Lottinghen

Lottinghen
Lottinghen
L'église Saints-Fuscien-Gentien-et-Victoric
Blason de Lottinghen
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Boulogne-sur-Mer
Canton Desvres
Intercommunalité Communauté de communes de Desvres - Samer
Maire
Mandat
André Leleu
2014-2020
Code postal 62240
Code commune 62530
Démographie
Gentilé Lottinghinois
Population
municipale
549 hab. (2016 en augmentation de 1,48 % par rapport à 2011)
Densité 54 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 41′ 05″ nord, 1° 56′ 00″ est
Altitude Min. 68 m
Max. 211 m
Superficie 10,11 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte administrative du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Lottinghen

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Lottinghen

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Lottinghen

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Lottinghen
Liens
Site web lottinghen.com

Lottinghen est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais en région Hauts-de-France.

Géographie

Communes limitrophes

Climat

Article détaillé : Climat du Nord-Pas-de-Calais.

Le climat est de type océanique tempéré dans ce département ayant une façade maritime, située à environ 25 km[1] du territoire communal. Les amplitudes thermiques sont modérées (un peu plus grandes que sur le littoral) et les hivers sont doux avec un temps instable. Il pleut en moyenne de 1 000 à 1 100 mm de pluie par an[2]. Les précipitations sont de 705 mm à Boulogne-sur-Mer, station météorologique la plus proche à environ 23 km[3]. Cette différence s'explique par le balayage de la cote (vent sud-ouest dominant), les nuages s'accumulant plus sur l'arrière littoral, au niveau des monts et de la cuesta.

Toponymie

  • Toponyme germanique composé de trois termes : Lonast-inga-hem, traduisible par «demeure du peuple de Lonast» : Lonastingahem (828), Lustinkehem et Lustinghem (1107), Lustringehem (1112), Leustinghen (1114), Lustingeem (1156), Lustinghehem (1199), Lostingeham (1240), Lostingehem (1263), Lostinghem (1327), Lostighem (1375), Lostinguehem et Lostringhem (XVe s.), Lostinguehen (1501), Lustinghem (1512), Lautinghen (1562)[4].

Histoire

Le 5 février 1605, est rendue une déclaration de noblesse en faveur d'Antoine de Pollehoy, seigneur de Lotinghuem, domicilié à Saint-Omer[5].

Politique et administration

Lottinghen dans son canton et dans l'arrondissement de Boulogne-sur-Mer.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1983 1989 Émile Dulot    
mars 1989 2008 René Martel    
mars 2008 En cours
(au 31 janvier 2015)
André Leleu   Retraité de l’entreprise Novandie
Réélu pour le mandat 2014-2020[6],[7],[8]

Démographie

Évolution démographique

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[10].

En 2016, la commune comptait 549 habitants[Note 1], en augmentation de 1,48 % par rapport à 2011 (Pas-de-Calais : +0,54 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
493453448484406404407371388
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
347369359387453445505511521
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
520504477478426473488499496
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
551531527436457464505511553
2016 - - - - - - - -
549--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (16,2 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (19,8 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (50,3 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 49,7 % d’hommes (0 à 14 ans = 25,2 %, 15 à 29 ans = 18,1 %, 30 à 44 ans = 25,2 %, 45 à 59 ans = 18,5 %, plus de 60 ans = 13 %) ;
  • 50,3 % de femmes (0 à 14 ans = 21 %, 15 à 29 ans = 23,3 %, 30 à 44 ans = 19,5 %, 45 à 59 ans = 16,7 %, plus de 60 ans = 19,5 %).
Pyramide des âges à Lottinghen en 2007 en pourcentage[13]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,4 
90 ans ou +
0,8 
3,5 
75 à 89 ans
7,4 
9,1 
60 à 74 ans
11,3 
18,5 
45 à 59 ans
16,7 
25,2 
30 à 44 ans
19,5 
18,1 
15 à 29 ans
23,3 
25,2 
0 à 14 ans
21,0 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2007 en pourcentage[14]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
5,1 
75 à 89 ans
9,1 
11,1 
60 à 74 ans
12,9 
21,0 
45 à 59 ans
20,1 
20,9 
30 à 44 ans
19,6 
20,4 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
18,9 

Culture locale et patrimoine

Lieux et monuments

L'église Saints-Fuscien-Gentien-et-Victoric
  • L'église Saints-Fuscien-Gentien-et-Victoric

Personnalités liées à la commune

Héraldique

Blason de Lottinghen Blason D'argent au pic de mineur de sable; à l'écusson de gueules chargé d'un rais d'escarboucle fleurdelisé, excepté le rai supérieur terminé en crosse, d'argent, brochant sur le manche en abîme.
Détails
L'écusson à l’escarboucle est celui de l'abbaye de Saint-Bertin de Saint-Omer, à qui appartenait le domaine, où l'escarboucle a été passée d'or en argent. Le pic évoquerait les anciennes carrières de roches siliceuses (d'où le champ d'argent de l'écu) au lieu-dit La Roucherie, destinées à alimenter la cimenterie de Lottinghen, fondée en 1882 par la famille Delattre et définitivement fermée en 1981.
Le statut officiel du blason reste à déterminer.
Alias
Alias du blason de Lottinghen
De gueules au rais d’escarboucle pommeté et fleurdelisé d’or, la branche en chef terminée en crosse du même, au chef d’argent chargé de trois émouchets de sable.
Armes de l'abbaye de Saint-Bertin de Saint-Omer avec ajout du chef chargé d'émouchets, proposé par l'Armorial du Pas-de-Calais, mais non porté par la commune.

Pour approfondir

Bibliographie

Articles connexes

Liens externes

Notes et références

Notes

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références

  1. Localisation de Lottinghen sur le site de Carmen, consulté le 27 mars 2012.
  2. source : Météofrance, « Les collines de l'Artois, climatologie », sur le site de la direction régionale de l’alimentation,de l’agriculture et de la forêt du Nord Pas de Calais (consulté le 27 mars 2012), p. 2
  3. Thibaud Varnier, « Climat du Pas de Calais », sur le site Météoclimat, (consulté le 27 mars 2012)
  4. Comte Auguste De Loisne, Dictionnaire topographique du département du Pas-de-Calais, Paris, (lire en ligne), p. 232
  5. Amédée le Boucq de Ternois, Recueil de la noblesse des Pays-Bas, de la Flandre et d'Artois, Douai, 1884, p.  21,lire en ligne
  6. « Lottinghen : André Leleu débute son second mandat avec quatre adjoints : Retraité de l’usine Novandie, André Leleu, 65 ans, postulait à la tête de la liste « Lottinghen Demain » pour un second mandat. Élu conseiller municipal en 1989, il a effectué ensuite deux mandats comme premier adjoint avant de devenir maire en 2008. Pour l’élection 2014, il avait affaire à de nombreux candidats indépendants qui ont obtenu au second tour deux élues (Delphine Rétaux et Anita Vigneron). », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le 31 janvier 2015).
  7. « Liste des communes et des maires » [xls], Préfecture du Pas-de-Calais, (consulté le 31 janvier 2015).
  8. « Lottinghen : en projet, de nombreux travaux sur les routes et la gratuité des activités périscolaires : «La Voix du Nord» poursuit sa série consacrée aux projets des maires. Quels engagements? Quels chantiers? Quelles priorités? », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le 31 janvier 2015).
  9. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  13. « Évolution et structure de la population à Lottinghen en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 26 août 2010)
  14. « Résultats du recensement de la population du Pas-de-Calais en 2007 » [archive du ], sur le site de l'Insee (consulté le 26 août 2010)