Liste des administrateurs supérieurs de Wallis-et-Futuna

Liste des administrateurs supérieurs de Wallis-et-Futuna
Bernard Lesterlin, ici photographié en 2010, a été administrateur supérieur de Wallis-et-Futuna en 1985-1986.

Cet article recense, par ordre chronologique, les hauts fonctionnaires de la France qui ont occupé le poste d'administrateur supérieur de Wallis-et-Futuna.

Ce poste a été créé en 1961, par la loi qui a donné à Wallis-et-Futuna le statut de territoire d'outre-mer (TOM)[1]. Il succède au résident qui jusqu'alors représentait la France dans l'archipel, lorsqu'il avait le statut de protectorat.

Depuis le décret no 87-859 du 26 octobre 1987[2], l'administrateur supérieur a également rang de préfet[3].

L'Administration supérieure de Wallis-et-Futuna siège à Mata-Utu, chef-lieu du territoire, sur l'île de Wallis.

Dans son jugement du , le tribunal administratif de Mata-Utu a jugé que la loi interdit toute immixtion de l'administrateur supérieur dans le fonctionnement des autorités coutumières[4].

Liste des administrateurs supérieurs de Wallis-et-Futuna
Période Identité Fonction précédente Observation
[n 1] Jean Léon Périé
Jacques Emmanuel Victor Herry (interim)
[n 2] Jean Marie Pierre Bertrand
[n 3] André Duc-Dufayard
[n 4] Fernand Lamodière
[n 5] Jacques Frédéric Gabriel Bach
[n 6] Guy Robert Boileau
[n 7] Jacques Ferrante de Agostini
[n 8] Yves Robert Émile Louis Arbellot-Repaire
[n 9] Henri Charles Beaux
[n 10] Pierre Jean Marc Isaac
[n 11] Robert Gilbert Georges Thil
[n 12] Michel Kuhnmunch A été au Service de documentation extérieure et de contre-espionnage (1981-1982)
[n 13] Bernard Lesterlin Chargé de mission auprès du cabinet du sécretaire d'État auprès du ministre de l'intérieur et de la décentralisation, chargé des départements et territoires d'outremer Continue sous-préfet hors cadre, sera préfet, puis député
[n 14] Jacques Le Hénaff Sous-préfet de l'Arrondissement de Metz-Campagne, puis sous-préfet hors cadre Sous-préfet hors cadre
[n 15] Gérard Lambotte Sous-préfet de Arrondissement de Pointe-à-Pitre Nommé préfet hors cadre, chef de la mission pour les initiatives en faveur de l'emploi
[n 16] Roger Dumec Sous-préfet du Havre Nommé délégué interministériel à la coopération régionale Caraïbes-Guyanes
[n 17] Robert Pommies sous-préfet de Mulhouse préfet du territoire de Belfort
[n 18] Philippe Legrix Sous-préfet de Roanne Directeur des moyens gouvernementaux, des plans et de la sécurité au secrétariat général de la défense nationale
[n 19] Léon Alexandre Legrand Sous-préfet de Mulhouse et chargé de mission pour la politique de la ville auprès du préfet du Haut-Rhin Nommé préfet hors cadre
[n 20] Claude Pierret Secrétaire général de la préfecture de la Haute-Garonne Nommé préfet hors cadre, inspecteur général de l'administration
[n 21] Christian Dors Secrétaire général de la préfecture des Yvelines Nommé directeur des stages de l'École nationale d'administration (ENA)
[n 22] Alain Waquet Sous-préfet d'Épernay, puis sous-préfet hors classe en service détaché Nommé préfet de la Haute-Marne
[n 23] Christian Job directeur de cabinet du préfet du Val-de-Marne Nommé Ambassadeur de France aux Comores
[n 24] Xavier de Fürst Chef du cabinet civil du ministère de la défense et des anciens combattants Nommé préfet délégué pour la sécurité et la défense au préfet de zone, préfet de la région Rhône-Alpes, préfet du Rhône
[n 25] Richard Didier conseiller technique à la présidence de la République Nommé préfet de la Haute-Loire
[n 26] Philippe Paolantoni Sous-préfet de Brest nommé directeur des affaires maritimes du ministère de l'écologie
[n 27] Michel Jeanjean sous-préfet de Torcy Admis à la retraite
[n 28] Michel Aubouin directeur de l’accueil, de l’intégration et de la citoyenneté au secrétariat général à l’immigration et à l’intégration, ministère de 'Intérieur Nommé préfet hors cadre, inspecteur général de l'administration
[n 29] Marcel Renouf Préfet hors cadre
[n 30] Jean-Francis Treffel Sous-préfet de Lorient

