Liste de sondages sur l'élection présidentielle française de 2017

Cette page dresse la liste des sondages d'opinions relatifs à l'élection présidentielle française de 2017.

Sauf mention contraire, l'ensemble des sondages de cette liste applique la méthode dite des quotas et se conforme aux règles de la Commission nationale des sondages.

Sondages du premier tour

Les sondages sont listés avec les plus récents en tête afin d'avoir toujours les données les plus proches de l'élection présentées en premier.
Les scores sont arrondis au demi-point le plus proche et les scores des qualifiés au second tour et égalités à ce niveau d'arrondi sont colorisés.

Les sondages d'Ifop-Fiducial et OpinionWay renouvelés quotidiennement par tiers (appelés « rolling »), sont intégrés aux tableaux suivants une fois que leur panel est entièrement renouvelé, soit tous les trois jours (résultats intégrés chaque semaine pour OpinionWay).

Mars 2017

Entre le 1er et le , le Conseil constitutionnel publie en six vagues les parrainages validés pour chaque candidat[1]. Ces publications amènent des sondeurs à modifier leur panel pour ajouter François Asselineau et Jean Lassalle.

Sondeur Date Échantillon Abstention Pourrait changer d'avis Nathalie Arthaud

(LO)

Philippe Poutou

(NPA)

Jean-Luc Mélenchon

(FI)

Benoît Hamon

(PS)

Emmanuel Macron

(EM)

Jean Lassalle

(Résistons !)

François Fillon

(LR)

Nicolas Dupont-Aignan

(DLF)

François Asselineau

(UPR)

Marine Le Pen

(FN)

Jacques Cheminade

(S&P)

Autres candidats
Ifop-Fiducial du 21 au 24 2 225 37 % 35 % 0,5 % 0,5 % 13 % 10,5 % 26 % 1 % 18 % 5 % 0,5 % 25 % 0 %
OpinionWay du 17 au 23 1 500 42 % 1 % 1 % 14 % 11 % 24 % 1 % 19 % 4 % 0 % 25 % 0 %
Harris Interactive du 21 au 22 6 955 <0,5 % <0,5 % 13,5 % 12,5 % 26 % 1 % 18 % 4 % <0,5 % 25 % <0,5 %
Elabe le 21 997 38 % 33 % 0,5 % 0,5 % 13,5 % 11,5 % 26 % 1 % 17 % 5 % 0,5 % 24,5 % <0,5 %
Premier débat présidentiel diffusé sur TF1 avec cinq candidats : Mélenchon, Hamon, Macron, Fillon et Le Pen ( au soir)[2]
Ifop-Fiducial du 18 au 21 1 695 37 % 38 % 1 % 0,5 % 11,5 % 11,5 % 25,5 % 1 % 17,5 % 5 % 0,5 % 26 % 0 %
Elabe du 17 au 19 3 010 41 % 32 % 0,5 % 0,5 % 13 % 13,5 % 25,5 % 1 % 17,5 % 3 % 0,5 % 25 % <0,5 %
Le Conseil constitutionnel publie la liste officielle des candidats qualifiés pour l'élection présidentielle ()[note 1],[3].
Kantar Sofres-OnePoint du 15 au 17 1 508 1,5 % 1 % 12 % 12 % 26 % 0,5 % 17 % 3 % 1 % 26 % <0,5 %
BVA du 15 au 17 1 501 34,4 % 1 % <0,5 % 12 % 12,5 % 25 % 19,5 % 3 % 1 % 26 %
Odoxa du 15 au 16 964 1 % 1 % 10,5 % 12,5 % 26,5 % 0 % 19 % 3 % 0,5 % 26 % 0 %
OpinionWay du 13 au 17 1 500 1 % 0 % 11 % 12 % 25 % 20% 3 % 28 %
Cevipof Ipsos-Sopra Steria du 14 au 15 11 990 34 % 41 % 1 % 0,5 % 11,5 % 12,5 % 26 % 17,5% 3,5 % 0,5 % 27 % <0,5 %
Ifop-Fiducial du 12 au 15 1 399 36,5 % 39 % 0,5 % 0,5 % 11,5 % 13,5 % 25,5 % 18,5 % 3,5 % <0,5 % 26,5 % <0,5 %
BVA du 8 au 10 1 419 26 % 41 % 0,5 % 0,5 % 11,5 % 13,5 % 26 % 20 % 2 % 26 %
Ifop-Fiducial du 7 au 10 1 379 36,5 % 37 % 0,5 % 0,5 % 12 % 13,5 % 25,5 % 19,5 % 2,5 % 26 % <0,5%
OpinionWay du 3 au 9 1 500 1 % 0 % 11 % 14 % 26 % 20 % 2 % 26 %
Harris Interactive du 6 au 8 4 533 1 % <0,5 % 12 % 13 % 26 % 20 % 3 % 25 %
Ifop-Fiducial du 3 au 7 1 390 36 % 37 % 0,5 % 0,5 % 11,5 % 14 % 25 % 19 % 3,5 % 26 % <0,5%
Elabe du 5 au 6 1 052 41 % 39 % 0,5 % 0,5 % 12 % 13,5 % 25,5 % 19 % 3 % 26 %
Alain Juppé annonce qu'il ne remplacera pas François Fillon (6 mars 2017).
Cevipof Ipsos-Sopra Steria du 1er au 5 15 887 32 % 47 % 1 % 1 % 11,5 % 14 % 25 % 17,5% 3% 27 % <0,5%
Ifop-Fiducial du 2 au 4 1 822 35 % 38 % 0,5 % 0,5 % 12 % 14 % 25,5 % 18,5 % 2,5 % 26,5 %
0,5 % 0,5 % 11,5 % 13 % 23 % 3 % 28,5 % Juppé : 20 %

Kantar Sofres-OnePoint

du 2 au 4 1 027 1 % 1 % 12 % 16 % 25 % 17 % 2 % 26 % <0,5%
1 % 1 % 11 % 13 % 20 % 2,5 % 27 % <0,5% Juppé : 24,5 %

Ifop-Fiducial

du 1er au 4 1 392 1 % 0,5 % 10,5 % 14 % 23 % 1 % 20 % 2,5 % <0,5 % 25 % <0,5 % Alliot-Marie : 1%

Yade : 1% Marchandise : 0,5% Guaino : <0,5 % Larrouturou : <0,5 %

OpinionWay du 27 fév. au 3 mars 1 500 0 % 1 % 11 % 15 % 24 % 19 % 3 % 27 %
Odoxa du 1er au 2 943 19 % 0,5 % 1 % 10 % 14 % 27 % 19 % 3 % 25,5 %
19 % 0,5 % 1 % 8 % 11 % 25 % 4 % 24 % Juppé : 26,5 %
L'annonce par François Fillon de sa possible mise en examen (1er mars 2017) conduit certains sondeurs à envisager son remplacement par Alain Juppé.
BVA 28 fév. - 2 mars 1 413 28 % 46 % 0,5 % 1 % 11,5 % 15,5 % 24 % 19 % 2,5 % 26 %
Elabe 28 fév. - 2 mars 1 591 1 % 1 % 12,5 % 12,5 % 24 % 19 % 3 % 27 %
Ifop-Fiducial 28 fév. - 2 mars 1 394 37 % 39 % 0,5 % 0,5 % 11 % 14,5 % 24 % 21 % 2,5 % 26 % <0,5%

Février 2017

Sondeur Date Échantillon Abstention Pourrait changer d'avis Nathalie Arthaud

(LO)

Philippe Poutou

(NPA)

Jean-Luc Mélenchon

(FI)

Yannick Jadot

(EELV)

Benoît Hamon

(PS)

Emmanuel Macron

(EM)

François Bayrou

(MoDem)

François Fillon

(LR)

Nicolas Dupont-Aignan

(DLF)

Marine Le Pen

(FN)

Jacques Cheminade

(S&P)

