Leonardo Bonucci

Leonardo Bonucci
Leonardo Bonucci BGR-ITA 2012.jpg
Bonucci sous le maillot de l'équipe nationale d'Italie
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Italie AC Milan
Numéro 19
Biographie
Nationalité Drapeau : Italie Italien
Naissance (30 ans)
Lieu Viterbe (Italie)
Taille 1,90 m (6 3)
Poste Défenseur central
Parcours junior
Saisons Club
2000-2005 Drapeau : Italie AS Viterbese
2005-2007 Drapeau : Italie Inter Milan
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
2007-2009 Drapeau : Italie Inter Milan 004 0(0)
2007-2009 Drapeau : Italie Trévise FBC 041 0(4)
2009 Drapeau : Italie Pise Calcio 018 0(1)
2009-2010 Drapeau : Italie AS Bari 039 0(1)
2010-2017 Drapeau : Italie Juventus FC 377 (24)
2017- Drapeau : Italie AC Milan 00 0(0)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
2010- Drapeau : Italie Italie 070 0(5)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 07 Juin 2017

Leonardo Bonucci, né le à Viterbe, est un footballeur international italien qui évolue au poste de defenseur central.

Biographie

Jeunesse

Second fils de Dorita et Claudio Bonucci, Leonardo Bonucci grandit à Pianoscarano, un quartier médiéval de Viterbe avec son grand frère Riccardo[1]. Il s'initie au foot avec ses camarades de jeu dans l'équipe de Pianoscarano puis rejoint avec quelques coéquipiers l'équipe de sa ville, l'AS Viterbese, en 2000[1]. Son rôle n'est pas défini à l'époque, il joue milieu de terrain central ou milieu latéral mais à seize ans après un entretien avec son entraîneur Carlo Perrone , il devient défenseur central[1]. À l'âge de 17 ans, il est sur le banc de l'équipe en Serie C2. Il Monge

Carrière en club

Inter Milan (2005-2009)

Leonardo Bonucci fait un essai avec l'Inter Milan en 2005 ; il se fait repérer et reçoit un billet d'avion pour Abou Dabi pour effectuer un stage de pré-saison[1]. Il s'engage finalement avec le club milanais, le , à 18 ans puis il intègre l'équipe de jeunes de l'Inter. Roberto Mancini le fait toutefois débuter en Serie A, le , lors de la dernière journée de championnat contre Cagliari (2-2), son seul et unique match de la saison dans l'élite.

Il reste à l'Inter Milan la saison suivante mais ne dispute aucun match de Serie A. Le , Bonucci fait ses débuts en Coupe d'Italie en remplaçant Fabio Grosso à la 86e minute dans la rencontre face à Messine (0-1). Il effectue deux autres apparitions dans la compétition, contre Empoli (2-0) et la Sampdoria (0-0), mais le club s'incline en finale contre l'AS Rome. Il remporte toutefois le championnat avec les jeunes en tant que capitaine.

FC Trévise (2007-2009)

En janvier 2007, 50 % des droits de Leonardo Bonucci et de Daniel Maa Boumsong furent vendus au FC Trévise. Le , les deux joueurs ainsi que Federico Piovaccari passent de l'Inter à Trévise en copropriété. Pour compenser les départs, le club milanais récupère l'entière propriété de Robert Acquafresca. Durant la saison 2007-08 en Serie B, il dispute une saison pleine, jouant 27 matchs et marquant ses 2 premiers buts professionnels malgré les résultats très décevants du club.

En juin 2008, il est le seul joueur à être racheté par l'Inter Milan mais Leonardo Bonucci reste en prêt à Trévise pour la première partie de saison. Il joue 13 matchs et inscrit un but contre Parme (2-2) et Vicenza (1-1).

AC Pise (2009)

En janvier 2009, il quitte le FC Trévise et passe à l'AC Pise, toujours en prêt. Le club termine 20e de Serie B et est relégué. Bonucci joue 18 matchs et marque 1 but lors de la 35e journée à domicile contre l'AC Mantoue (1-1).

AS Bari (2009-2010)

À l'été 2009, son contrat est racheté par le Genoa CFC dans le cadre de l'opération qui amène Thiago Motta et Diego Milito à l'Inter Milan[2]. Il passe ensuite directement à l'AS Bari en copropriété pour 2 millions d'euros. Bonucci s'impose très vite dans la défense centrale des "galletti", permettant au club d'obtenir d'excellents résultats pour un promu. Son aisance technique et sa régularité en font l'une des découvertes de ce championnat.

Associé avec le jeune Andrea Ranocchia en défense centrale, ils forment un duo solide et extrêmement efficace à tel point que le club possède la deuxième meilleure défense de Serie A à la mi-saison. Son entraîneur Giampiero Ventura le titularise à chaque match et il n'est jamais remplacé. Le , il inscrit son premier but avec l'AS Bari dans le match à domicile contre Palerme (victoire 4-2).

Sa saison est impressionnante et il tape dans l'œil du sélectionneur italien Marcello Lippi. Le club du sud de l'Italie termine dans la première moitié de tableau et, à la fin de la saison, il n'aura raté aucun match du championnat en jouant 38 rencontres pour 1 but, son premier dans l'élite. En juin 2010, il est entièrement racheté par Bari pour 8 millions d'euros.

Juventus FC (2010-2017)

Leonardo Bonucci et Vincenzo Camilleri face au Lech Poznań (1-1) en Ligue Europa

À la suite de cette belle saison, Bonucci rejoint pour cinq saisons un des plus grands clubs d'Italie, la Juventus, où il est appelé à remplacer Fabio Cannavaro, parti à Al-Ahli Dubaï. Le transfert est évalué à 15,5 millions d'euros[3]. « On respire ici une envie de bien commencer la nouvelle saison en mettant une pierre sur le passé et construire les bases pour une grande Juve... Je me sens prêt pour cette nouvelle aventure, c’est le couronnement d’un rêve mais c’est aussi un point de départ pour devenir un grand joueur. » annonce-t-il à la presse[4].

Le nouvel entraîneur Luigi Delneri en fait un titulaire indiscutable aux côtés de Giorgio Chiellini dans la défense centrale turinoise. Le , il marque son premier but pour la Juventus lors des barrages de la Ligue Europa 2011 face au SK Sturm Graz. Le 29 août, il fait ses débuts en championnat contre son ancienne équipe l'AS Bari. Bonucci marque son premier but avec la Juve en championnat sur un coup franc de Del Piero face à l'Udinese (0-4) lors de la 3e journée de Serie A[5],[6].

Le , il inscrit un nouveau but en championnat face à Cagliari à la suite d'un corner mal dégagé (match remporté 4-2). Leonardo Bonucci termine la saison 2010-2011 avec 44 rencontres disputées pour 3 buts. Il joue 34 matchs de Serie A et le club finit à la 7e place du championnat, ne se qualifiant donc pas pour les compétitions européennes.

Pour la saison 2011-2012 avec la venue d'Antonio Conte au poste d’entraîneur, Bonucci est une nouvelle fois titularisé dans l'axe de la défense mais avec Andrea Barzagli; Chiellini passant au poste d'arrière gauche. Puis Conte met en place une défense à trois dont Bonucci est au centre accompagné de Barzagli sur le côté droit et de Chiellini à gauche. Ce trio fait preuve alors d'une très grande solidité et complicité rendant la défense de la juve la moins perforée d'Europe lors de la saison 2011-2012. Le , il marque un but dans le match de championnat Juventus-Fiorentina (2-1) disputé au Juventus Stadium[7].

Leonardo Bonucci sous le maillot de la Juventus de Turin lors de la saison 2012-2013.

Le 3 mai 2012, il est mis en examen dans le cadre de l'affaire dite du « Calcioscomesse » (paris et matchs truqués) par le procureur de la République de Crémone : contrairement à son coéquipier Domenico Criscito, Bonucci n'est pas écarté de la sélection nationale italienne pour participer à l'Euro 2012. Le 1 août, lors du match amical opposant la Juventus au Benfica à Genève, Bonucci est capitaine (un geste de solidarité et de confiance de la part de la société bianconera). Il sera, plus tard, jugé innocent.

Le 2 octobre 2012, lors de la première rencontre de Ligue des champions jouée dans le Juventus stadium, Bonucci marque un splendide but synonyme de match nul 1-1 face au Shakhtar Donetsk.

