Louis Béjart

Louis Béjart
Louis Béjart
Biographie
Naissance
Décès
(à 47 ans)
Paris
Activité

Louis Béjart était un comédien français, né à Paris en novembre 1630, et décédé dans cette même ville le 13 octobre 1678. Il appartenait à la famille Béjart, célèbre famille de comédiens du XVIIe siècle.

Biographie

On connaît la date approximative de sa naissance, car il fut baptisé le 4 décembre 1630 à l'âge de trois semaines. Il était trop jeune pour avoir participé à la constitution de l'Illustre Théâtre le 30 juin 1643, et il ne semble avoir intégré la troupe qu’aux alentours de ses 20 ans. On lui confia tout d’abord des petits rôles. À 23 ans, pour l'Étourdi, il créa le personnage d’un vieillard, Anselme, le père d'Hippolyte. Cela allait être son emploi principal au théâtre avec celui de valet.

Pour le distinguer des autres Béjart, on le surnommait couramment l’Éguisé, mais on le désignait également par Béjart cadet (registre de Lagrange) et Béjart le jeune (distribution de L'Avare). Des critiques et des pamphlets malveillants le qualifièrent aussi de boiteux, et même de borgne. On n’est sûr que de la première infirmité, puisque dans L'Avare, Harpagon le chasse en lui disant : « Je ne me plais point à voir ce chien de boiteux-là » (Acte I scène IV). Il était boiteux, non de naissance, mais par accident. On dit qu’il reçut un coup d’épée à la jambe en voulant séparer deux amis qui se battaient. Plus prosaïquement, il est possible qu’il reçut ce coup d’épée d’un domestique mécontent, d'après un acte de police de 1661.

Il joua dans la troupe de Molière jusqu’en 1670. Ravi de se déguiser (d'où l'Éguisé ?), il affectionnait les rôles de grime (vieillard ridicule), et jouait même les duègnes. À cette époque, en effet, les vieilles femmes étaient couramment interprétées par des hommes. Louis Béjart prit ainsi le rôle de Madame Pernelle dans le Tartuffe.

En mars 1670, il avait alors 40 ans, il prit sa retraite de la troupe, en devenant le premier acteur pensionné. On lui octroya une pension de 1000 livres. Avec les 400 livres que lui donnait sa sœur Madeleine, il pouvait vivre dans une honnête aisance.

Que fit-il alors de son temps ? En 1672, sur le contrat de mariage de sa sœur Geneviève, il s’intitula « ingénieur du roi », et à sa mort, le 13 octobre 1678, à 48 ans, il fut dit « officier au régiment de La Ferté ». Ses obsèques eurent lieu à l'Église Saint-Sulpice.

Quelques-uns de ses rôles

Sources

  • Henry Lyonnet, Dictionnaire des comédiens français, Bibliothèque de la revue Universelle Internationale Illustrée, Paris et Genève, 1902-1908
  • Pierre Larousse Grand Dictionnaire Universel du XIXe siècle