Yannick Jadot se retire pour soutenir Benoît Hamon (26 février 2017).
Ifop-Fiducial du 23 au 27 1 404 39,5 % 42 % 1 % 0,5 % 11,5 % 13,5 % 24,5 % 20 % 2,5 % 26 % 0,5 %
Kantar Sofres du 23 au 24 1 005 42 % 1 % 0,5 % 10 % 14 % 25 % 20 % 2,5 % 27 %
Odoxa du 22 au 23 920 0 % 1 % 12 % 1 % 13 % 25 % 19 % 2 % 27 %
OpinionWay du 20 au 24 1 500 0 % 0 % 11 % 2 % 13 % 24 % 21 % 3 % 26 %
François Bayrou annonce qu'il ne sera pas candidat et noue une alliance avec Emmanuel Macron (22 février 2017).
Harris Interactive du 20 au 22 5 249 1 % 1 % 13 % 2 % 14 % 20 % 21 % 3 % 25 %
Ifop-Fiducial du 20 au 22 1 399 38,5 % 41 % 0,5 % 1 % 11 % 1,5 % 14 % 19 % 5,5 % 19 % 2 % 26,5 % <0,5%
BVA du 19 au 20 628 27 % 47 % 0,5 % 0,5 % 10,5 % 2 % 17 % 21 % 19 % 2 % 27,5 %
Elabe du 18 au 20 1 051 43 %[note 1] 1 % 1 % 12 % 1 % 12 % 17 % 6 % 20 % 3 % 27 %
1 % 1 % 13 % 1 % 13 % 18,5 % 21 % 3,5 % 28 %
Ifop-Fiducial du 17 au 20 1 838 0,5 % 0,5 % 12 % 2 % 15,5 % 22 % 20 % 2 % 25,5 % 0 %
Ifop-Fiducial du 15 au 17 1 399 38,5 % 41 % 0,5 % 0,5 % 11,5 % 2 % 14 % 18,5 % 5,5 % 18,5 % 3 % 26 % 0 %
OpinionWay du 13 au 17 1 500 0 % 0 % 13 % 2 % 16 % 20 % 20 % 3 % 26 %
Dedicated Research[note 2] du 10 au 14 2 066[note 3] 23.7 % 1,4 % 0,6 % 12,7 % 2,1 % 16,4 % 21,3 % 4,9 % 16,7 % 1,9 % 22,1 %
24.9 % 1,4 % 0,7 % 13,1 % 2,3 % 17,0 % 23,0 % 17,8 % 2,2 % 22,6 %
Ifop-Fiducial du 10 au 14 1 402 37 % 40 % 0,5 % 0,5 % 11,5 % 1,5 % 14,5 % 19,5 % 5 % 18,5 % 3 % 25,5 % 0 %
Cevipof Ipsos-Sopra Steria du 7 au 12 15 874 0,5 % 0,5 % 12 % 2 % 14,5 % 23 % 18,5 % 3 % 26 % 0 %
0,5 % 0,5 % 11,5 % 2 % 14 % 20 % 6 % 17,5 % 3 % 25 % 0 %
Ifop-Fiducial du 7 au 9 1 407 38 % 39 %[note 4] 0,5 % 0 % 10,5 % 1,5 % 15 % 21 % 5,5 % 17,5 % 2,5 % 26 % 0 %
OpinionWay du 3 au 9 1 500 0 % 1 % 13 % 1 % 16 % 21 % 20 % 3 % 25 %
Harris Interactive du 6 au 8 5 432 <0,5 % 1 % 12 % 2 % 14 % 21 % 5 % 19 % 2 % 24 %
Elabe du 7 au 8 961 36 %[note 5] 39 %[note 6] 0,5 % 0,5 % 12 % 1 % 15 % 22 % 5 % 17 % 1,5 % 25,5 %
38 %[note 7] 0,5 % 0,5 % 13 % 1 % 15,5 % 23,5 % 18 % 2 % 26 %
Ifop-Fiducial du 2 au 6 1 433 39 % 43 %[note 8] 0,5 % 1 % 10 % 1 % 15,5 % 20,5 % 5 % 18,5 % 2,5 % 25,5 % 0 %
BVA du 1er au 2 640-646 40 %[note 9] 0,5 % 0,5 % 11 % 1 % 16 % 21 % 5 % 18 % 2 % 25 %
0,5 % 0,5 % 11,5 % 1,5 % 17 % 22 % 20 % 2 % 25 %
Ifop-Fiducial 29 janv - 1er fév. 1 409 37 % 44 %[note 10] <0,5 % 0,5 % 9 % 1 % 18 % 20 % 4,5 % 21 % 2 % 24 % <0,5 %
  1. 57 % des inscrits interrogés se disent « tout à fait certain d'aller voter »
  2. sondage non soumis à la réglementation française réalisé pour La Libre Belgique et publié le
  3. marge d’erreur maximale de 2,2 %, réalisé par Internet
  4. de 19 % à 63 % selon le candidat
  5. 64 % des inscrits interrogés se disent « tout à fait certain d'aller voter »
  6. de 23 % à 52 % selon le candidat
  7. de 21 % à 50 % selon le candidat
  8. de 18 % à 63 % selon le candidat
  9. de 22 % à 58 % selon le candidat
  10. de 20 % à 58 % selon le candidat

Janvier 2017

Sondeur Date Échantillon Pourrait changer d'avis Nathalie Arthaud

(LO)

