Les Copains d'abord (album de Georges Brassens)

Les Copains d'abord
Album de Georges Brassens
Sortie novembre 1964
Enregistré Studio Blanqui
Paris Drapeau de la France France
Durée 40 min 22 s
Genre Chanson française
Format 33 tours 30 cm
Producteur Georges Meyerstein-Maigret
Label Philips (B 77.894 L)

Albums de Georges Brassens

Les Copains d’abord est le dixième album édité en France du chanteur Georges Brassens. Sorti sans titre à l'origine, il est identifié par celui de la première chanson du disque. L’édition originale est sortie en novembre 1964.

Historique

Caractéristiques artistiques

Les Copains d'abord 
Véritable hymne à l’amitié, cette chanson est l’une des plus connues de Brassens. Elle fut écrite pour le film Les Copains d'Yves Robert, comédie sortie sur les écrans le 14 janvier 1965.
Les 4 z'arts 
Pied de nez adressé à la mort sous la forme d'une parodie d'enterrement estudiantin, référence au bal des Quat'z'Arts.
Le Petit Joueur de flûteau 
Sur une musique et des paroles aux tournures médiévales, Brassens nous narre la geste d'un musicien qui n'a d'autre ambition que d'être ce qu'il est.
La Tondue 
Appel à la compassion pour les femmes qui furent tondues aux lendemains de la Libération.
Le 22 septembre 
...
Les Deux Oncles 
Chanson antimilitariste où le locuteur juge que maintenant que ses oncles – Martin (qui aimait les « Tommies », c'est-à-dire les Anglais) et Gaston (qui aimait les « Teutons », désignation dépréciative des Allemands) – sont morts, que les conflits meurtriers qui les ont opposé autrefois sont révolus et n'intéressent plus personne, il convient de tourner la page et refuser plus que jamais tout forme d'engagement violent pour des idées, et « au lieu de mettre en joue quelque vague ennemi, mieux vaut attendre un peu qu'on le change en ami. » Cette chanson a été très critiquée par une partie de la presse, qui reprochait à Brassens de mettre toutes les idées dans le même sac en ne faisant pas de distinction de nature entre la Résistance pour la liberté contre les Nazis et la collaboration active ou passive avec eux[1]. Brassens développera et affinera son propos dans « Mourir pour des idées », en 1972.
Vénus callipyge 
Chanson à la gloire des belles fesses de femme (callipyge vient du Grec Kαλός / kalόs = « bon, beau », et de πυγή / pugế = « fesse »).
Le Mouton de Panurge 
...
La route aux 4 chansons 
...
Saturne 
...
Le Grand Pan 
...

Titres

Toutes les chansons sont écrites et composées par Georges Brassens.

Face 1
No Titre Durée
1. Les Copains d'abord (thème du film « Les Copains ») 4 min 01 s
2. Les 4 z'arts 4 min 33 s
3. Le Petit Joueur de flûteau 3 min 38 s
4. La Tondue 2 min 48 s
5. Le 22 septembre 3 min 32 s
Face 2
No Titre Durée
1. Les Deux Oncles 4 min 22 s
2. Vénus callipyge 3 min 44 s
3. Le Mouton de Panurge 3 min 30 s
4. La Route aux 4 chansons 2 min 53 s
5. Saturne 2 min 54 s
6. Le Grand Pan 4 min 18 s

Musiciens

Production

  • Prise de son : ?
  • Production exécutive : Georges Meyerstein-Maigret
  • Photo pochette : Jacques Aubert

Discographie liée à l’album

Disques 45 tours

Seules les premières éditions sont listées ci-dessous.

Identifications :
SP (Single Playing) = Microsillon 45 tours/17 cm (2 titres).
EP (Extended Playing) = Microsillon 45 tours/17 cm (3 ou 4 titres), ou super 45 tours.
  • 1964 : SP Philips, coll. « Succès » (B 373.478 F).
– Face 1 : Les Copains d’abord (thème du film « Les Copains »).
– Face 2 : La Route aux 4 chansons.
  • 1964 : SP Philips, coll. « Succès » (B 373.577 F).
– Face 1 : Le 22 septembre.
– Face 2 : Le Petit Joueur de flûteau.
– Face 1 : Les Copains d'abord (interprété par Georges Brassens)Balade à vélo (musique de José Berghmans).
– Face 2 : Le Réveil d'Ambert (musique de José Berghmans)Les Copains d'abord (chœur des copains).
  • Mai 1965 : EP Philips, 19e série (437.042 BE).
– Face 1 : Les Copains d’abord (thème du film « Les Copains ») – La Route aux 4 chansons.
– Face 2 : Le 22 septembre – Le Mouton de Panurge.
  • Mai 1965 : EP Philips, 20e série (437.067 BE).
– Face 1 : Les Deux oncles – Saturne.
– Face 2 : Vénus callipyge – Le Petit Joueur de flûteau.
  • Janvier 1966 : EP Philips, 21e série (437.132 BE).
– Face 1 : Les 4 z’arts.
– Face 2 : La Tondue – Le Grand Pan.

Rééditions de l’album

Identifications :
LP (Long Playing) : Microsillon 33 tours/30cm,
CD (Compact Disc) = Disque compact

Réédité sous diverses présentations, seules les premières rééditions de chacune d’elles sont listées ci-dessous.

  • Septembre 1965 : LP Philips, coll. « Les grands auteurs & compositeurs interprètes », n° 8 (D-P 77.894L).
– Pochette : photographie réalisée par Pierre Cordier, en couverture. Commentaires de René Fallet, au verso.
– Gravure : monophonique.
  • 1965 : LP Philips, coll. « Les grands auteurs & compositeurs interprètes », n° VIII (T 844.757 BY).
– Pochette : imitation bois en couverture, photo réalisée par Jacques Aubert. Commentaires de René Fallet, au verso.
– Gravure universelle : stéréo/mono.
  • 1968 : LP Les Copains d’abord, Philips, coll. « Les grands auteurs & compositeurs interprètes », n° 8 (U 6397 010).
– Pochette ouvrante : photos de couverture réalisées par Jacques Denimal[2]. Les pages intérieures, illustrées de photographies, contiennent les paroles des chansons et les commentaires de René Fallet.
– Gravure : stéréophonique.
  • Octobre 1996 : CD Philips/Mercury-PolyGram, coll. « Les grands auteurs & compositeurs interprètes », n° VIII (532 358-2).
– Reproduction du recto de la pochette originale en couverture du livret. Commentaires de René Fallet.
  • 1998 : CD Philips/Mercury-PolyGram (536 821-2).
Digipak avec reproduction du recto de la pochette originale en couverture du livret.
  • Septembre 2001 : CD Les Copains d’abord, Philips/Mercury-PolyGram, n° 8 (532 358-2).
– Reproduction recto/verso de la pochette réalisée par Jacques Denimal, en couverture du livret[2]. Commentaires de René Fallet.
– Réplique recto/verso de la pochette originale.

Notes et références

  1. Brassens a tenté de s'en expliquer plusieurs années plus tard à la télévision : http://www.ina.fr/video/I04077320
  2. a et b Photographies prises dans l’atelier de Jacques Favino, luthier à Paris.
  3. Issu du coffret, L’Intégrale des albums originaux, mentionné dans la section « Coffrets discographiques » de l'article consacré à Georges Brassens.