Leonardo Jardim

Leonardo Jardim
Leonardo Jardim sous les couleurs de l'AS Monaco en 2017.jpg
Leonardo Jardim sous les couleurs de l'AS Monaco en 2017
Situation actuelle
Équipe Drapeau : France AS Monaco (entraîneur)
Biographie
Nom José Leonardo Nunes Alves Sousa Jardim
Nationalité Drapeau : Portugal Portugais
Naissance (43 ans)
Lieu Barcelona (Venezuela)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
2003-2008 Drapeau : Portugal AD Camacha 138 (61v, 34n, 43d)
2008-2009 Drapeau : Portugal GD Chaves 038 (22v, 09n, 07d)
2009-2011 Drapeau : Portugal SC Beira-Mar 066 (25v, 21n, 20d)
2011-2012 Drapeau : Portugal SC Braga 046 (27v, 10n, 09d)
2012-2013 Drapeau : Grèce Olympiakos 022 (16v, 03n, 03d)
2013-2014 Drapeau : Portugal Sporting CP 037 (25v, 08n, 04d)
2014- Drapeau : France AS Monaco 168 (95v, 39n, 34d)
Dernière mise à jour : 18 mai 2017

José Leonardo Nunes Alves Sousa Jardim (né le 1er août 1974 à Barcelona au Venezuela) est un entraîneur portugais de football, actuellement en poste en Ligue 1 à l'AS Monaco.

Biographie

Jeunesse

Leonardo Jardim naît au Venezuela où ses parents, immigrés portugais, tiennent un commerce. La famille Jardim étant originaire de l'île de Madère, Leonardo y passe par la suite une partie de sa jeunesse. À l'âge de 15 ans, c'est en regardant jouer l'équipe du Sporting Clube de Portugal que sa vocation d'entraîneur lui vient. Alors que tous les enfants rêvent d'être joueur, Jardim a toujours voulu être entraîneur. Avant de venir au football, il joue quelques années dans le handball. Très vite, lorsqu'il termine ses études d'éducation physique à l'Université de Madère il se rend compte que sa place est plus sur le banc que sur le terrain. Ainsi dès 24 ans il entreprend de passer des diplômes pour devenir entraîneur ; il atteindra le niveau professionnel trois ans plus tard.

Carrière d'entraineur

AD Camacha (2001-2008)

En 2001, à seulement 27 ans, il commence sa carrière d'entraîneur de football en tant qu'adjoint au club de Camacha, en troisième division portugaise. Il est promu deux ans plus tard entraîneur principal du club, qu'il dirigera durant cinq ans.

GD Chaves (2008-2009)

Il quitte par la suite Madère pour le Nord du Portugal, et signe dans un autre club de troisième division, le GD Chaves, qu'il mène à l'accession en Liga de Honra, soit la deuxième division.

SC Beira-Mar (2009-2011)

Les bons résultats qu'il obtient malgré sa jeunesse et son apparent manque d'expérience sont remarqués par le SC Beira-Mar, qui l'engage à l'été 2009 pour pendre les rênes de l'équipe principale. Jardim réussit un exploit de plus en montant en première division avec les noirs et jaunes pour sa première saison au club. C'est ainsi que petit à petit, il commence à se faire un nom au Portugal. Cependant, sa deuxième saison est plus compliquée, et il démissionne à la suite de mauvais résultats. Le club parviendra tout de même à se maintenir.

SC Braga (2011-2012)

C'est en mai 2011 que Jardim voit sa carrière propulsée, en s'engageant avec le SC Braga, un club à la trajectoire similaire à celle de son nouvel entraîneur, celle d'une progression fulgurante. Il remplace Domingos Paciência, parti au Sporting Portugal. Il y réalise une excellente saison, en emmenant Braga à une troisième place inédite en championnat, soit la deuxième meilleure performance de l'histoire du club en championnat. Cependant, il résilie à l'amiable son contrat en raison de désaccords avec le président Salvador.

Olympiakos (2012-2013)

Néanmoins, Leonardo Jardim rebondit très vite en s'engageant en juin 2012 avec l'Olympiakos Le Pirée, plus grand club grec, ce qui donne une ampleur plus grande encore à sa carrière, et ceci à 37 ans seulement. Le 19 janvier 2013, il est remercié par l'Olympiakos malgré d'excellents résultats (10 points d'avance sur le dauphin), certains médias évoquent alors comme raison une présumée aventure avec la femme du président du club.

