Little Big

Little Big
Pays d'origine Saint-Pétersbourg,
Drapeau de la Russie Russie
Genre musical Electro-trash, rave, zef
Années actives Depuis 2013
Labels Luxury rec
Influences Die Antwoord Cannibal Corpse
Site officiel http://www.thelittlebig.com/
Composition du groupe
Membres Ilya Prusikin
Sergey Gokk Makarov
Olympia Ivleva
Mr.Clown

Little Big est un groupe d'électro-trash russe originaire de la ville de Saint-Pétersbourg. Il est composé de quatre membres : Ilya Prusikin, Sergey Gokk Makarov, Mr.Clown et Olympia Ivleva.

Le groupe a été popularisé à partir du clip Everyday I'm Drinking reprenant tous les clichés russes.

Ce groupe s'est inspiré des Die Antwoord et des Cannibal Corpse comme ils l'ont eux-mêmes dit dans cette interview.

Origines

Composé en collectif, le jeune groupe né en 2013 a fait ses débuts sur la plateforme YouTube avec leur premier clip vidéo « Everyday I'm Drinking », lequel a réussi à obtenir une certaine notoriété sur Internet. En France, le clip a bénéficié d'un succès certain après avoir notamment été utilisé par certains "youtubers" tel Antoine Daniel [1] ou Spi0n[2].

Little Big se fait connaître encore plus largement en faisant l'ouverture avec le morceau Russian Hooligans du concert de "Die Antwoord" (groupe de musique rap-rave sud-africain) au Club A2 de St Pétersbourg le 02/07/2013[3].

Selon Ilya Prusikin, le collectif et le clip qui l'a vu naître est né d'une envie de s'amuser, sans volonté sérieuse de créer un groupe durable. Leur style, selon eux, pourrait être appelé "Funeral Rave" ou "Électro-rave-pour-obsèques" et véhicule une vision qui se veut satirique du monde et contenant une bonne dose de critique sociale[4].

En mars 2014, le groupe sortit son premier album With Russia From Love et débuta ensuite une tournée qui les mènent actuellement à traverser l'Europe.

Musique

Analyse

Everyday I'm drinking

Ce clip est leur premier paru ; selon le groupe, cette chanson reprend avec ironie les stéréotypes sur le peuple Russe. On y voit dedans des images assez violentes mettant en scène divers stéréotypes tels que l'alcoolémie massive, la crise économique, le patriotisme soviétique (les protagonistes dansent en effet devant un drapeau soviétique).

On peut entendre dans les paroles :

No future ! No rich !

This is Russia B*tch !

Il chante donc sur un autre cliché de la Russie, qui dit que les Russes sont désespérés et n'ont plus d'argent.

Le clip a connu un grand succès en Russie, mais aussi en France où il a été démocratisé par la vidéo française d'Antoine Daniel "What The Cut?! Spécial vidéos Russes"

We will push the button

C'est le deuxième clip réalisé par le groupe, il traite un tout autre sujet que le premier : la Corée du Nord.

Dans ce clip, qui dure moins de deux minutes, les membres du groupes sont déguisés en soldats Nord-Coréens et chantent dans un hangar abandonné. Le clip commence sur des images de propagande Nord-Coréenne. Durant tout le clip, on peut apercevoir un téléviseur diffusant des films de propagande Nord-Coréens. Le clip se finit sur une image d'explosion nucléaire.

La Corée du Nord est un pays avéré comme étant une dictature totalitaire, et connue pour ses films de propagandes anti-américains. Mais difficile d'apercevoir la position du clip. Les paroles sont prononcées de manière violente, et le clip semble mettre en évidence que la Corée du Nord posséderait l'arme nucléaire.

Les avis sont mitigés sur le clip car il est difficile de savoir s'il fait la promotion du régime totalitaire de République Populaire Démocratique de Corée.

On peut entendre dans les paroles :

We all deserve it ! — On peut traduire cela par : nous méritons tous ça !

Cependant, le clip peut être aussi chanté et tourné de manière ironique comme le clip EveryDay I'm Drinking.

Life In Da Trash

C'est leur troisième clip réalisé par le groupe.

Dans ce clip, on y voit des individus dans une décharge ; ils semblent être de sans abris.

Ce clip est une caricature du monde de demain ; on peut en effet penser à un gouvernement parfaitement incompétent.

Ces individus s'habillent dans des sacs et mangent ce qu'ils trouvent.

Give Me Your Money

Il s'agit du neuvième clip réalisé par le groupe.

Le clip commence par l'appel téléphonique que reçoit Tommy Cash alors qu'il est à Tallinn (capitale de l'Estonie). L'individu à l'autre bout du fil (Ilya), — qui se trouve à Saint-Pétersbourg — l'invite à venir chez lui en Russie. Tommy accepte l'invitation et se rend donc en Russie. Il est chaleureusement accueilli par le groupe et il déclare avoir ramené un pistolet avec lui car il a « entendu que la Russie est dangereuse ». Ilya lui rétorque qu'il avait le même quand il était bébé. Finalement, on le fait venir vers le char qui se trouve juste à côté d'eux et partent faire un tour avec lui.

La musique commence et l'on constate que les paroles y sont chantées avec violence. Il y a une grande répétition de la phrase « Give me your money ! ».

On aperçoit dans le clip le groupe et Tommy sur le char dans la forêt en train de s'amuser ; des jeunes femmes dansent de façon provocante. Les protagonistes apparaissent pour les scènes intérieures dans un sauna, une maison à l'intérieur entièrement tapissé de grands tapis rappelant l'apparence soviétique et dans une chambre d'hôtel. Tout le reste du clip est tourné en extérieur dans un environnement rural et urbain.

Discographie

Albums

  • 2014 : With Russia From Love

Clips

Titre Date
«Every Day I'm Drinking» 2013 (mise en scène par Alina Pyazok et Ilya Prusikin)
«We Will Push the Button» 2013 (mise en scène par Alina Pyazok et Ilya Prusikin)
«Russian Hooligans» 2013 (mise en scène par Alina Pyazok et Ilya Prusikin)
«Life in da Trash» 2013 (mise en scène par Alina Pyazok et Ilya Prusikin)
«Public Enemy» 2014 (mise en scène par Alina Pyazok et Ilya Prusikin)
«Dead Unicorn» 2014 (mise en scène par Alina Pyazok et Ilya Prusikin)
«Kind Inside, Hard Outside» 2015 (mise en scène par Alina Pyazok et Ilya Prusikin)
«With Russia From Love» 2015 (clip promotionnel de l'album du même nom)
«Give Me Your Money» 2015 (mise en scène par Alina Pyazok et Ilya Prusikin) en Featuring avec Tommy Cash

Notes et références

  1. Vidéo spécial Russie d'Antoine Daniel où Little Big s'est fait connaître du grand public français
  2. Every Day I'm Drinking sur Spi0n.com
  3. Vidéo de l'ouverture du concert de Die Antwoord avec Little Big
  4. Arte Journal du 19 février 2015

Liens externes

Cet article « Little Big » est issu de Wikimonde Plus.