Le 25 novembre 2012, il dispute son 100e match sous le maillot bianconero.

Le samedi 9 février 2013, alors qu'il est suspendu pour le match Juventus-Fiorentina, Bonucci se rend en "Curva Scirea" (tribune des ultras de la Juventus) pour suivre la rencontre.

Le 5 mai 2013, il remporte un deuxième scudetto consécutif avec la Juventus en étant un acteur majeur de cette performance.

Lors de la saison 2013-2014, Bonucci est confirmé au centre de la défense de la Juventus et remporte le championnat pour la troisième fois en trois ans. En coupe d'Europe, il marque un but en quart de finale contre l'Olympique Lyonnais, mais la Juventus échoue ensuite en demi finale contre le Benfica et ne jouera donc pas "sa" finale de Ligue Europa au Juventus stadium. Son bilan personnel à la fin de la saison est toutefois très positif.

Pendant la préparation estivale de la saison 2014-2015, Massimiliano Allegri remplace au pied levé Antonio Conte, un entraineur fondamental dans la progression de Bonucci, ce qui n'empêche toutefois pas à l'international italien d'être confirmé dans son rôle de pilier central de la défense à trois, ou dans la ligne à 4 selon le schéma utilisé. Il parvient jusqu'en finale mais la perd face au FC Barcelone 3-1.

La saison suivante, il s'impose véritablement comme pilier de la défense et réussit à nouveau le doublé coupe-championnat pour la seconde année de suite.

La saison 2016-2017 est similaire à celle de 2014-2015, la Juventus réussit à nouveau le doublé mais échoue en finale de Ligue des Champions face au Real Madrid s'inclinant 4-1. Dans cette même rencontre, Bonucci est soupçonné d'avoir perturbé le groupe, ce qui pourrait être une raison à son départ en plus des mauvaises relations qu'il entretenait avec Allegri.

AC Milan (depuis 2017)

Le 14 juillet 2017, Bonucci signe à l'AC Milan pour 5 ans[8] pour une somme de 40 millions environ selon les médias. Une belle quenelle pour les rubentini qui sont en PLS depuis.

Caractéristiques techniques

Leonardo Bonucci est un défenseur central longiligne, élégant balle au pied, disposant d'un bon jeu de tête, ainsi qu'une bonne qualité de marquage et d'anticipation. Il n'hésite pas non plus à faire de rapides montées balle au pied après avoir intercepté la balle. Il possède également une grande technique, due au fait qu'il évoluait au milieu de terrain dans sa jeunesse, ce qui lui permet un très bon contrôle de balle et de relancer avec de longues passes précises. Au début de son aventure turinoise, il lui arrivait d'avoir des sautes de concentration qui amenaient parfois des erreurs. Il a alors énormément travaillé sa concentration et est maintenant un défenseur redoutable.

Avec la Juventus, Bonucci est considéré comme l'un des meilleurs défenseurs du championnat italien (si ce n'est du monde) si bien que la défense du club Bianconero est parfois désignée par la B-B-C (Bonucci - Barzagli - Chiellini

Carrière en sélection

Leonardo Bonucci et Cesc Fàbregas à Euro 2012.

En février 2010, Leonardo Bonucci est convoqué en Équipe d'Italie par Marcello Lippi pour un match amical contre le Cameroun, après seulement une vingtaine de match en Serie A. Le , à 22 ans, il dispute la rencontre en tant que titulaire avec Fabio Cannavaro et Giorgio Chiellini en défense dans une formation en 3-4-3 au Stade Louis-II à Monaco[9],[10]. Le lendemain, il reçoit de nombreuses critiques positives de la part de la presse[11].

Étant donné le peu de concurrence fiable à ce poste, le manque de relève, et le jeune âge du joueur, il est sélectionné pour participer à la Coupe du monde 2010 en tant que défenseur central. Dès sa seconde sélection, le , en match de préparation contre le Mexique, il inscrit son premier but international malgré la défaite des champions du monde en titre (1-2)[12]. En juin 2010, il est du voyage pour la Coupe du monde en Afrique Du Sud mais il ne dispute pas le moindre match.