Sporting Clube de Portugal (2013-2014)

Le 20 mai 2013, il est nommé comme entraîneur du Sporting Clube de Portugal, signant un contrat de 2 ans, jusqu'en juin 2015, et rejoignant ainsi le club de son cœur, chose qu'il a rappelée lors de sa conférence de presse d'intronisation. Dès sa première saison, et au sortir d'une année cauchemardesque pour le club, tant d'un point de vue financier que sportif, il parvient avec brio à redorer le blason de l'équipe lisboéte en la qualifiant pour la prochaine Ligue des champions. Cela faisait cinq années que le Sporting Clube de Portugal n'y était pas parvenu.

Néanmoins, cette saison remarquable lui vaut d'être fortement courtisé, et il quitte officiellement le Sporting le 20 mai 2014 contre une clause libératoire de trois millions d'euros[1].

AS Monaco (depuis 2014)

Deux semaines plus tard, il devient le nouvel entraîneur de l'AS Monaco en succédant à Claudio Ranieri[2]. Malgré de bon matches de préparation (avec une victoire de prestige face à Arsenal), Monaco perd son premier match officiel de la saison face à Lorient lors de la 1re journée de Ligue 1 (1-2). Ses choix tactiques (Radamel Falcao et Toulalan sur le banc en début de rencontre, Moutinho en numéro 8 au lieu de numéro 10, titularisation du jeune Tiémoué Bakayoko remplacé dès la 36e minute, etc) sont alors pointés du doigt par certains supporters ainsi que par les journalistes. L'arrivée de peu de joueurs et le départ de James Rodriguez ne facilitent pas non plus le travail de Jardim[3]. Lors de la deuxième journée, face à Bordeaux, Jardim reprend les tactiques de l'année précédente et l'équipe joue alors mieux et mène 1-0 à la pause. Cependant, Bordeaux réalise une très bonne seconde période et Monaco perd 4-1 en ayant concédé 2 penaltys. Annoncé comme le rival du Paris Saint-Germain, Monaco (qui avait perdu seulement 4 matchs l'année dernière) est alors relégable dès la 2e journée. Pour beaucoup (supporters comme journalistes), le responsable est Leonardo Jardim[4]. Néanmoins, son équipe va peu à peu remonter la pente, pour finir 3e du championnat, tout en ayant décroché la première place dans son groupe de poule de Ligue des Champions et une qualification pour les 8e de finale. Monaco éliminera contre toute attente Arsenal lors de ces 8e de finale mais perdra de peu en quart contre la Juventus, futur finaliste.

En 2016/2017, Leonardo Jardim effectue sa troisième saison sur le Rocher. Le 17 mai 2017, Monaco devient officiellement champion de France en s'imposant sur sa pelouse 2 - 0 face à l'AS Saint-Étienne. Jardim et les Monégasques remportent alors le premier titre du club depuis plus de 14 ans, soit 2003.

Bilan d'entraîneur

Statistiques d'entraîneur de Leonardo Jardim au 18 mai 2017[5]
Club Début Fin Résultats
M V N D BP BC Diff V. %
Drapeau : Portugal AD Camacha 138 61 34 43 213 162 +51 44.20
Drapeau : Portugal GD Chaves 38 22 9 7 60 26 +34 57.89
Drapeau : Portugal SC Beira-Mar 66 25 21 20 87 72 +15 37.88
Drapeau : Portugal SC Braga 46 27 10 9 84 45 +39 58.70
Drapeau : Grèce Olympiakos 22 16 3 3 47 19 +28 72.73
Drapeau : Portugal Sporting CP 37 25 8 4 77 28 +49 67.57
Drapeau : France AS Monaco en cours 168 95 39 34 320 190 +130 56.55
Total 515 271 124 120 888 542 +346 52.62

Palmarès d'entraîneur

En club

Distinctions personnelles

Liens externes

Notes et références

  1. « Jardim quitte le club », sur lequipe.fr,
  2. « Leonardo Jardim s’engage avec l’AS Monaco », sur asm-fc.com,
  3. « Pierre Menes cite nommement le vrai maillon faible », sur butfootballclub.fr,
  4. « OM et l'As Monaco pour Bielsa et Jardim ont la méprise de la ligue 1 », sur butfootballclub.fr,
  5. (pt) « Statistiques d'entraîneur de Leonardo Jardim », sur leballonrond.fr (consulté le 18 mai 2017)