Notes et références

  1. Décret du 10 octobre 1961 , JORF no 239 du 11 octobre 1961, p. 9267.
  2. Décret du 18 juillet 1962 , JORF no 169 du 19 juillet 1962, p. 7116.
  3. Décret du 17 février 1964 , JORF no 42 du 19 février 1964, p. 1724.
  4. Décret du 26 juillet 1966, JORF no 172 du 27 juillet 1966, p. 6464.
  5. Décret du 30 mai 1968 , JORF no 132 du 6 juin 1968, p. 5459–5460.
  6. Décret du 16 mars 1971 , JORF no 64 du 17 mars 1971, p. 2563.
  7. Décret du 22 septembre 1972 , JORF no 223 du 23 septembre 1972, p. 10091.
  8. Décret du 10 mars 1975 , JORF no 59 du 11 mars 1975, p. 2686.
  9. Décret du 2 novembre 1976 , JORF no 258 du 4 novembre 1976, p. 6404.
  10. Décret du 6 juillet 1979 , JORF no 157 du 8 juillet 1979, p. 1666.
  11. Décret du 16 décembre 1980 , JORF no 293 du 17 décembre 1980, p. 2970.
  12. Décret du 25 novembre 1983, JORF no 275 du 27 novembre 1983, p. 3434.
  13. Décret du 26 novembre 1985, JORF no 275 du 27 novembre 1985, p. 13747.
  14. Décret du 2 juillet 1986, JORF no 155 du 5 juillet 1986, p. 8389–8390.
  15. Décret du 26 octobre 1987, JORF no 262 du 11 novembre 1987, p. 13183, NOR INTA8710058D.
  16. Décret du 28 juillet 1988, JORF no 178 du 31 juillet 1988, p. 9857–9858, NOR INTX8810670D.
  17. Décret du 1er octobre 1990, JORF no 230 du 4 octobre 1990, p. 12047, NOR INTA9010048D.
  18. Décret du 1er mars 1993, JORF no 51 du 2 mars 1993, p. 3279, NOR INTA9310012D.
  19. Décret du 8 août 1994, JORF no 185 du 11 août 1994, p. 11774, NOR INTA9410035D.
  20. Décret du 27 janvier 1996, JORF no 26 du 31 janvier 1996, p. 1525–1526, NOR INTA9510080D.
  21. Décret du 21 octobre 1998, JORF no 250 du 28 octobre 1998, p. 16303, NOR INTA9810084D.
  22. Décret du 12 juillet 2000, JORF no 163 du 16 juillet 2000, p. 10914, NOR INTA0010059D.
  23. Décret du 6 août 2002, JORF du 9 août 2002, p. 13679, texte no 54, NOR INTA0210092D.
  24. Décret du 16 décembre 2004, JORF no 295 du 19 décembre 2004, texte no 23, NOR INTA0410141D.
  25. Décret du 20 juillet 2006, JORF no 168 du 22 juillet 2006, texte no 59, NOR INTA0610059D.
  26. Décret du 28 juillet 2008, JORF no 176 du 30 juillet 2008, texte no 57, NOR IOCA0816703D.
  27. Décret du 10 juin 2010, JORF no 133 du 11 juin 2010, texte no 58, NOR IOCA1014913D.
  28. Décret du 27 février 2013, JORF no 51 du 1er mars 2013, texte no 69, NOR INTX1305739D + rectificatif, JORF no 52 du 2 mars 2013, texte no 40, NOR INTX1305739Z.
  29. Décret du 19 décembre 2014, JORF no 294 du 20 décembre 2014, texte no 111, NOR INTA1421725D.
  30. Décret du 2 février 2017, JORF no 29 du 3 février 2017, texte no 86, NOR INTA1702529D.
  • Autres références :
  1. Article 8 de la loi no 61-814 du 29 juillet 1961 conférant aux îles Wallis et Futuna le statut de territoire d'outre-mer, sur Légifrance.
  2. Décret no 87-859 du 26 octobre 1987 portant suppression et création d'emplois au ministère des départements et territoires d'outre-mer, JORF no 249 du 27 octobre 1987, p. 12497, NOR DOMX8700144D, sur Légifrance.
  3. Allison Lotti, Le statut de 1961 à Wallis et Futuna : Genèse de trois monarchies républicaines (1961-1991), L'Harmattan, , 530 p. (ISBN 978-2-296-13871-1, lire en ligne), p. 111.
  4. Jean-Paul Briseul, « Les pouvoirs de l'administrateur supérieur de Wallis-et-Futuna face aux autorités coutumières », Actualité juridique : Droit administratif, no 22,‎ , p. 1184 à 1190.
  • Raymond Mayer, « Le classement des archives administratives de Wallis-et-Futuna (1951-2000) de Gildas Pressensé », Journal de la Société des océanistes, no 129,‎ , p. 305–322 (ISBN 978-2-85430-026-0, lire en ligne), « Extraction 3 : Début du fichier BDGP « Liste Administrateurs supérieurs de Wallis-et-Futuna » », p. 309–310.
  • (en) Ben Cahoon, « Wallis and Futuna Islands: Administrators-superior », sur worldstatesmen.org.

Lien externe

  • wallis-et-futuna.pref.gouv.fr, site officiel de l'Administration supérieure de Wallis-et-Futuna