Little Rock

Little Rock
Flag of Little Rock.svg
Little Rock collage.png
Nom officiel
(en) City of Little Rock
Nom local
(en) Little Rock
Géographie
Pays
État
Comté
Capitale de
Baigné par
Superficie
314,16 km2
Altitude
102 m
Coordonnées
34° 44′ 10″ N, 92° 19′ 52″ O
Pulaski County Arkansas Incorporated and Unincorporated areas Little Rock Highlighted.svg
Démographie
Population
193 524 hab. ()
Densité
616 hab./km2 ()
Fonctionnement
Statut
Jumelages
Histoire
Fondation
Événements clés
Identifiants
Code postal
72201
Code FIPS
05-41000
GNIS
Indicatif téléphonique
501
Site web
www.littlerock.org

La ville de Little Rock est la capitale de l'État de l'Arkansas, aux États-Unis, le siège du comté de Pulaski et la plus grande ville de l'État.

Géographie

La ville de Little Rock est traversée par la rivière Arkansas et le bayou Fourche. Elle est située juste au Sud de la confluence entre la rivière Maumelle et la rivière Arkansas.

Elle comptait 193 000 habitants en 2010. L'agglomération comprenant les villes de North Little Rock, Sherwood et Jacksonville compte plus de 700 000 habitants (2010), ce qui en fait la principale agglomération de l’État.

Panorama de la ville de Little Rock.

Histoire

Située géographiquement au centre de l'Arkansas, le nom de Little Rock vient d'une formation de petites roches sur la rive Sud de la rivière Arkansas appelée « La Petite Roche » à l'époque de la Louisiane française. Ce fut un repère utilisé très tôt par les navigateurs qui devint un passage de la rivière célèbre. Il se trouve en face de « Big Rock », une grande falaise près de la rivière qui servait de carrière.

En 1722, l'explorateur français Jean-Baptiste Bénard de la Harpe[1] construit un de poste de traite commercial au lieu-dit « La Petite Roche ». En 1812, le trappeur William Lewis construit une maison sur le même site.

En 1821, Little Rock devient la capitale du Territoire de l'Arkansas, fondé en 1819, puis celle de l'État homonyme qui le remplace en 1836.

En 1863, Little Rock fut le lieu de la bataille de Bayou Fourche durant la Guerre de Sécession.

Après la crise de Little Rock (1957-1959), et malgré les réticences de la population blanche et du gouverneur Orval Faubus, la ségrégation dans les écoles est abolie[2].

Little Rock est l'une des villes les plus dangereuses des États-Unis[3] ; des ghettos se sont formés peu à peu autour de la ville, où les règlements de compte entre gangs rivaux, les meurtres, les viols ou la prostitution sont présents au quotidien. Les trafiquants de drogue de Little Rock sont surnommés « snowman », en référence à la cocaïne vendue par les dealers[4].

Politique

Maires

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
Lottie Shackelford    Première femme
Buddy Villines    
Sharon Priest    
Jim Dailey, Jr.    
en cours Mark Stodola  Parti démocrate  

Démographie

Historique des recensements
Ann. Pop.
1850 2 167
1860 3 727 72,0 %
1870 12 380 232,2 %
1880 13 138 6,1 %
1890 25 874 96,9 %
1900 38 307 48,1 %
1910 45 941 19,9 %
1920 65 142 41,8 %
1930 81 679 25,4 %
1940 88 039 7,8 %
1950 102 213 16,1 %
1960 107 813 5,5 %
1970 132 483 22,9 %
1980 159 151 20,1 %
1990 175 795 10,5 %
2000 183 133 4,2 %
2010 193 524 5,7 %
Bureau du recensement des États-Unis[5]
Composition de la population en % (2010)[6],[7]
Groupe Little Rock Arkansas Arkansas Drapeau des États-Unis États-Unis
Blancs 48,9 77,0 72,4
Afro-Américains 42,3 15,4 12,6
Autres 3,9 3,4 6,2
Asiatiques 2,7 1,2 4,8
Métis 1,7 2,0 2,9
Amérindiens 0,4 0,8 0,9
Océaniens 0,1 0,2 0,2
Total 100,0 100,0 100,0
Hispaniques 6,8 6,4 16,7

Selon l'American Community Survey, pour la période 2011-2015, 89,71 % de la population âgée de plus de 5 ans déclare parler l'anglais à la maison, 5,88 % l’espagnol, 0,88 % une langue chinoise et 3,54 % une autre langue[8].

En 2010, la population latino et hispanique est majoritairement composée de Mexicano-Américains, qui représentent 5,0 % de la population de la ville[9].

Monuments

Le bâtiment qui abrite les services de l'État d'Arkansas est la réplique, en plus petit, du Capitole des États-Unis à Washington.

