Ligue antimilitariste

Ligue antimilitariste

La Ligue antimilitariste, fondée en décembre 1902 par Gaston Dubois-Desaulle, est une association française anarchiste, héritière de mouvements antimilitaristes antérieurs tels que la Ligue des antipatriotes[1]. Outre Dubois-Dessaule, elle compte parmi ses fondateurs H. Beylie, Paraf-Javal, A. Libertad, Ernest Girault, Émile Janvion, E. Armand et le secrétaire de la Fédération des Bourses du travail Georges Yvetot, et prône la suppression des armées[1].

Historique

La ligue participe au Congrès antimilitariste d'Amsterdam (juin 1904), dont l'organisation a été promue par l'anarchiste hollandais Domela Nieuwenhuis. En désaccord avec les orientations du Congrès, Libertad et Paraf-Javal quittent la ligue au lendemain de celui-ci, prônant comme seule méthode de lutte la désertion[1].

Après Amsterdam, la Ligue deviendra la section française de l'Association internationale antimilitariste (AIA)[1], avec comme secrétaires Yvetot et Miguel Almereyda[1].

Articles connexes

Notes

  1. a, b, c, d et e Jean Maitron (1975), Le mouvement anarchiste en France, tome I, Gallimard, coll. « Tel », 1992, p. 370