Liste des races d'abeilles d'élevage

La liste des races d'abeilles d'élevage recense les différentes races d'abeilles à miel élevées par l'Homme. L'apiculture moderne s'est surtout focalisée sur Apis mellifera Linnaeus, naturellement présente en Eurasie et en Afrique, puis exportée vers les Amériques et l'Océanie, mais d'autres espèces telles que l'abeille asiatique (Apis cerana Fabricius) et les mélipones (tribu des Meliponini, n'appartenant pas au genre Apis) sont également élevées.

Le caractère domestique de l'abeille reste tout de même controversé[réf. nécessaire].

Taxonomie

Les phénomènes de vol nuptial, d'essaimage et le voisinage de populations sauvages rendent difficile la sélection par l'Homme et le maintien d'une race. Les noms trinomiaux, tel qu'Apis mellifera mellifera pour l'abeille noire, font intervenir la notion de sous-espèce. Ces sous-espèces sont elles-mêmes divisées en écotypes. Ainsi, lorsque l'on parle de race d'abeille, on désigne souvent une sous-espèce ou un écotype. Des races artificielles existent tout de même, telle que la Buckfast obtenue grâce aux travaux de sélection et de croisements de frère Adam. De tels entreprises sont toujours d'actualité, aujourd'hui aidées par l'insémination artificielle des reines.

Comme pour d'autres animaux d'élevage, les noms des races d'abeilles font souvent référence à l'emplacement géographique d'où elles sont issues. C'est donc dans cette logique qu'ont été organisées les différentes races d'abeilles de cette liste, au détriment parfois de leur parenté phylogénétique.

Genre Apis

Amérique

Asie

Afrique

Maghreb

Afrique subsaharienne

  • Apis mellifera lamarckii (Cockerell, 1906) ou abeille d'Égypte (anciennement appelée A.m.fasciata)
  • Apis mellifera adansonii (Latreille) ou abeille africaine
  • Apis mellifera jemenitica (Ruttner, 1975) ou abeille du Yémen (anciennement appelée A.m.nubica)
  • Apis mellifera littorea (Smith, 1961)
  • Apis mellifera scutellata (Lepeletier, 1836) ou abeille africaine
  • Apis mellifera monticola (Smith, 1961)
  • Apis mellifera capensis (Escholtz, 1821) ou abeille du Cap
  • Apis mellifera unicolor (Latreille, 1804)

Eurasie

Europe du Nord et du Nord-Ouest

  • Apis mellifera mellifera (Linnaeus, 1758) ou abeille noire (également appelée A.m. mellifica)
    • Abeille noire bretonne, écotype local
    • Abeille noire corse, écotype local
    • Abeille noire provençale, écotype local (conservatoire de Porquerolles)
    • abeille noire cévenole, écotype local, élevée en rucher tronc
  • Apis mellifera iberica (Goetze, 1964) ou abeille espagnole

Europe du Sud et du Sud-Est

Russie

Moyen-Orient

Apis mellifera syriaca
  • Apis mellifera syriaca (Buttel-Reepen, 1906) ou abeille de Syrie
  • Apis mellifera anatoliaca (Maa, 1953) ou abeille d'Anatolie
  • Apis mellifera adami (Ruttner, 1975) ou abeille crétoise
  • Apis mellifera cypria (Maa, 1879) ou abeille chypriote
  • Apis mellifera meda (Skorikov, 1929) ou abeille de Perse
  • Apis mellifera caucasica (Gorbatchev, 1916) ou abeille caucasienne
  • Apis mellifera armeniaca (Skorikov, 1929) ou abeille arménienne

Croisements

Abeilles sans aiguillon (autres Apidae, Meliponini)[2]

L'élevage de ces espèces est généralement une activité traditionnelle dans les régions listées, mais en déclin car concurrencée par l'élevage d'Apis, plus rentable.
L'élevage d'abeilles sans aiguillon est également présent en Afrique et en Asie du Sud-Est.

Amérique centrale

  • Melipona beecheii (Bennett, 1831)
  • Melipona fasciata (Latreille, 1811)
  • Frieseomelitta nigra (Cresson, 1878)
  • Scaptotrigona pectoralis (Dalla Torre, 1896)
  • Scaptotrigona luteipennis (Friese, 1901)
  • Scaptotrigona mexicana (Guérin-Méneville, 1845)
  • Tetragonisca angustula ((Latreille, 1825)

Amérique du Sud

  • Frieseomelitta sp.
  • Melipona asilvai (Moure, 1971)
  • Melipona compressipes (Fabricius, 1804)
  • Melipona crinita (Moure & Kerr, 1950)
  • Melipona eburnea (Friese, 1900)
  • Melipona favosa (Fabricius, 1798)
  • Melipona flavolineata (Friese, 1900)
  • Melipona fulva (Lepeletier, 1836)
  • Melipona grandis (Guérin-Méneville, 1844)
  • Melipona quadrifasciata (Lepeletier, 1836)
  • Melipona mandacaia (Smith, 1863)
  • Melipona seminigra (Friese, 1903)
  • Melipona subnitida (Ducke, 1911)
  • Melipona rufiventris (Lepeletier, 1836)
  • Melipona melanoventer (Schwarz, 1932)
  • Melipona scutellaris (Latreille, 1811)
  • Scaptotrigona sp.
  • Tetragona clavipes (Fabricius, 1804)
  • Tetragonisca angustula (Latreille, 1825)
  • Tetragonisca weyrauchi (Schwarz, 1943)

Australie

  • Austroplebeia spp.
  • Trigona carbonaria (Smith, 1854)
  • Trigona hockingsi (Cockerell, 1929)

Bibliographie

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Henri Clément (dir.), Yves Le Conte, Jean-Marie Barbançon, Bernard Vaissière, Paul Bonnaffé, Catherine Reeb, Gilles Fert, Etienne Bruneau, Roch Domerego et Gilles Ratia (ill. Paul Starosta, Isabelle Arslanian, Frédérique Bertrand, Patrick Morin), Le traité Rustica de l'apiculture, Paris, Éditions Rustica, (réimpr. 2009), 528 p., 195 mm x 240 mm (ISBN 2-84038-421-3, présentation en ligne) Document utilisé pour la rédaction de l’article

Notes et références

  1. a et b Gilles Ratia, « L'apiculture au Viêt-Nam en 1995 », Abeilles et fleurs, Union nationale de l'apiculture française, no 458,‎ (ISSN 1293-8874, lire en ligne [html])
    La seconde partie de l'article présente le cheptel apiaire du Viêt Nam, dont Apis mellifera et Apis cerana.
  2. (en) Marilda Cortopassi-Laurino, Vera Lucia Imperatriz-Fonseca, David Ward Roubik, Anne Dollin, Tim Heard, Ingrid Aguilar, Giorgi C. Venturieri, Connal Eardley et Paulo Nogueira-Neto, « Global meliponiculture: challenges and opportunities », Apidologie, EDP Sciences, vol. 37, no 2,‎ , p. 275–292 (ISSN 0044-8435 et 1297-9678, DOI 10.1051/apido:2006027, résumé, lire en ligne [PDF])

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes