tranquille.

Biographie

Formation

Louis Berlinguet fait ses études à l'université de Montréal où il obtient un baccalauréat en chimie en 1947, puis un doctorat en chimie de l'université Laval en 1950. Il a par poursuivi des études post-universitaires en biochimie du cancer à Chicago, Bethesda et Londres[2]. Il fut premier président de l'Institut national de la recherche scientifique (INRS) et contribua à leur fondation.

Président et fondateur

Après des travaux de recherche à Chicago, Bethesda et Londres, il enseigne la biochimie à la Faculté de médecine de l'université Laval. En 1963, il devient directeur du Département de biochimie de la même université puis, en 1967, la Faculté de médecine le nomme vice-doyen à la recherche, charge dévolue, pour la première fois au Québec, à un non-médecin.

Louis Berlinguet quitte l'université Laval en 1969 pour participer à la création du réseau de l'université du Québec, dont il devient le premier vice-président à la recherche. Il est ensuite le premier président de l'Institut national de la recherche scientifique (INRS). S'engageant à fond dans la mise sur pied des centres INRS-Eau et INRS-Énergie, il joue également un rôle déterminant dans l'intégration de l'Institut Armand-Frappier au réseau de l'université du Québec.

Conseiller scientifique

De 1976 à 1980, à Ottawa, Louis Berlinguet assume les fonctions de premier vice-président du Centre de recherches pour le développement international (CRDI). Il devient ensuite conseiller scientifique à l'ambassade du Canada à Paris (1980-1983) puis, de 1983 à 1985, sous-ministre et premier conseiller scientifique du gouvernement canadien à Ottawa. Parallèlement à ces activités, Louis Berlinguet préside le Conseil de la politique scientifique du Québec (de 1975 à 1978) et porte les titres de conseiller auprès des Nations unies et de vice-président du Comité consultatif des Nations unies pour l'application des sciences et de la technologie (1978-1980). Convaincu du rôle de la science et de la technologie pour le développement du tiers-monde (il est un des créateurs du CRDI), il participe aux travaux des comités de l'Agence de coopération culturelle et technique (Paris), il préside le Commonwealth Science Council (Londres) et il siège aux conseils de l'International Foundation for Science (Stockholm), du Bostid (Washington) et du Conseil international des unions scientifiques (Paris).

Honneurs

Notes et références

  1. « Nécrologie - Berlinguet, Louis, Ph. D., O. C., O. Q. », sur La Presse (consulté le 24 janvier 2018)
  2. « Ordre national du Québec », sur https://www.ordre-national.gouv.qc.ca/index.asp, (consulté le 23 janvier 2018)
  3. « L'Association canadienne pour l'avancement des sciences attribue ses prix annuels », La Presse,‎ , B8 (ISSN 0317-9249, lire en ligne)
  4. « Un bâtisseur de nouvelles universités », Le Devoir,‎ , C7 (ISSN 0319-0722, lire en ligne)