Louis-Antoine-Maximilien Bricout de Cantraine

Louis-Antoine-Maximilien Bricout de Cantraine
Louis-Antoine-Maximilien Bricout de Cantraine
Fonction
Député
Biographie
Naissance
Décès
(à 85 ans)
La Groise
Nationalité
Activité

Louis-Antoine-Maximilien Bricout de Cantraine (Le Cateau-Cambrésis[1]) est un homme politique des XVIIIe siècle et XIXe siècle. Résidant à La Groise, il fut maire du Cateau.

Biographie

À l'époque de la Révolution française il reste emprisonné près de quatre ans. Pendant quelque temps, Louis-Antoine-Maximilien reste à Valenciennes avant de rejoindre Le Cateau pour y reprendre la charge de notaire de son père.

Une ordonnance royale du 11 août 1823 lui octroie la croix de chevalier de la Légion d'honneur. Il est député du Nord de 1820 à 1827, siégeant à droite. Le député Bricout participe activement à l'élaboration des projets de loi relatifs aux travaux du port de Dunkerque. Au moment des Trois Glorieuses (juillet 1830) Louis-Antoine-Maximilien Bricout de Cantraine démissionne de ses mandats pour se retirer dans sa propriété de La Groise où il finit ses jours.

Sources