Liste d'attentats meurtriers

Cet article comprend une liste non exhaustive d'attentats meurtriers dans l'ordre chronologique.

Statistiques

Nombre d'incidents terroristes dans le monde
Nombre d'incidents terroristes dans le monde[1],[2]

Attentats-suicides

Depuis l'attaque contre l'ambassade américaine à Beyrouth, en , le politologue Robert A. Pape a recensé[n 1], en 2003, 188 différents attentats-suicides dans le monde, qui ont touché le Liban, Israël, le Sri Lanka, l'Inde, le Pakistan, l'Afghanistan, le Yémen, la Turquie, la Russie, les États-Unis[3] , la Belgique ainsi que la France. Il en comptait 31 dans les années 1980, 104 dans les années 1990, et 53 en 2000 et 2001, indiquant ainsi une diffusion constante de ce modèle tactique[3].

Mais si Pape comptait 188 attentats-suicides sur deux décennies, ceux-ci ont atteint un pic inégalé après les attentats du 11 septembre 2001. Ainsi, 80 % des attentats-suicides depuis 1968 ont eu lieu après le , selon Bruce Hoffmann, vice-président de la RAND Corporation[4]. De 2000 à 2004, il y a eu 472 attentats-suicides, dans 22 pays, qui ont massacré plus de 7 000 personnes[4], soit plus du double que lors des deux décennies précédentes. En 2004, il y avait plus d'un attentat-suicide par jour en Irak[4].

Dans le même temps, le nombre total d'actes de terrorisme baissait d'un pic de 666 en 1987 à 274 en 1998, remontant à 348 en 2001[5].

Les Tigres Tamouls ont été responsables de 75 des 186 attentats-suicides de 1980 à 2001[3], soit près de la moitié pendant cette période. En moyenne, les 188 attentats-suicides qui ont eu lieu de 1980 à 2001 ont tué 13 personnes chacun (sans compter les attaques du 11 septembre 2001 ni leurs auteurs eux-mêmes)[3]. Pendant le même laps de temps, il y eut en tout, dans le monde, 4 155 attentats, qui ont tué 3 207 personnes (en excluant toujours le ), soit moins d'une victime par attentat[3]. Ainsi, de 1980 à 2001, les attentats-suicides représentaient 3 % des attentats (ou attaques terroristes), mais étaient responsables de 48 % des morts dus au terrorisme (toujours en excluant le )[6]. Ces chiffres indiquent clairement la nature beaucoup plus mortifère des attentats-suicides que des autres formes d'attentats.

Autres types d'attentats

Liste chronologique

XVIIIe siècle

XIXe siècle

XXe siècle

Années 1910

1914

Années 1920

1920
1925
1927

Années 1930

1934
1939

Années 1940

Années 1950

Années 1960

Années 1970

Années 1980

Années 1990

XXIe siècle

Pays (en rouge) victimes d'au moins une attaque terroriste meurtrière sur leur sol au XXIe siècle (au 7 mai 2016).

Années 2000

Dans les années 2000, il y a eu 24 992 attaques terroristes à travers le monde tuant 72 566 personnes[16].

Années 2010

Les années 2010 sont marquées par différentes guerres comme la Guerre civile syrienne, la guerre civile yéménite, la fin de la première guerre d'Irak et le début de la Seconde guerre civile irakienne. Durant ces années, la guerre se déclare en Libye. En 2011 et pendant 8 mois, la guerre fait rage dans le pays. En 2014, la guerre recommence. Toutes ces guerres voient grandir des groupes islamistes comme l'État islamique, Boko Haram, le front al-Nosra, et bien d'autres. Ces groupes islamistes en Afrique et Moyen-Orient deviennent une menace pour tous les pays du monde. En effet, ces groupes arrivent à recruter des milliers de jeunes occidentaux, médiatiser leurs assassinats et provoquer des attentats meurtriers n'importe où, n'importe quand et par n'importe qui. La prolifération de ces groupes oblige les forces des pays occidentaux, arabes (sunnites), l'Iran et la Russie à intervenir en Syrie et en Irak pour combattre l'État islamique. Les pays occidentaux et sunnites souhaitent aussi la destitution de Bachar el-Assad.[réf. nécessaire] La guerre est aussi de retour en Europe durant cette décennie avec la guerre du Donbass.