Philippe Poutou

(NPA)

Jean-Luc Mélenchon

(FI)

Yannick Jadot

(EELV)

Benoît Hamon

(PS)

Arnaud Montebourg

(PS)

Vincent Peillon

(PS)

Manuel Valls

(PS)

Emmanuel Macron

(EM)

François Bayrou

(MoDem)

François Fillon

(LR)

Nicolas Dupont-Aignan

(DLF)

Marine Le Pen

(FN)

Jacques Cheminade

(S&P)

Elabe du 30 au 31 650 37%[note 1] 0,5 % 0,5 % 10 % 1 % 16 % 22 % 4 % 19 % 1 % 26 %
0,5 % 0,5 % 10 % 1 % 17 % 23 % 20 % 1 % 27 %
Benoît Hamon remporte la primaire citoyenne (29 janvier 2017).
Kantar Sofres - OnePoint du 26 au 27 702 0,5 % 0,5 % 10 % 2 % 13 % 20 % 5 % 21 % 3 % 25 % <0,5 %
0,5 % 0,5 % 10 % 2 % 15 % 21 % 22 % 3,5 % 25 % 0,5 %
Benoît Hamon et Manuel Valls sont qualifiés pour le second tour de la primaire citoyenne (22 janvier 2017).
Ipsos le 20 992 1 % 1 % 13 % 2 % 8 % 20 % 26 % 2 % 27 % <0,5 %
1 % 1 % 15 % 2 % 9 % 18 % 25 % 2 % 27 % <0,5 %
1 % 1 % 14 % 2 % 7 % 20 % 26 % 2 % 27 % <0,5 %
Cevipof Ipsos-Sopra Steria du 10 au 15 15 921 1 % 1 % 14 % 2,5 % 9 % 17 % 5 % 23 % 2,5 % 25 % <0,5 %
1 % 1 % 15 % 2,5 % 10 % 19 % 24 % 2,5 % 25 % <0,5 %
1 % 1 % 13 % 2,5 % 6 % 19 % 5 % 24 % 2,5 % 26 % <0,5 %
1 % 1 % 14 % 2,5 % 7 % 21 % 25 % 2,5 % 26 % <0,5 %
1 % 1 % 14 % 2,5 % 7 % 21 % 25 % 2,5 % 26 % <0,5 %
BVA du 6 au 8 946 1 % 1 % 13 % 2,5 % 11 % 16 % 5 % 24 % 1,5 % 25 %
1,5 % 1 % 12,5 % 3 % 6,5 % 20 % 5 % 24 % 1,5 % 25 %
1 % 0,5 % 12,5 % 2,5 % 6 % 20 % 6 % 24 % 1,5 % 26 %
1 % 1 % 13 % 2,5 % 5 % 20 % 6 % 24 % 1,5 % 26 %
Ifop-Fiducial du 3 au 6 1 860 0,5 % 1 % 12 % 2 % 10,5 % 17 % 5,5 % 24 % 1,5 % 26 % 0 %
1 % 1 % 11,5 % 2 % 5,5 % 19 % 7 % 24,5 % 2 % 26,5 % 0 %
1 % 1 % 11,5 % 2 % 6 % 19 % 7 % 24,5 % 1,5 % 26 % 0,5 %
1 % 1,5 % 13 % 2,5 % 2,5 % 20 % 7 % 25 % 1,5 % 26 % 0 %
Elabe du 3 au 4 925 1 % 2,5 % 14 % 1 % 12 % 16 % 7,5 % 23 % 1 % 22 %
1 % 2 % 13 % 1 % 7 % 20 % 7 % 24 % 2 % 23 %
0,5 % 2 % 13 % 1 % 6 % 21 % 8 % 24 % 1,5 % 23 %
0,5 % 2 % 14 % 1 % 3 % 22 % 7 % 25 % 1,5 % 24 %
1 % 2 % 14 % 1,5 % 13 % 18 % 26 % 1,5 % 23 %
0,5 % 2 % 14 % 1,5 % 9 % 24 % 26 % 1 % 22 %
1,5 % 1,5 % 14,5 % 1,5 % 6 % 23 % 26 % 2 % 24 %
1 % 2 % 15 % 1,5 % 3 % 24 % 28 % 1,5 % 24 %
  1. de 19 % à 48 % selon le candidat

Précédents sondages

En 2016

De 2012 à 2015

Évolution des enquêtes

Rollings

À partir de février, deux sondeurs ont mis en place des sondages renouvelés quotidiennement, appelés « rolling », avec un échantillon de 1 500 personnes renouvelé par tiers tous les jours, pour un renouvellement complet de l'échantillon tous les trois jours.

