Liste de philologues

Liste de philologues célèbres, « multiplici variaque doctrina censebatur[1] », dans le sens usuel jusqu'à Ferdinand de Saussure, c'est-à-dire de praticiens de l'étude critique des textes, principalement en vue de leur édition scientifique.

Elle comprend de nombreux grammairiens et humanistes ainsi que des bibliothécaires, des traducteurs, des archéologues, des jurisconsultes, des polygraphes, des linguistes, des métriciens, des hellénistes, des latinistes, des historiens, des philosophes, des paléographes, des épigraphistes et des numismates, spécialistes des diverses littératures antiques ou « classiques », et est aussi en rapport avec l'herméneutique, la critique génétique, la codicologie, la diplomatique, la stylistique, l'histoire des sciences et la linguistique comparée, etc.

Premier jet, en conservant le plan et l'ordre de citation de Salomon Reinach[2] (particulièrement les pages 5 à 22 de l'éd. de 1907).

Philologie de l'Antiquité et du Moyen Âge

Grammairiens indiens

Grecs

Les bibliothécaires des Ptolémées

L'école grammaticale de Pergame

L'école grammaticale de Rhodes

  • Denys le Grammairien ou le Thrace, Διονύσιος ὁ Θρᾷξ ou Dionysius Thrax (170-90 av. J.-C.)

Latins

Époque impériale

Savants arabophones

  • Muhammad al-Fazari ou Abu Abdallah Muhammad ibn Ibrahim ibn Habib al-Fazari (mort en 796 ou 806)
  • Yaqūb ibn Tāriq  ou Yaʿqūb ibn Ṭāriq (mort c. 796)
  • Jabir Ibn Hayyan ou Abu Musa Jâbir ibn Hayyân al-Azdi, dit Geber (c. 721 – c. 815)
  • Al-Hajjaj ibn Yusuf ibn Matar ou Al-Ḥajjāj ibn Yūsuf ibn Maṭar (786–833)
  • Al-Khawarizmi ou Abū ʿAbdallāh Muḥammad ibn Mūsā al-Khwārizmī (c. 783 – c. 850)
  • Al-Jahiz ou ’Abu ʿUthmân ʿAmrû ibn Baḥr Mahbûn al-Kinânî al-Lîthî al-Baṣrî (781 – 868/869)
  • Al-Kindi ou Abū Yūsuf Yaʿqūb ibn Isḥāq al-Kindī, dit Alchindius (801–873)
  • Hunayn ibn Ishaq ou ’Abū Zayd Ḥunayn ibn ’Isḥāq al-‘Ibādī (809–873)
  • Abbas Ibn Firnas ou Abbas Qasim Ibn Firnas, Armen Firman (810–887)
  • Thābit ibn Qurra ou Abu'l Hasan Thabit ibn Qurra' ibn Marwan al-Sabi al-Harrani (826–901)
  • Muhammad ibn Zakariya al-Razi, ou Razi, Al-Razi, Ar-Razi, Ibn Zakaria, Zakariya, dit Rhazes, Rasis (865–925)
  • Al-Masû'dî ou Abu al-Ḥasan ʿAlī ibn al-Ḥusayn ibn ʿAlī al-Masʿūdī, Al-Masudi (c. 896–956)
  • Al-Maqdisi ou Muhammad ibn Ahmad Shams al-Din Al-Muqaddasi, El-Mukaddasi (c. 945/946–1000)
  • Ibn Sīnā ou Abū ‘Alī al-Husayn ibn ‘Abd Allāh ibn Sīnā, dit Avicenne (980–1037)
  • Ibn al-Haytham ou Abū ʿAlī al-Ḥasan ibn al-Ḥasan ibn al-Haytham, dit Alhazen, Alhacen (965–1039)
  • Al-Biruni ou Abū Rayḥān Muḥammad ibn Aḥmad Bīrūnī, dit Alberonius, Al-Beruni, Al-Bayrooni (973–1048)
  • Ibn Baja ou Abu Bakr Mohammed ben Yahya ben as-Sayegh, dit Avempace (c. 1085–1138)
  • Ibn Zohr ou Abū Merwān ’Abdal-Malik ibn Zuhr, Ibn Zuhr, dit Avenzoar, Abumeron (1091–1161)
  • Al-Idrissi ou Abu Abd Allah Muhammad al-Idrisi al-Qurtubi al-Hasani al-Sabti, dit Dreses (1099–1165/1166)
  • Ibn Tufayl ou Abu Bakr Mohammed ben Abd-el-Malik ben Tufayl el-Qaïci, dit Ibn Tufail (1110–1185)
  • Ibn Rushd ou Abu'l-Walid Muhammad ibn Rouchd de Cordoue, dit Averroès (c. 1126–1198)
  • Nasir ad-Din at-Tusi ou Muḥammad ibn Muḥammad ibn Ḥasan Ṭūsī, Nasr Eddin Tusi (1201–1274)
  • Ibn Nafis ou Ala al-Din Abu al-Hassan Ali ibn Abi-Hazm al-Qurashi al-Dimashqi (1210–1288)
  • Ibn Khaldoun ou Abou Zeid Abd ur-Rahman Bin Mohamad Bin Khaldoun al-Hadrami, Ibn Khaldūn, Ben Xeldun (1332–1406)
  • Jalaluddin al-Suyuti ou Abd Ar-Rahmân Ibn Abî Bakr Ibn Mohammad al-Khudayrî al-Asyûtî (c. 1445–1505)

