Leigneux

Leigneux
Église de l’Assomption
Église de l’Assomption
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Loire
Arrondissement Montbrison
Canton Boën-sur-Lignon
Intercommunalité Communauté d'agglomération Loire Forez
Maire
Mandat
Bernard Mioche
2014-2020
Code postal 42130
Code commune 42119
Démographie
Population
municipale
392 hab. (2014 en augmentation de 4,26 % par rapport à 2009)
Densité 87 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 45′ 08″ nord, 3° 58′ 37″ est
Altitude Min. 389 m
Max. 581 m
Superficie 4,53 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Loire

Voir sur la carte administrative de la Loire
City locator 14.svg
Leigneux

Géolocalisation sur la carte : Loire

Voir sur la carte topographique de la Loire
City locator 14.svg
Leigneux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Leigneux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Leigneux

Leigneux est une commune française située dans le département de la Loire en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie

Leigneux fait partie du Forez.

Histoire

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (février 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

A Leigneux vers 1050 apparaît en effet un premier couvent de femmes, soumis à la règle bénédictine, dont la fondation légendaire est attribuée à Sainte Albane. Au XVIIIe siècle, l'institution évolue, et un chapitre noble féminin y est officiellement créé (1748). Il s'agissait d'un lieu, qui assurait un asile et des revenus à certaines femmes, dont la preuve de noblesse était nécessaire. Elles portaient le titre de chanoinesse, et chacune avait sa maison au Chapitre. Chacune pouvait accueillir des jeunes filles de sa parenté dans l'institution. L'objectif était d'assurer l'éducation et l'avenir des jeunes femmes nobles (lettres, danse, musique, religion…). Certaines pouvaient porter le titre de chanoinesse professe et restaient ainsi leur vie durant attachées au chapitre. Quant aux autres, elles finissaient par quitter en général Leigneux mariées selon les usages. En 1780, la disparition de l'abbaye de Savigny dont dépendait Leigneux entraîne un changement de statut pour le Chapitre, élevé au rang d'abbaye.

A la Révolution française, l'institution est fermée, et la plupart quittèrent les lieux. En 1829, Leigneux devient une paroisse distincte de Trelins. En 1827, une école de jeunes filles, tenue par des religieuses du Puy-en-Velay, ouvre ses portes. Ensuite, de 1843 à 1963, il y a eu un pensionnat dirigé par des religieuses de l'Enfant Jésus.

Politique et administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1965 juin 1995 Dominique Chèze Non affilié  
juin 1995 mars 2008 Claudius Perret Non affilié  
mars 2008 en cours Bernard Mioche[1] Non affilié réélu en mars 2014

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[3].

En 2014, la commune comptait 392 habitants[Note 1], en augmentation de 4,26 % par rapport à 2009 (Loire : +1,5 %).

          Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
600 478 505 570 484 439 462 470 517
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
479 411 362 466 478 489 556 514 487
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
500 536 514 504 493 486 450 423 478
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
406 445 410 397 328 350 349 391 392
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments

Vierge
  • Église de l’Assomption, ancienne chapelle des chanoinesses, époque de construction : XIIe siècle, remaniée au XVIIe siècle.

Personnalités liées à la commune

  • Denis Coiffet (1952-2015), prêtre catholique français, y est inhumé.

Voir aussi

Notes et références

Notes

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2017, millésimée 2014, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2016, date de référence statistique : .

Références

  1. Leigneux sur le site de l'association des maires de France (consulté le 31 mai 2015).
  2. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013 et 2014.

Liens externes

  • Site officiel
  • Leigneux sur le site de l'Institut géographique national