Évolution des enquêtes Ifop-Fiducial pour Paris Match, iTELE et Sud Radio :

Évolution des enquêtes PrésiTrack OpinionWay / ORPI pour Les Échos et Radio Classique :

      Jean-Luc Mélenchon (FI)       Benoît Hamon (PS)       Emmanuel Macron (EM)       François Fillon (LR)       Nicolas Dupont-Aignan (DLF)       Marine Le Pen (FN)

Synthèse de présentation

Modélisation au cours du temps des intentions de vote agrégées dans l'article.[1] La période débute au 27 novembre 2016, à l'issue de la primaire de la droite et du centre. Les courbes des candidats sont modélisées via régression locale.

Evolution des intentions de vote à l'élection présidentielle 2017.png

Intentions de vote chez les jeunes

Sondeur Date Échantillon Abstention Pourrait changer d'avis Nathalie
Arthaud

(LO)

Philippe
Poutou

(NPA)

Jean-Luc
Mélenchon

(FI)

Benoît
Hamon

(PS)

Emmanuel
Macron

(EM)

François
Fillon

(LR)

Nicolas
Dupont-Aignan

(DLF)

Marine
Le Pen

(FN)

Jacques
Cheminade

(S&P)

Ifop 3 au 13 mars 1 203 (18-25 ans) 48 % 0,5 % 1 % 14,5 % 15 % 28 % 11 % 1 % 29 %

Intentions de vote par régions

Sondeur Date Échantillon Région Nathalie Arthaud

(LO)

Philippe Poutou

(NPA)

Jean-Luc Mélenchon

(FI)

Benoît Hamon

(PS)

Emmanuel Macron

(EM)

François Fillon

(LR)

Nicolas Dupont-Aignan

(DLF)

François Asselineau

(UPR)

Marine Le Pen

(FN)

Jacques Cheminade

(S&P)

Cevipof Ipsos-Sopra Steria Du 14 au 17 mars 1 814 Auvergne-Rhône-Alpes 1 % 1 % 10 % 12,5 % 26,5 % 18 % 3 % 0,5 % 27 % 0,5 %
669 Bourgogne-Franche-Comté 1 % 1 % 11 % 11 % 24,5 % 17,5 % 2,5 % 0,5 % 31 % 0 %
849 Bretagne 1,5 % 0,5 % 11 % 17,5 % 30,5 % 18 % 2,5 % 0,5 % 18 % 0 %
691 Centre-Val-de-Loire 1 % 0,5 % 11 % 12 % 27,5 % 17 % 3 % 0,5 % 27,5 % 0%
1 412 Grand Est 1 % 0,5 % 10 % 8 % 26,5 % 17 % 3,5 % 0,5 % 33 % 0,5 %
1 482 Hauts-de-France 1 % 1 % 11 % 11 % 24 % 14,5 % 2 % 0,5 % 35 % 0,5 %
2 504 Ile-de-France 0,5 % 0,5 % 14 % 14,5 % 27 % 18,5 % 4,5 % 0,5 % 20 % 0 %
767 Normandie 1 % 0,5 % 11,5 % 12 % 26 % 17,5 % 3 % 0,5 % 28 % 0,5 %
1 229 Nouvelle-Aquitaine 1 % 0,5 % 13,5 % 13,5 % 26,5 % 18 % 3 % 0,5 % 23 % 0,5 %
1 302 Occitanie 1 % 0,5 % 11,5 % 13,5 % 24 % 15 % 4,5 % 1 % 29 % 0,5 %
999 Pays de la Loire 1,5 % 0,5 % 10 % 12,5 % 30 % 20 % 2,5 % 1 % 22 % 0 %
1 077 Provence-Alpes-Côte-d'Azur 0,5 % 0,5 % 11 % 9 % 20 % 19 % 3,5 % 0,5 % 35,5 % 0,5 %
Cevipof Ipsos-Sopra Steria Du 7 au 12 février 1 968 Auvergne-Rhône-Alpes 0,5 % 0,5 % 11 % 14 % 23 % 20 % 3 % 26 %
717 Bourgogne-Franche-Comté 0,5 % 0,5 % 12 % 14 % 20,5 % 20,5 % 2 % 29 %
912 Bretagne 1 % 1 % 9 % 21 % 27,5 % 20,5 % 2 % 16 %
731 Centre-Val-de-Loire 0,5 % 0,5 % 12 % 14 % 22,5 % 18 % 3 % 27 %
1 499 Grand Est 1 % 0,5 % 11 % 10 % 23,5 % 17 % 2,5 % 33 %
1 598 Hauts-de-France 0,5 % 1 % 12 % 12 % 22 % 14,5 % 2 % 35 %
2 663 Ile-de-France 0,5 % 0,5 % 14,5 % 16 % 24,5 % 19 % 4 % 19 %
820 Normandie 0,5 % 0,5 % 13,5 % 14 % 22 % 19 % 3,5 % 26 %
1 340 Nouvelle-Aquitaine 0,5 % 1 % 13,5 % 16,5 % 22 % 19,5 % 2 % 22 %
1 397 Occitanie 1 % 0,5 % 13 % 15,5 % 22 % 15,5 % 3,5 % 28 %
1 065 Pays de la Loire 0,5 % 0,5 % 9 % 15,5 % 25 % 23 % 3 % 21 %
1 164 Provence-Alpes-Côte-d'Azur 0,5 % 0,5 % 10,5 % 11 % 19,5 % 18 % 3 % 36 %