Savants byzantins

Philologie moderne

Période italienne

Plutôt latinistes

Plutôt hellénistes

Période française

Savants français

Savants hollandais

Savants allemands

  • Jan Gruter ou Gruytere, Janus Gruterus (1560–1627)
  • Scioppius ou Caspar Schoppe (1576–1649)
  • Philip Cluwer ou Clüver, Cluvie, dit Cluverius (1580–1623)
  • Johann Philipp Wängler dit Pareus (1576–1648)
  • Gaspard de Barth dit Barth ou Barthius (1587–1658)
  • Johannes Freinsheim ou Jean Freinshemius (1608–1660)
  • Ézéchiel Spanheim (1629–1710)

Savants italiens

Savants anglais

Période anglo-néerlandaise

Depuis Bentley jusqu'au début de Wolf

Savants anglais

Savants hollandais

Savants allemands

Savants français

Savants italiens

Période allemande

Depuis 1783 (Wolf) jusqu'à la fin du XIXe siècle

Savants allemands

Savants anglais

Savants hollandais ou néerlandais

  • David Jacob van Lennep (1774-1853)
  • Petrus Hofman Peerlkamp  (1786-1865)
  • Jacob Geel  (1789 -1862)
  • Carel Gabriel Cobet  (1813-1889)

Savants italiens

Savants danois

Savants grecs

  • Aléxandros Rízos Ragkavís  ou Alexandre Rizos Rangabé ou Αλέξανδρος Ρίζος Ραγκαβής (1809-1892)
  • Minoïde Mynas ou Minōïdīs Mīnas ou Μηνάς Κωνσταντίνος Μινωίδης (1790-1860) [4] [5] [6]

Savants français


Notes

  1. Terme que, depuis Ératosthène au IIIe siècle av. J.-C. et après lui Ateius dit Philologus, s'attribuaient les savants reconnus pour leurs « connaissances nombreuses et variées » :
    À propos d'Ateius :
    « Il paraît qu’il prit le titre de Philologue, parce qu’il passait, comme Ératosthène, qui se l’était donné le premier, pour avoir des connaissances très étendues et très variées (trad. fr. Théophile Baudement, 1845). Cf. Suétone, Grammairiens illustres, X, 2 : « Philologi appellationem assumpsisse videtur quia sicut Eratosthenes, qui primus hoc cognomen sibi vindicavit, multiplici variaque doctrina censebatur. »
  2. Manuel de philologie classique, Paris, Hachette, 1880 ; nouv. éd., 1883-1884, 2 vol. (vol. 1 ; vol. 2 : Appendice en ligne) ; éd. mise à jour de 1907 (en ligne).