Entre août et octobre, il est aligné aux côtés de son coéquipier en club Giorgio Chiellini par le nouveau sélectionneur des Azzurri, Cesare Prandelli, lors de ses cinq premiers matchs à la tête des Transalpins. Le , Bonucci marque le but de la victoire contre l'Estonie (1-2) sur une passe d'Antonio Cassano[13],[14].

Il est ensuite titularisé avec son ancien partenaire de l'AS Bari, Andrea Ranocchia, pour un match amical contre la Roumanie (1-1) en Autriche[15]. Peu avant le match Ranocchia déclare : « Je profite de ce moment et je suis heureux de jouer avec Bonucci. On se connait à la perfection et nous sommes complémentaires. C’est lui le plus fort de nous deux, vu qu’il joue dans un grand club comme la Juventus. »[16]. Le , les deux anciens "galletti" se retrouvent à Dortmund pour une rencontre amicale face à l'Allemagne. Ils offrent une bonne charnière défensive à l'Italie mais ils commentent quelques erreurs en première période (score final 1-1)[17].

Leonardo Bonucci enchaîne sa huitième titularisation consécutive le contre la Slovénie (0-1) lors des éliminatoires à l'Euro 2012, aux côtés de Giorgio Chiellini. Bonucci est aligné avec Andrea Barzagli dans l'axe de la défense et avec 4 autres joueurs de la Juventus sur le terrain[18], le , lors du match à Belgrade face à la Serbie (1-1). L'Italie se qualifie facilement pour l'Euro 2012 en terminant à la première place de son groupe[19].

Lors de l'Euro 2012, il arrive jusqu'en finale avec la Nazionale en étant un acteur majeur de ce beau parcours.

Le jeudi 27 juin 2013, lors de la séance de tirs au but, il loupe son penalty face à l'Espagne qui coûte la qualification à son équipe pour la finale de la Coupe des Confédérations. Événement qui ternira son bilan personnel d'une compétition à laquelle il avait affiché un bon niveau.

Bonucci est convoqué pour la Coupe du monde 2014 au Brésil, mais ne joue que le dernier match du premier tour face à l'Uruguay. L'Italie ne verra pas les huitièmes de finale tout comme en 2010.

Le mardi 18 novembre 2014, Bonucci est nommé capitaine de la Nazionale pour le match amical opposant l'Italie et l'Albanie à Gènes.

Buts en sélection

Le tableau suivant liste les résultats de tous les buts inscrits par Leonardo Bonucci avec l'Équipe d'Italie.

But Date Stade, ville, pays Adversaire Résultat Match, compétition
1er
Bruxelles, Belgique
Drapeau : Mexique Mexique
D 1-2
Amical
2e
Tallinn, Estonie
Drapeau : Estonie Estonie
V 1-2
Éliminatoires Euro 2012
3e
Oslo, Norvège
Drapeau : Norvège Norvège
V 0-2
Éliminatoires Euro 2016
4e
Bordeaux, France
Drapeau : Allemagne Allemagne
P 1-1 (5-6 t.a.b.)
Euro 2016
5e
Amsterdam, Pays-Bas
Drapeau : Pays-Bas Pays-Bas
V 1-2
Amical

