Liste des vicomtes de Carlat

Liste des vicomtes de Carlat, puis de comtes de Carladès, principauté féodale située au sud de l'Auvergne.

Armoiries

Blason du duché d'Aquitaine :De gueules, au léopard d'or, armé et lampassé d'azur.
Vicomté de Carlat : De gueules, au lion léopardé d'or.
Blason du Comté de Rodez : De gueules, au léopard lionné d'or.
Pelamourgue : De gueules, au lion rampant d'or.

Les armes de la vicomté de Carlat sont à l'origine : « De gueules, au lion léopardé d'or ».

Elles sont proches de celles de l'Aquitaine: « De gueules, à un léopard d'or. ».

Par la suite, la vicomté de Carlat passe au XIIe siècle dans les mains des vicomtes, puis comtes de Rodez qui porteront aussi : « De gueules, au léopard lionné d'or ».

Moyen Âge

Vicomtes

Vicomtes de Carlat et de Murat

Réunion à la couronne

Temps-Modernes

Dots, apanages, régie directe

Carlat restitution XVIe.jpg

Comtes de Carladès

Période contemporaine

Propriétaires du Rocher de Carlat

Comtes titulaires de Carladès

  • 1814-1819 : Honoré IV (1758-1819), prince de Monaco
  • 1819-1841 : Honoré V (1778-1841), prince de Monaco
  • 1841-1856 : Florestan Ier (1785-1856), prince de Monaco
  • 1856-1889 : Charles III (1818-1889), prince de Monaco
  • 1889-1922 : Albert Ier (1858-1922), prince de Monaco, géographe et voyageur, il s'intéresse au Carladès où il fait plusieurs visites, adhère à la Société de la Haute-Auvergne, rachète le Rocher de Carlat, fait classer et publier les archives de la vicomté dont il a hérité[5].
  • 1922-1949 : Louis II (1870-1949), prince de Monaco, ne laisse qu'une fille naturelle non reconnue, mais adoptée par son père Albert Ier qui en fait son héritière universelle, Charlotte de Monaco, duchesse de Valentinois

Comtes de Carladès (titre monégasque)

  • 1949-2005 : Rainier III (1923-2005), prince de Monaco, fils de Charlotte de Monaco (1898-1977), princesse héritière de Monaco, duchesse de Valentinois, mariée en 1920 avec le comte Pierre de Polignac (1895-1964), divorcés en 1933.
  • 2005-2014 : Albert II (1958-), prince de Monaco, fils du précédent
  • depuis 2014 : Gabriella de Monaco (née le 10 décembre 2014), comtesse de Carladès, fille du précédent

Notes et références

  1. Saige et Dienne, tome I, p. 72.
  2. D'après Brantôme, François Robert de Lignerac, capitaine des gardes de Carlat avait servi successivement les deux reines
  3. "Répertoire des offices par résidence. R/1/137*. Auvergne. 1776-1777, Vic en Carladès : offices du bailliage ; notaires de la ville et du bailliage", in Papiers des princes : apanages. Répertoire numérique de la sous-série R/1, établi en 1878 par Alexandre Bruel, archiviste aux Archives nationales,revu par Isabelle Aristide-Hastir, conservateur, Paris, Archives nationales, 2008
  4. [1]
  5. Gustave Saige et Édouard de Dienne, Documents historiques relatifs à la vicomté de Carlat, publiés sur ordre de sa majesté le Prince Albert de Monaco, 1900, Monaco, 2 vol.

Voir aussi

Bibliographie

  • Ernest Delmas,
    • Le Château de Carlat et le Carladès, 1977, Aurillac, Imprimerie moderne, 77 pages
    • Sceau d'Isabelle, vicomtesse de Carlat, RHA, XXXIV, 1954-1955, 399-404.
  • Roger Grand, Les Plus anciens textes romans de la Haute-Auvergne. I, (Après 1119-Avant 1131) Serment prêté par Richard, vicomte de Carlat, fils de Bérenger, à Gausbert, abbé d'Aurillac..., RHA, II, 1900, 199-200.
  • Christian Lauranson-Rosaz, L'Auvergne et ses marges (Velay, Gévaudan) du VIIIe au XIe siècle, Le Puy, Cahiers de la Haute-Loire, 1987
  • Deribier Duchâtelet, Dictionnaire statistique, ou Histoire, description et statistique du département du Cantal'
  • Gustave Saige et le Comte de Dienne, Documents historiques relatifs à la vicomté de Carlat, 1900, Monaco, 2 volumes.

Articles connexes