Sondages du second tour

Les sondages sont listés avec les plus récents en tête afin d'avoir toujours les données les plus proches de l'élection présentées en premier.

Macron - Le Pen

Sondeur Date Échantillon Abstention, blanc ou nul Emmanuel Macron par Claude Truong-Ngoc avril 2015.jpg Le Pen, Marine-9586.jpg
Emmanuel Macron Marine Le Pen
Ifop-Fiducial 21–24 mars 2017 2 225 61,5 % 38,5 %
OpinionWay 17–23 mars 2017 1 500 63 % 37 %
Harris Interactive 21-22 mars 2017 6 383 65 % 35 %
Elabe 21 mars 2017 1 050 16 % 64 % 36 %
Ifop-Fiducial 18–21 mars 2017 1695 60,5 % 39,5 %
Elabe 17–19 mars 2017 3 010 18 % 63 % 37 %
BVA 15-17 mars 2017 1 501 62 % 38 %
OpinionWay 13-17 mars 2017 1 500 59 % 41 %
Ifop-Fiducial 12–15 mars 2017 1 399 61,5 % 38,5 %
BVA 8-10 mars 2017 1 419 61 % 39 %
Ifop-Fiducial 7–10 mars 2017 1 379 60,5 % 39,5 %
OpinionWay 3–9 mars 2017 1 500 65 % 35 %
Harris Interactive 6–8 mars 2017 4 533 65 % 35 %
Cevipof Ipsos-Sopra Steria 1-5 mars 2017 15 887 18 % 62 % 38 %
Ifop-Fiducial 3–7 mars 2017 1 390 61,5 % 38,5 %
Elabe 5–6 mars 2017 1 052 20 % 60 % 40 %
OpinionWay 27 février–3 mars 2017 1 500 62 % 38 %
BVA 28 février-2 mars 2017 855 17 % 62 % 38 %
Elabe 28 février-2 mars 2017 1 591 62 % 38 %
Kantar Sofres - OnePoint 23–24 février 2017 1 005 58 % 42 %
Odoxa 22–23 février 2017 879 61 % 39 %
Ifop-Fiducial 21–24 février 2017 1 417 61,5 % 38,5 %
OpinionWay 20–24 février 2017 1 500 61 % 39 %
Harris Interactive 20–22 février 2017 5 249 60 % 40 %
Ifop-Fiducial 17–21 février 2017 1 386 61 % 39 %
BVA 19–20 février 2017 940 61 % 39 %
OpinionWay 13–17 février 2017 1 500 60 % 40 %
Ifop-Fiducial 9–13 février 2017 1 392 62 % 38 %
OpinionWay 3–9 février 2017 1 500 65 % 35 %
Ifop-Fiducial 6–9 février 2017 1 407 63 % 37 %
Elabe 7–8 février 2017 961 63 % 37 %
Ifop-Fiducial 2–6 février 2017 1 433 63 % 37 %
BVA 1–2 février 2017 580 19 % 66 % 34 %
Ifop-Fiducial 29 janvier–1er février 2017 1 409 63 % 37 %
Elabe 30–31 janvier 2017 993 65 % 35 %
Kantar Sofres - OnePoint 26–27 janvier 2017 1 032 65 % 35 %
Ipsos 20 janvier 2017 1 443 20 % 64 % 36 %
Ifop-Fiducial 3–6 janvier 2017 1 860 65 % 35 %
Ifop 28 novembre–3 décembre 2016 3 283 62 % 38 %
Odoxa 14–15 avril 2016 949 34 % 61 % 39 %
Odoxa 14–15 janvier 2016 1 011 28 % 65 % 35 %