Les années 2010 sont aussi marquée par l'essor du terrorisme d’extrême droite. Anders Breivik apparaît à la fois comme le précurseur et la référence de cette nouvelle vague de terrorisme. En , cet ultranationaliste norvégien tue 77 personnes dans deux attentats. En 2019, Brenton Tarrant, déclarant agir contre « le Grand remplacement » et le « génocide blanc », massacre 51 personnes dans des attaques visant deux mosquées en Nouvelle-Zélande. Plusieurs attentats frappent également les États-Unis[20].

Années 2020

Notes et références

Notes

  1. Le recensement de Robert A. Pape a été effectué à partir de la base de LexisNexis. Pour des raisons d'ordre politique, il exclut de sa définition du terrorisme les actes perpétrés par un État, considérant en effet que la prise en compte de ces derniers n'intéresse pas les policy-makers (responsables politiques) qui veulent savoir « comment combattre la menace posée par des groupes subnationaux à la sécurité de l'État (state security). » (Pape, 2003, op.cit.)

Références

  1. National Consortium for the Study of Terrorism and Responses to Terrorism. (2018). Global Terrorism Database (globalterrorismdb_0718dist.xlsx). Retrieved from https://www.start.umd.edu/gtd University of Maryland.
  2. National Consortium for the Study of Terrorism and Responses to Terrorism. (2018). Global Terrorism Database (gtd1993_0718dist.xlsx). Retrieved from https://www.start.umd.edu/gtd University of Maryland
  3. a b c d et e [PDF] (en) Robert A. Pape, « The Strategic Logic of Suicide Terrorism », American Political Science Review, p. 323-361, (consulté le 23 août 2016)
  4. a b et c (en) [PDF] Scott Atran, The Moral Logic and Growth of Suicide Terrorism, originellement publié dans The Washington Quarterly, printemps 2006, 29:2 p. 127–147.
  5. Département d'État américain, 2001, cité par Robert Pape, 2003 (op.cit.).
  6. Département d'État américain, 1983-2001, cité par R. Pape, 2003, op.cit..
  7. « 24 décembre 1800 - L'attentat de la rue Saint-Nicaise », sur www.herodote.net (consulté le 15 juin 2010).
  8. « Napoléon III : biographie - La question italienne », sur vbonhushist.11vm-serv.net (consulté le 28 juin 2010).
  9. « Page du figaro du lundi 20 juin 1914 relatant le double attentat contre l'archiduc d'Autriche et sa femme en Bosnie », sur Le Figaro,, .
  10. (en) Beverly Gage, The Day Wall Street Exploded : A Story of America in its First Age of Terror, New York, Oxford University Press, , p. 160-161
  11. André Larané, « 9 octobre 1934 - Le roi de Yougoslavie est assassiné », sur herodote.net, herodote.net, (consulté le 15 août 2016)
  12. Maxime Egender et Nicolas Goguet, « La Résistance dans le Gard en 1943 : l'attentat de la maison Carro »
  13. « Il y a tout juste 50 ans, une bombe explosait à bord d'un avion de Swissair », sur rts.ch,
  14. « Espagne : sortie de prison de l'un des auteurs d'un attentat d'extrême droite de 1977 », sur Le Figaro,
  15. « INFOGRAPHIE. Le nombre d'attentats flambe-t-il depuis 2015? », sur nouvelobs.com (consulté le 7 mai 2016)
  16. Marine Lamoureux, « En 2002, la « tuerie de Nanterre » avait marqué la campagne présidentielle », sur la-croix.com, La Croix, (consulté le 23 août 2016)
  17. (fr) « Pays-Bas : attentat contre la famille royale lors de la Fête de la reine », sur www.lemonde.fr (consulté le 28 juin 2010)
  18. « Un psychiatre militaire tue treize soldats sur une base américaine », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 29 mars 2021)
  19. « La menace en 2020 du terrorisme d’extrême-droite », Le Monde,‎ (lire en ligne)

Voir aussi

Articles connexes

Lien externe