Leicester City Football Club

(Redirigé depuis Leicester City)
Leicester City
Logo du Leicester City
Généralités
Nom complet Leicester City Football Club
Surnoms The Foxes (Les Renards)
Noms précédents Leicester Fosse
Fondation 1884
Statut professionnel 1888
Couleurs Bleu et blanc
Stade King Power Stadium
(32 262 places)
Championnat actuel Premier League
Président Drapeau : Thaïlande Aiyawatt Srivaddhanaprabha
Entraîneur Drapeau : France Claude Puel
Joueur le plus capé Drapeau : Angleterre Graham Cross (599)
Meilleur buteur Drapeau : Angleterre Arthur Chandler (273)
Site web www.lcfc.com
Palmarès principal
National[1] Championnat d'Angleterre (1)
Coupe de la Ligue (3)
Community Shield (1)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Neutre

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Championnat d'Angleterre de football 2018-2019
0

Le Leicester City Football Club, aussi connu sous le nom de The Foxes est un club de football anglais basé à Filbert Way à Leicester, au King Power Stadium[2]. Le club joue actuellement en Premier League, première division anglaise, après son titre de champion de Football League Championship en 2013-2014 synonyme de retour au plus haut niveau après dix ans d'absence.

Le club est fondé en 1884 sous le nom de Leicester Fosse FC[3] et évolue sur un champ près de Fosse Road. Il se déplace en 1891 dans le stade de Filbert Street[4], avant d'intégrer la Football League en 1894 puis d'être renommé Leicester City Football Club en 1919. Le club évolue au Walkers Stadium à partir de 2002[4], stade renommé King Power Stadium après un changement de propriétaire en 2011.

Leicester est sacré champion d'Angleterre pour la première fois en 2015-2016, seulement deux ans après son retour dans l'élite. Ce titre défie tous les pronostics, les bookmakers n'imaginant pas un tel succès après les difficultés rencontrées par le club la saison précédente[5]. Outre ce titre, le club est champion de deuxième division à sept reprises et compte un titre de troisième division. Il remporte également la Coupe de la Ligue à trois reprises et est quatre fois finaliste de la coupe d'Angleterre, ce qui constitue un record en termes de finales perdues.

Histoire

Du Leicester Fosse à Leicester City (1884-1919)

Fondé en 1884 sous le nom de Leicester Fosse par d'anciens élèves de la Wyggeston School, le club adopte un statut professionnel en 1888 puis rejoint la Fédération anglaise de football en 1890[6]. Avant de s'installer pour plus de cent ans à Filbert Street, le club joue dans cinq stades différents dont Victoria Park ou Bicycle Grounds[7]. Le Leicester Fosse rejoint la Midland League en 1891 puis intègre, après avoir terminé deuxième de la Ligue, la deuxième division de la Football League en 1894[8]. Le premier match du club dans la compétition se solde sur une défaite 4 buts à 3 contre Grimsby Town Football Club, la première victoire du club intervenant une semaine plus tard contre Rotherham United à Filbert Street. Lors de cette-même saison, le club remporte la plus large victoire de son histoire 13 buts à 0, face à Notts Olympic lors d'un match de qualification pour la coupe d'Angleterre[3]. En 1907-1908, le club termine vice-champion de Second Division et obtient donc son billet pour la First Division, élite du football anglais. Néanmoins, le club est relégué après une seule saison au plus haut niveau, encaissant notamment douze buts face à Nottingham Forest[3],[9].

Ascenseur entre D1 et D2 (1919-1957)

En 1919, après la Première Guerre mondiale, Leicester Fosse cesse son activité en raison de difficultés financières. Le club est ensuite reformée sous le nom de "Leicester City Football Club". Après cette réforme, durant les années 1920, le club connait un succès modéré mais il remporte la 2e division lors de la saison 1924-25. Lors de la saison 1928-29, Leicester City parvient à terminer 2e de la Premier League à un point du leader The Wednesday. Malgré cela, dans les années 1930, le club connaît des problèmes financiers qui va les emmenés à la relégation lors de la saison 1934-35. L'équipe remontera en Premier League lors de la saison 1936-37 mais finira une nouvelle fois par être relégué en 1939. En 1949, le club atteint la finale de la FA Cup qu'ils perdront 3-1 face à Wolverhampton Wanderers. La semaine qui suivit la finale fut plus heureuse, puisque le club célébrait son maintien en D2. En 1954, le cub remporte la D2 avec l'aide d'Arthur Rowley, l'un des meilleurs attaquants du club à cette époque. Bien qu'ils aient été relégués une nouvelle fois en D2 la saison suivante, ils retrouvent la Premier League en 1957, grâce notamment à Rowlay, auteur de 44 buts en 1 saison. Leicester va rester en Premier League jusqu'en 1969, leur plus longue période dans l'élite.

