Les Lèvres nues

Les Lèvres nues
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Langue Français
Genre Revue littéraire
Fondateur Marcel Mariën
Date de fondation 1953
Date du dernier numéro 1975
Ville d’édition Anvers, Bruxelles

OCLC 490181062

Les Lèvres nues est une revue littéraire et artistique belge fondée à Anvers par Marcel Mariën durant l'automne 1953 et disparue en 1975, après une interruption. Elle fait partie de la mouvance des revues post-surréalistes de l'après-guerre 1940-1945, comme Temps mêlés, le Daily-Bul, Phantômas.

Histoire

Outre Marcel Mariën, la revue s'entoure, durant la première période (1954-1958) des principaux collaborateurs suivants : Jane Graverol, Paul Nougé, Louis Scutenaire, Gilbert Senecaut, André De Rache, André Souris. Elle accueille également à partir du numéro 6 des membres de l'Internationale lettriste.

Livraisons

Première série[1] :

  1. Avril 1954
  2. Août 1954
  3. Octobre 1954
  4. Janvier 1955
  5. Juin 1955
  6. Septembre 1955
  7. Décembre 1955
  8. Mai 1956
  9. Novembre 1956
10-12. Septembre 1958
Hors-série L'Imitation du cinéma, été 1960

Deuxième série : de 1969 à 1975.

Bibliographie

  • Les Lèvres nues, reprint de la première série [1954-1958], Paris, Plasma, collection Table rase dirigée par Roger Langlais, 1978.
  • Les Lèvres nues [1954-1958], reprint en 10 volumes et d'un index, Paris, Allia, 1995.
  • Guy Debord, Lettres à Marcel Mariën [octobre 1954-juillet 1957], Toulon, La Nerthe, 2015.

Notes et références

  1. Sommaires détaillés des premiers numéros, sur Revues littéraires, en ligne.