Fillon - Le Pen

Sondeur Date Échantillon Abstention, blanc ou nul Dédicace F Fillon 06297 (cropped).JPG Le Pen, Marine-9586.jpg
François Fillon Marine Le Pen
OpinionWay 17–23 mars 2017 1 500 57 % 43 %
Harris Interactive 21-22 mars 2017 6 383 58 % 42 %
Elabe 21 mars 2017 1 050 35 % 54 % 46 %
Elabe 17–19 mars 2017 3 010 35 % 56 % 44 %
OpinionWay 13–17 mars 2017 1 500 55 % 45 %
OpinionWay 3–9 mars 2017 1 500 60 % 40 %
Harris Interactive 6–8 mars 2017 4 533 59 % 41 %
Elabe 5–6 mars 2017 1 052 33 % 60 % 40 %
Cevipof Ipsos-Sopra Steria 1-5 mars 2017 15 887 35 % 55 % 45 %
OpinionWay 27 février–3 mars 2017 1 500 57 % 43 %
Elabe 28 février -2 mars 2017 1 591 58 % 42 %
Kantar Sofres - OnePoint 23–24 février 2017 1 005 55 % 45 %
Odoxa 22–23 février 2017 879 57,5 % 42,5 %
OpinionWay 20–24 février 2017 1 500 58 % 42 %
Harris Interactive 20–22 février 2017 5249 57 % 43 %
Ifop-Fiducial 17–21 février 2017 1 386 57 % 43 %
BVA 19–20 février 2017 940 35% 55 % 45 %
OpinionWay 13–17 février 2017 1 500 57 % 43 %
OpinionWay 3–9 février 2017 1 500 60 % 40 %
Elabe 7–8 février 2017 961 56 % 44 %
BVA 1–2 février 2017 475 34 % 60 % 40 %
Ifop-Fiducial 29 janvier–1er février 2017 1 409 60 % 40 %
Elabe 30–31 janvier 2017 993 59 % 41 %
Kantar Sofres - OnePoint 26–27 janvier 2017 1 032 60 % 40 %
Ipsos 20 janvier 2017 1 443 29 % 62 % 38 %
BVA 6–8 janvier 2017 946 28 % 63 % 37 %
Ifop-Fiducial 3–6 janvier 2017 1 860 64 % 36 %
BVA 2–4 décembre 2016 934 33 % 67 % 33 %
Ifop 28 novembre–3 décembre 2016 3 283 65 % 35 %
Elabe 28–29 novembre 2016 1 000 66 % 34 %
Kantar Sofres - OnePoint 28 novembre 2016 1 011 66 % 34 %
Harris Interactive 27 novembre 2016 6 093 67 % 33 %
Odoxa 25 novembre 2016 998 71 % 29 %
BVA 9–11 septembre 2016 912 36 % 61 % 39 %
Ifop 14–17 juin 2016 1 858 60 % 40 %
BVA 10–12 juin 2016 910 32 % 65 % 35 %
BVA 13–16 mai 2016 927 30 % 65 % 35 %
BVA 15–17 avril 2016 949 33 % 64 % 36 %
Ifop 12–14 avril 2016 1 876 63 % 37 %
Ifop 3–4 septembre 2014 994 57 % 43 %

Macron - Fillon

Sondeur Date Échantillon Abstention, blanc ou nul Emmanuel Macron par Claude Truong-Ngoc avril 2015.jpg Dédicace F Fillon 06297 (cropped).JPG
Emmanuel Macron François Fillon
Cevipof Ipsos-Sopra Steria 1-5 mars 2017 15 887 30 % 66 % 34 %
Kantar Sofres - OnePoint 26–27 janvier 2017 1 032 58 % 42 %
Ipsos 20 janvier 2017 1 443 25 % 54 % 46 %
Ifop-Fiducial 3–6 janvier 2017 1 860 52 % 48 %