Statistiques

Statistiques de Leonardo Bonucci au 19 avril 2017
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Drapeau : Italie Italie Total
Division M B M B M B C M B M B M B
2005-2006 Drapeau de l'Italie Inter Milan Serie A 1 0 0 0 0 0 C1 0 0 - - 1 0
2006-2007 Drapeau de l'Italie Inter Milan Serie A 0 0 3 0 0 0 C1 0 0 - - 3 0
Sous-total 1 0 3 0 0 0 - 0 0 - - 4 0
2007-2008 Drapeau de l'Italie Trévise Serie B 27 2 0 0 - - - - - - - 27 2
2008-2009 Drapeau de l'Italie Trévise Serie B 13 2 1 0 - - - - - - - 14 2
Sous-total 40 4 1 0 - - - - - - - 41 4
2008-2009 Drapeau de l'Italie AC Pise (prêt) Serie B 18 1 0 0 - - - - - - - 18 1
Sous-total 18 1 0 0 - - - - - - - 18 1
2009-2010 Drapeau de l'Italie FC Bari Serie B 38 1 1 0 - - - - - 2 1 41 2
Sous-total 38 1 1 0 - - - - - 2 1 41 2
2010-2011 Drapeau de l'Italie Juventus Serie A 34 2 2 0 - - C3 8 1 9 1 53 4
2011-2012 Drapeau de l'Italie Juventus Serie A 32 2 5 0 - - - - - 9 0 46 2
2012-2013 Drapeau de l'Italie Juventus Serie A 33 0 4 0 1 0 C1 10 1 11 0 59 1
2013-2014 Drapeau de l'Italie Juventus Serie A 29 2 1 0 1 0 C1+C3 6+7 0+1 7 0 51 3
2014-2015 Drapeau de l'Italie Juventus Serie A 34 3 4 1 1 0 C1 13 0 9 1 61 5
2015-2016 Drapeau de l'Italie Juventus Serie A 36 3 4 0 1 0 C1 8 0 15 1 64 4
2016-2017 Drapeau de l'Italie Juventus Serie A 29 3 5 1 0 0 C1 11 1 8 1 53 6
Sous-total 227 15 25 2 - - - 63 4 68 4 383 25
2017-2018 Drapeau de l'Italie AC Milan Serie A 0 0 0 0 0 0 C3 0 0 0 0 0 0
Sous-total 0 0 0 0 - - - 0 0 0 0 0 0
Total sur la carrière 324 21 30 2 3 0 - 63 4 70 5 490 32

Palmarès

Notes et références

  1. a, b, c et d (it) « Biografia », sur site officiel de Leonardo Bonucci (consulté le 15 novembre 2011)
  2. Quentin Sotallino, « OFFICIEL: Thiago Motta à l’inter », sur calciomio.fr, (consulté le 16 novembre 2011)
  3. « Juventus : Bon pour Bonucci », sur mercato365.com, (consulté le 15 novembre 2011)
  4. Alessandro Grosso, « Bonucci “Prêt pour cette nouvelle aventure” », sur calciomio.fr, (consulté le 17 novembre 2011)
  5. Certains sites accordent le but inscrit contre l'Udinese lors de la 3e journée de Serie A au défenseur Andrea Coda contre son camp.
  6. « Championnat d'Italie: la Juventus se réveille, cauchemar à Rome, Cesena rêve éveillé », AFP, (consulté le 17 novembre 2011)
  7. « La Juventus défait la Fiorentina », sur fr.uefa.com, (consulté le 22 novembre 2011)
  8. http://www.europe1.fr/sport/football-lac-milan-annonce-larrivee-de-leonardo-bonucci-en-provenance-de-la-juventus-3389237
  9. Cyril Olives, « L'Italie découvre Bonucci », sur lequipe.fr, (consulté le 14 novembre 2011)
  10. (it) « Buon esordio di Bonucci », sur gazzetta.it (consulté le 14 novembre 2011)
  11. (it) Riccardo Pratesi, « Bonucci, scheggia di futuro ma l'attacco ancora non va », sur gazzetta.it, (consulté le 15 novembre 2011)
  12. Paolo Menicucci, « Le Mexique prévient l'Italie », sur fr.uefa.com, (consulté le 14 novembre 2011)
  13. « Estonie - Italie : 1-2 », sur eurosport.fr, (consulté le 14 novembre 2011)
  14. (it) Riccardo Pratesi, « Cassano spegne l'Estonia, Rimonta Italia con orgoglio », sur gazzetta.it (consulté le 14 novembre 2011)
  15. « Roumanie-Italie : Un match nul », sur calciomio.fr, (consulté le 16 novembre 2011)
  16. Nicolas Scienza, « Ranocchia “On se connait à la perfection avec Bonucci” », sur calciomio.fr, (consulté le 16 novembre 2011)
  17. Christophe Malcangi, « Allemagne-Italie : Les azzurri disposent d’un nul encourageant », sur calciomio.fr, (consulté le 16 novembre 2011)
  18. Valentin Pauluzzi, « Le onze italien face à la Serbie », sur calciomio.fr, (consulté le 17 novembre 2011)
  19. « L'Italie qualifiée », sur lequipe.fr, (consulté le 16 novembre 2011)

Liens externes