Inauguré le , le William J. Clinton Presidential Center and Park est une bibliothèque présidentielle regroupant des documents et objets liés à la présidence de Bill Clinton, natif et gouverneur de l'Arkansas. Le centre comprend une réplique du bureau ovale. Le bâtiment a été conçu par l'architecte James Polshek.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Économie, industrie

C'est à Little Rock, qu'Acxiom a son siège social.

La France y est également indirectement présente depuis 1974, année où Dassault Aviation a y installé son usine de finition des avions d'affaires Falcon. Convoyés green (en peinture d'apprêt) depuis la France (Mérignac), ils reçoivent sur place tous leurs équipements définitifs, aménagements intérieurs et peinture selon la demande des clients (le site dispose de locaux permettant d'accueillir les clients afin qu'ils puissent suivre de près la finition de leur Falcon[10]. Un plan d’expansion engagé en 1996 portait sur sept nouveaux bâtiments, dont un hangar complet dédié à la cérémonie de réception de l’avion par son propriétaire ; il a abouti en 1999, à ce que la superficie de ses installations occupe 42 000 m2 (contre 18 000 auparavant). Avec près de 1 700 ingénieurs, techniciens et compagnons, Little Rock est le plus grand établissement industriel du groupe Dassault Aviation et l'un des tout premiers au monde dans sa spécialité. Le chantier à la fois quantitatif et qualitatif a aussi porté sur les procédés : les études et la production ont été rationalisées via le logiciel CATIA et certaines phases d’étude et de fabrication sont plus industrialisées (tout en respectant le caractère unique des aménagements réalisés). D’autre part, pour des raisons de qualité, des processus typiquement Dassault ont été introduits : la chaîne, la piste et les essais en vol sont, par exemple, clairement séparés.

Transports

Little Rock possède une ligne de tramway historique. Ouverte en 2004, elle est actuellement longue de 5,5 kilomètres et dessert 14 arrêts.

Elle possède également un aéroport qui traite annuellement environ 2 millions de passagers, l'aéroport Clinton de Little Rock.

Sports

Les Twisters de l'Arkansas sont une franchise de football américain en salle de l'Arena Football League. La franchise fut créée en 2000, l’équipe joue à domicile à l'ALLTEL Arena (18 000 places).

Les RimRockers de l'Arkansas qui évoluaient à l'ALLTEL Arena étaient une équipe de basket-ball de la NBA Development League durant la période 2004-2007.

Les Travelers de l'Arkansas qui jouent depuis 2007 au Dickey-Stephens Park  (7 000 places) sont une équipe de baseball de ligue mineure (A).

Au niveau du sport universitaire, les Trojans d'Arkansas Little Rock défendent les couleurs de l'université de l'Arkansas à Little Rock dans les compétitions organisées par la NCAA en Division I-A (Sun Belt Conference), le plus haut niveau du sport universitaire aux États-Unis. Les Trojans n'ont pas d'équipe de football américain.

Université

Paul Laurence Dunbar Junior and Senior High School , ancienne école noire située à Little Rock).

L'université de l'Arkansas à Little Rock est l'université de Little Rock. Elle est partenaire de l'université d'Orléans.

Jumelages

La ville de Little Rock est jumelée avec[11] :

La ville de Little Rock entretient aussi des pactes d'amitié avec :

Personnalités liées à la ville

Notes et références

  1. Marc de Villiers du Terrage, Un explorateur de la Louisiane Jean-Baptiste Bénard de la Harpe, 1683-1765, Montréal, (OCLC 49133253).
  2. « centralhigh57.org »(Archive • Wikiwix • Archive.is • Google • Que faire ?).
  3. (en) Julia Prodis, « Little Rock's Boyz in the Hood Illustrate '90s American Graffiti : Violence: Gangs have colonized even small cities, bringing big-city crime with them. Lifestyle wins adherents via television. », sur LA Times, .
  4. http://www.thecrimson.com/article/1957/12/13/little-rock-violence-called-rational-act/
  5. (en) « Census of Population and Housing », sur Bureau du recensement des États-Unis (consulté le 16 juillet 2013).
  6. (en) « Little Rock, AR Population - Census 2010 and 2000 », sur censusviewer.com.
  7. (en) « Population of Arkansas - Census 2010 and 2000 », sur censusviewer.com.
  8. (en) « Language spoken at home by ability to speak English for the population 5 years and over », sur factfinder.census.gov (consulté le 20 mars 2017).
  9. (en) « Profile of General Population and Housing Characteristics: 2010 », sur factfinder.census.gov (consulté le 21 juillet 2017).
  10. « Implantations mondiales - Dassault Aviation », sur dassault-aviation.com (consulté le 15 juin 2016).
  11. (en) « City Commissions - City of Little Rock », sur www.littlerock.org.

Voir aussi

Il existe une catégorie consacrée à ce sujet : Little Rock.

Articles connexes

Liens externes