Les Veilleurs

Les Veilleurs
Logo de l’association
Cadre
But Initialement : Opposition au mariage homosexuel en France, « Défendre le droit des enfants à grandir dans l'amour complémentaire d'un père et d'une mère ». Réflexion collective sur les bases philosophiques de la crise de l'Occident et sur son renouveau.
Zone d’influence Drapeau de la France France
Fondation
Identité
Siège
Président
Méthode Non-violence, Sit-in
Membres
Site web
Les Veilleurs à Strasbourg.

Les Veilleurs forment un mouvement[réf. nécessaire] qui se réunit depuis le 16 avril 2013[1] sur des lieux publics pour manifester son opposition à la loi ouvrant le mariage aux personnes de même sexe en France et pour promouvoir une nouvelle idée politique, sociale, culturelle et spirituelle.

Assis en groupe à même le sol, ils manifestent leur pensée en lisant des textes et en chantant.

Débuts

Après de nombreuses manifestations et la nuit en garde à vue de soixante-sept personnes, siégeant devant l'Assemblée nationale pour manifester leur soutien aux députés de l'opposition, certains jeunes tentent de trouver une nouvelle façon de s'opposer au projet de loi sur l'ouverture du mariage aux homosexuels[2].

À la suite du rassemblement de La Manif pour tous le dimanche 16 avril 2013, assis sur les pelouses de l'Esplanade des Invalides, un dernier groupe de 150 jeunes manifestants brave l'ordre de dispersion en entonnant des chants, certains brandissant même des portraits de Gandhi[3].

Soutiens et participants

Dès le premier soir, les Veilleurs sont soutenus par des personnalités politiques comme les députés Hervé Mariton ou Marc Le Fur, qui juge «totalement disproportionné» le déploiement de force policière autour des Invalides[3], et Nicolas Dhuicq, qui attirent l'attention des médias nationaux.[réf. nécessaire]

Lors d'une action à Versailles figurait Christine Boutin, la présidente du Parti chrétien démocrate[4].

Frigide Barjot, responsable de La Manif pour tous, soutient le mouvement sans toutefois participer aux actions[5]

Inspiration

Les Veilleurs refusent toute violence,[6] se réclamant de l'enseignement de Gandhi pour son modèle de résistance non violente ou encore de Martin Luther King[5] bien que certains médias aient évoqué des accrochages [7]. Ce mouvement se revendique non confessionnel[8] bien que beaucoup des premiers participants soient catholiques. Lors de ces soirées sont lus des textes de grands auteurs, de littérature (par exemple Antigone), des discours politiques ou encore des témoignages de personnes[9]. Des bougies posées sur le sol marquent également la symbolique de ce mouvement qui se réunit sans déclaration officielle et demeure donc sous la menace de la police[10][11]. Au-delà de l'opposition au mariage et à l'adoption gay, le mouvement semble s'élargir à l'ensemble des thématiques liées à la famille et au développement de l'enfant à l'opposé des valeurs défendues par mai 68 selon certains participants [12].

Chant

Les instruments du Veilleur.

L'« hymne » des Veilleurs est un chant scout[13] : L'Espérance[14]. Il aurait été entonné lors des interpellations des premières veillées.

Impact

Rassemblement des Veilleurs à Lyon le 19 avril 2013.

Trois semaines après leur première veillée à Paris, les Veilleurs recensent plus d'une centaine de rassemblements analogues de Veilleurs en France[15] et à l'étranger[16]. Les différents rassemblements se constituent sur les réseaux sociaux.

Ce mouvement se qualifie de « pacifiste » et « déterminé »[17], prévoyant des rassemblements jusqu'en 2017 selon l'un de ses participants[18]. Au fur et à mesure que le mouvement prend ampleur, il dépasse son caractère protestataire initial et devient un atelier d'une nouvelle pensée politique, sociale, culturelle et spirituelle, peut-être le plus remarquable en France depuis mai 68. Il commence à attirer une attention internationale et faire des émules à l'étranger, selon les circonstances de chaque pays.

« Les veilleurs qui se réunissent chaque soir presque partout en France dans le calme et la paix ne sont pas des délinquants »[19] selon Jean-Pierre Denis, éditorialiste de l'hebdomadaire chrétien français La Vie.

Références

  1. Veiller dans la paix pour la famille - Questions de société, Conférences des Evêques de l'Église Catholique en France, publié le 7 mai 2013 consulté le 8 mai 2013.
  2. Anne-Laure Filhol, « Mariage pour tous : une soirée avec les Veilleurs », La Vie,‎ (lire en ligne)
  3. 3,0 et 3,1 Alain Auffray, « Mariage pour tous : la droite, les CRS et la ballerine », Libération - Politiques,‎ (lire en ligne)
  4. « Anti-mariage pour tous : Boutin et 800 veilleurs sur la place d'Armes à Versailles », Le Parisien,‎ (lire en ligne)
  5. 5,0 et 5,1 « Mariage gay : "Veilleurs" et mères veilleuses", la "force paisible" », Le Point,‎ (lire en ligne)
  6. http://religion.blog.lemonde.fr/2013/04/24/les-veilleurs-une-autre-maniere-detre-cathos/
  7. « Mariage gay : nouvelle mobilisation des veilleurs », DirectMatin.fr,‎ (lire en ligne)
  8. BFMTV, « Manif anti-mariage pour tous : qui sont les « veilleurs » qui défient les CRS ? », 21 avril 2013, Lire et écouter en ligne, consulté le 26 mai 2013
  9. Marie Tranchant, « Manif pour tous : la flamme des « veilleurs » entretient l'espoir », Le Figaro,‎ (lire en ligne)
  10. Fabrice Madouas et Joseph Dauce, « La petite flamme des « veilleurs » », Valeurs actuelles,‎ (lire en ligne)
  11. http://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:Hc4MOd9puvIJ:www.valeursactuelles.com/petite-flamme-des-veilleurs20130430.html+&cd=1&hl=fr&ct=clnk&gl=fr
  12. http://lci.tf1.fr/france/societe/mariage-gay-aux-invalides-les-veilleurs-n-abandonnent-pas-7935457.html
  13. http://lci.tf1.fr/france/societe/mariage-gay-aux-invalides-les-veilleurs-n-abandonnent-pas-7935457.html
  14. Mathilde Carton, « A Tours, les « anti-mariage pour tous » veillent dans le calme », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  15. Une Centaines de Villes Veilleuses sur Google Maps
  16. « Reportage au cœur du mouvement des « Veilleurs » à Rome », Radio Vatican,‎ (lire en ligne)
  17. Contre le Mariage pour Tous, les Veilleurs prônent une résistance pacifique, La Croix, 22-04-2013, consulté le 06-05-2013
  18. « Les Veilleurs veulent se réunir chaque semaine jusqu'en 2017 », Le Progrès[le lien externe a été retiré],‎ (lire en ligne)
  19. Jean - Pierre Denis, « Casseurs et veilleurs », La Vie,‎ (lire en ligne)

Liens

Articles connexes

Liens externes

    Article publié sur Wikimonde Plus