Les Douze Travaux d'Hercule (film, 1910)

Les Douze Travaux d'Hercule
Réalisation Émile Cohl
Acteurs principaux
Sociétés de production Gaumont
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Péplum
Sortie 1910

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Les Douze Travaux d'Hercule est un court-métrage d'animation français réalisé par Émile Cohl et sorti en 1910. Il utilise la technique de l'animation en papier découpé et s'inspire du théâtre de marionnettes. Aux États-Unis, il paraît sous le titre Hercules and the Big Stick, le . Inspiré de la mythologie grecque, le court-métrage montre les douze travaux d'Hercule.

Les Douze Travaux d'Hercule (film, 1910)

Sommaire

Synopsis

Le film montre les douze travaux d'Hercule sous forme de personnages de papier découpé inspirés par le théâtre de marionnettes. Les personnages sont dessinés en noir et blanc dans des graphismes inspirés par la céramique grecque antique.

Hercule fait d'abord face au lion de Némée, qu'il finit par écraser sous son poids.

Il vainc ensuite l'hydre de Lerne en fauchant ses têtes avec sa massue. Il capture la biche de Cérynie en se dissimulant dans un buisson fleuri dont elle s'approche pour brouter, puis en sautant sur son dos.

Hercule fume alors sa pipe assis sur un rocher qui se met à bouger : c'est le sanglier d'Érymanthe, qu'Hercule finit par arriver à décapiter.

Hercule se rend alors au lac Stymphale pour pêcher, mais les hideux oiseaux du lac lui volent ses poissons : il triomphe d'eux en leur arrachant les pattes.

Hercule doit ensuite nettoyer les écuries d'Augias : il s'adresse à un dieu-fleuve qui verse de l'eau de sa jarre pour créer un cours d'eau qui lave les écuries.

Hercule se repose, mais il est attaqué par le taureau de Minos, qu'il affronte à la manière d'une corrida avant de le vaincre finalement à mains nues.

Chez Diomède le Thrace, Hercule admire les cavales carnivores : Diomède essaie de le pouser dans leur gueule, mais Hercule l'attrape et c'est Diomède qui finit dévoré par ses propres cavales.

Pour dérober la ceinture d'Hyppolyte (sic, pour Hippolyte), Hercule se dissimule sur le bas-côté pour contempler le passage de l'armée des Amazones, puis il sort pour l'affronter : à l'issue de la bataille, la reine remet sa ceinture au héros.

Hercule affronte ensuite "le géant Géryon", dont le haut du corps est triple (trois torses, trois têtes, etc.) : il le bat à mains nues.

Hercule doit ensuite aller dérober les pommes d'or du jardin des Hespérides : transporté jusqu'au jardin par un œuf et muni d'un panier, il reçoit sur ses épaules la voûte céleste à porter tandis que la main d'Atlas fait tomber les pommes dans le panier à l'aide d'un bâton. Hercule est alors soulagé de la voûte céleste et repart dans son panier.

Hercule doit enfin faire face à Cerbère, le chien à trois têtes qui garde l'entrée des Enfers (montrés sous la forme de l'entrée d'une caverne d'où sortent des flammes) : le héros capture le monstre à l'aide d'une corde et l'emmène, puis revient aux Enfers, y entre et en sort accompagné d'une femme qu'il emmène à son tour.

Fiche technique

Distribution

Voir aussi

Liens externes