Liste des villes créées par Vauban

Vauban a créé neuf villes nouvelles.

Mont-Louis

Mont-Louis est créée pour marquer la nouvelle frontière avec l'Espagne (traité des Pyrénées 1659) en fermant le carrefour de trois vallées : Cerdagne, Capcir et Conflent.

Mont-Louis vue aérienne
Mont-Louis

Patrimoine mondial de l'UNESCO[1].

Longwy

La place de Longwy est construite à la place d'une forteresse de Lorraine pour protéger les frontières du Nord-Est en contact avec les Pays-Bas Espagnols.

Longwy porte de France
Longwy porte de France

Patrimoine mondial de l'UNESCO[1].

Phalsbourg

Tout comme Longwy, la place de Phalsbourg est construite à l'emplacement d'une petite cité de Lorraine afin de contrôler l'accès à la plaine d'Alsace.

Phalsbourg porte d'Allemagne
Phalsbourg porte d'Allemagne

Sarrelouis

Sarrelouis est créé pour servir de capitale à une province nouvellement conquise et en remplacement d'une ville du Duché de Lorraine sans rôle défensif (Vaudrevange). Le décret est pris en 1680.

Sarrelouis ancien plan
Sarrelouis ancien plan

Huningue

Huningue est construite pour protéger la Haute-Alsace et le pont de Bâle sur le Rhin.

Fort-Louis

Fort-Louis est construit pour verrouiller le Rhin et protéger Strasbourg.

Fort-Louis carte cassini
Fort-Louis carte cassini
  • Plan : plan à quatre côtés
  • Travaux : 1687[2]

Mont-Royal

Mont-Royal est construit en aval de Trèves, près de Traben[2].

La place est détruite après le traité de Ryswick (1697).

Mont-Dauphin

Mont-Dauphin est construite pour protéger le Dauphiné contre les incursions du duc de Savoie (à la suite d'un raid et de pillages en 1692).

Mont-Dauphin fortification
Mont-Dauphin fortification
  • Plan : irrégulier, utilise la configuration du terrain
  • Travaux : à partir de 1693.

Patrimoine mondial de l'UNESCO[1].

Neuf-Brisach

Neuf-Brisach est construite pour remplacer la place forte de Brisach, perdue après le traité de Ryswick (1697).

Neuf-Brisach vue aérienne
Neuf-Brisach vue aérienne
  • Plan : octogonal
  • Travaux : fortifications 1699 à 1702, ville neuve « au fil du temps »

Patrimoine mondial de l'UNESCO[1].

Sources

Bibliographie

  • Martin Barros, Nicole Salat et Thierry Sarmant, Vauban - L’intelligence du territoire, Nicolas Chaudun et Service historique de l'armée, Paris, 2006. Préface de Jean Nouvel. 175 p, (ISBN 2-35039-028-4)
  • Mont-Dauphin, chronique d'une place forte du roi, Bénédicte de Wailly, Éditions du Net, 2014

Notes

  1. a b c et d Réseau des sites majeurs de Vauban inscrits à l'UNESCO, lien du 14/07/2009
  2. a et b Martin Barros, Nicole Salat et Thierry Sarmant, Vauban - L’intelligence du territoire, Nicolas Chaudun et Service historique de l'armée, p. 87

Annexes

Articles connexes