Ancrage parmi l'élite (1957-1978)

De 1957 à 1978, le club va connaitre une longue installation dans l'élite. Sous la direction de Matt Gillies et de son adjoint Bert Johnson, Leicester atteint la finale de la FA Cup à deux reprises mais ne parviendra à soulever le trophée, ni en 1961, ni en 1963.

Durant la saison 1962-1963, le club est leader à la mi-saison, mais finit 4e, meilleure performance en D1 après la guerre. En 1964, Leicester remporte pour la première fois la Coupe de la Ligue anglaise face à Stoke City (4-3). L'entraîneur Matt Gillies reçoit l'éloge des journalistes qui aiment le système de jeu développé par Leicester. Après un mauvais début de saison, Matt Gillies démissionne en novembre 1968. Son successeur, Frank O'Farrell n'a pas pu empêcher la relégation, mais le club a atteint la finale de la FA Cup en 1969 pour la dernière fois à ce jour, perdant 1-0 face à Manchester City.

En 1971, Jimmy Bloomfield a été nommé pour la nouvelle saison, et Leicester est resté dans la Première Division durant son mandat. Le club n'est jamais resté aussi longtemps en D1. De plus, le club atteint la demi-finale de la FA Cup en 1973-1974. En 1977, Frank McLintock succède à Jimmy Bloomfield, ce qui emmènera Leicester en D2, Frank McLintock décida alors de démissionner.

Période d'instabilité (1978-1994)

Premiers pas en Coupes d'Europe (1994-2004)

En D3 (2004-2013)

Retour en D2 (2013-2014)

La saison 2012-2013 restera une bonne saison. En effet, Leicester arrive à atteindre les play-offs de la D2 anglaise en l'emportant 3-2 dans les arrêts de jeu face à Nottingham Forest. En demi-finale, les "Foxes" affrontent Watford, et l'emportent 1-0 à l'aller. Au retour, alors que Watford mène 2-1, le jeune Français de Leicester Anthony Knockaert obtient un penalty à la 97e minute. Ce dernier se charge lui-même de le tirer. Il a la balle de la qualification pour la finale des play-offs entre les pieds. Il s'élance, mais rate son tir au but. Se produit alors l’invraisemblable : Watford lance une dernière contre-attaque et marque le but qui les envoie en finale à Wembley. Leicester est sonné après ce dénouement rocambolesque.

Cette saison restera néanmoins belle pour les Foxes.

Durant la saison 2013-2014, Leicester City domine le championnat D2 de la tête et des épaules, au point de cumuler 44 points en 17 journées, et 89 en 40 journées. Sans surprise, le club est officiellement promu le 5 avril 2014 et retrouve la Premier League après l'avoir quitté en 2003-2004.

Retour en Premier League puis premier titre (2014-2016)

Leicester démarre la saison 2014-15, sa première saison depuis 2004 en Premier League, par de bons résultats dans leurs cinq premiers matches de championnat, en commençant par un match nul 2-2 le jour de l'ouverture contre Everton. Le 21 septembre 2014, Leicester réalise l'un des plus grands retours de l'histoire de Premier League[réf. nécessaire] en battant Manchester United par cinq buts à trois au King Power Stadium après avoir été menés trois buts à un et en inscrivant leurs quatre buts lors de la dernière demi-heure de jeu. Toutefois, une série de contre-performances voit par la suite l'équipe chuter considérablement au classement, n'engrangeant que dix-neuf points en vingt-neuf matchs. Le 3 avril 2015, les Foxes comptent sept points de retard sur le premier non-relégable et semblent donc promis à la relégation. Ils réussissent néanmoins à inverser la tendance avec sept victoires lors de leurs neuf derniers matchs de championnat, terminant la saison à la quatorzième place avec quarante-et-un points, et avec à la fin une victoire 5-1 face à QPR, équipe alors déjà reléguée, pour leur dernier match de la saison. Le sauvetage in extremis de l'équipe est, mathématiquement, le meilleur sauvetage jamais vu en Premier League, puisque aucune équipe n'avait jamais réussi à se maintenir avec moins de vingt points après vingt-neuf journées[réf. nécessaire]. Ils deviennent la troisième équipe de l'histoire de Premier League à survivre après avoir été lanterne rouge à Noël, après West Bromwich Albion en 2005 et Sunderland en 2014[réf. nécessaire].