Intentions de vote chez les jeunes

Sondeur Date Échantillon
Emmanuel Macron Marine Le Pen
Ifop 3-13 mars 2017 1203 jeunes de 18 à 25 ans 63 % 37 %
Sondeur Date Échantillon
Emmanuel Macron François Fillon
Ifop 3-13 mars 2017 1203 jeunes de 18 à 25 ans 73 % 27 %
Sondeur Date Échantillon
François Fillon Marine Le Pen
Ifop 3-13 mars 2017 1203 jeunes de 18 à 25 ans 53 % 47 %
Sondeur Date Échantillon
Benoît Hamon Marine Le Pen
Ifop 3-13 mars 2017 1203 jeunes de 18 à 25 ans 59 % 41 %
Sondeur Date Échantillon
Benoît Hamon François Fillon
Ifop 3-13 mars 2017 1203 jeunes de 18 à 25 ans 64 % 36 %
Sondeur Date Échantillon
Jean-Luc Mélenchon Marine Le Pen
Ifop 3-13 mars 2017 1203 jeunes de 18 à 25 ans 64 % 36 %

Autres seconds tours précédemment envisagés

Dans cette section figure la liste des autres seconds tours envisagés depuis 2012 mais rendus obsolètes après la primaire ouverte de la droite et du centre de 2016, la renonciation de François Hollande à se présenter et la primaire citoyenne de 2017 :

Controverses

À la suite de la primaire de la droite, qui a été l'occasion d'écarts sensibles entre les résultats de l'élection et les sondages quelques jours avant le scrutin, des prises de positions autour des sondages eux-mêmes émaillent la campagne. Le quotidien Le Parisien met ainsi fin à ses commandes de sondages en amont de l'élection, citant la volonté de couvrir « différemment » l'élection présidentielle[4],[5].

En février, des soutiens de Jean-Luc Mélenchon mettent en cause la validité des sondages, en citant l'écart entre données brutes et redressées de l'Ifop. Libération dément ces déclarations, citant le directeur de l'Ifop, qui affirme que le candidat « n’est redressé que marginalement […] sur la base de la reconstitution du vote suivant : présidentielle 2012 1er tour, régionales 2015 1er tour »[6]. Contestant le redressement sur la base des régionales, Jean-Luc Mélenchon[7], exprime un soutien renouvelé à la loi portée en 2010 et 2011 par les sénateurs Hugues Portelli (LR) et Jean-Pierre Sueur (PS) visant à « garantir la sincérité du débat politique et électoral » par l'interdiction de la publication de sondages pendant la campagne officielle[8],[9].

Intervalle de confiance

Article connexe : Intervalle de confiance.
Intervalle de confiance à 95 % de chance
Intervalle de confiance à 95 % de chance

La plupart des sondages sont donnés à 95 % de chance. Le tableau résume les intervalles de confiance selon la taille de l’échantillon (ou du sous-échantillon).

Utilisation : si pour un échantillon (sous-échantillon) de 400 personnes le candidat reçoit 10 % d'intentions de vote, l’incertitude est de 3 %. Il y a 95 % de chance que son score soit compris entre 7 % et 13 % (si 95 % est utilisé).

Notes et références

  1. (fr) « Les parrainages validés par candidat - Conseil constitutionnel présidentielle 2017 », sur presidentielle2017.conseil-constitutionnel.fr (consulté le 19 mars 2017)
  2. Maud Pierron et Audrey Kucinskas, « C'est inédit, il y aura deux débats avant le premier tour de la présidentielle », sur L'Express.fr,‎ .
  3. (fr) « Liste officielle des candidats à l’élection présidentielle - Conseil constitutionnel présidentielle 2017 », sur presidentielle2017.conseil-constitutionnel.fr (consulté le 19 mars 2017)
  4. « Sondages : « Le Parisien » va « faire une pause » pendant la campagne présidentielle », sur Le Monde,‎ (consulté le 20 février 2017).
  5. « Le Parisien, le journal qui se passe des sondages », sur Info Arte,‎ (consulté le 20 février 2017).
  6. « Non, Mélenchon n'a pas perdu 7 points dans les sondages à cause de l’Ifop », sur Libération,‎ (consulté le 20 février 2017).
  7. « Comment Mélenchon veut en finir avec la «sondocratie» », sur Libération,‎ (consulté le 16 mars 2017).
  8. « Proposition de loi sur les sondages visant à mieux garantir la sincérité du débat politique et électoral », sur Sénat (consulté le 20 février 2017).
  9. « Proposition de loi sur les sondages visant à mieux garantir la sincérité du débat politique et électoral », sur Assemblée nationale (consulté le 20 février 2017).

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • PrésiTrack - Opinion Way
  • ELABE - Présidentielle 2017
  • Depuis 1958