Pour la saison 2015-2016, Leicester City nomme Claudio Ranieri, l'ancien coach de Chelsea, comme nouvel entraîneur. Sous son impulsion, le club réalise un début de saison exceptionnel, notamment grâce à l'attaquant Jamie Vardy, qui marque treize buts sur onze matchs consécutifs entre août à novembre, battant le record de Premier League de Ruud van Nistelrooy, qui lui avait marqué dans dix matches consécutifs[10].Le , Leicester devient leader de Premier League, avec deux points d'avance. Le , Leicester bat le champion en titre Chelsea 2-1, avec des buts de Jamie Vardy et Riyad Mahrez. Le , à Goodison Park, Mahrez marque deux penaltys contre Everton, offrant la victoire aux siens sur le score de 2-3. Ce résultat offre à Leicester la tête de la Premier League le jour de Noël. Le , Leicester l'emporte par trois buts à un à Manchester City et compte alors cinq points d'avance sur Tottenham et Arsenal. Le , sa victoire 2 à 0 obtenue sur la pelouse de Sunderland, grâce à son attaquant vedette Jamie Vardy, qualifie Leicester pour la première Ligue des champions de son histoire. Lors de la 36e journée, après les matchs nuls de Leicester à Manchester United et de Tottenham à Chelsea, Leicester City devient champion d'Angleterre pour la première fois de son histoire. Ce sacre est considéré comme le plus grand bouleversement sportif jamais vu, les bookmakers n'avaient jamais vu une aussi grosse cote l'emporter tous sports confondus, la cote étant de 5000 contre 1 en début de saison[11] . Avant cela, leur meilleur classement était une seconde place lors de la saison 1928-1929.

Les Foxes reçoivent le trophée de Premier League le 7 mai 2016 à l'issue d'une victoire contre Everton (3-1) au King Power Stadium.

2016/2017

La saison suivante est plus difficile. Le club se sépare de son meilleur élément, le français N'Golo Kanté, recruté un an plus tôt pour 8 millions d'euros et cédé au FC Chelsea pour 38 millions d'euros. L'équipe entraînée par Claudio Ranieri végète dans le ventre mou du championnat et fleurte même avec la zone de relégation. Malgré sa prolongation de contrat quelques mois plus tôt, le technicien italien est licencié au soir de la 25eme journée, avec une décevante 17ème place au classement. Son adjoint lui succède et après un départ sans effet, les résultats s'améliorent un peu pour terminer en douzième position. Déçus mais optimistes, les dirigeants maintiennent Craig Shakespeare et bloquent le départ de la plupart des joueurs cadres (tel l'algérien Mahrez pour Manchester City ou le buteur Vardy pour Chelsea).

2017/2018

Le départ de cette nouvelle saison est similaire à celui de la saison précédente malgré un recrutement intéressant tel le latéral gauche de Hull City, Harry Maguire. Relégable en octobre, Craig Shakespeare est démis de ses fonctions. Peu de temps avant la reprise, le français Claude Puel a été incompréhensiblement viré de Southampton. Il est engagé par Leicester le 25 octobre. Il persuade les joueurs phares de modifier le style de jeu de l'équipe. Il place notamment Harry Maguire au poste de défenseur central. L'équipe s'adapte au style pronné par Puel, et malgré quelques distensions dans l'effectif (notamment avec le capitaine Jamie Vardy), la formation remonte et se classe tout au long du reste de la saison juste derrière les cadors, au coude à coude avec Everton. Et se classe finalement 9eme. Le tout est conforté par deux parcours honorables dans les deux coupes nationales où Leicester n'est éliminé qu'en quart de finale.

Tragédie du 27 octobre 2018

Le samedi , après le match entre les Foxes et West Ham (1-1), l’hélicoptère du président Vichai Srivaddhanaprabha décolle du stade et prend une trajectoire inhabituelle à cause du vent. L'appareil s’écrase au sol et prend instantanément feu avec à son bord le président, le pilote ainsi que son épouse et deux autres collaborateurs[12]. Il n'y a aucun survivant. Le club annonce le lendemain soir sur Twitter le bilan du drame et la disparition du président thaïlandais.

Palmarès et records

Palmarès du Leicester City FC en compétitions officielles
Compétitions nationales Compétitions internationales Compétitions régionales
  • War League South (1) :
  • Football League War Cup (1) :

Joueurs et personnages du club

Entraîneurs

Rang Nom Période
1 Drapeau : Écosse Andy Aitken 1909-1911
2 Drapeau : Écosse Peter Hodge 1919-1926
3 Drapeau : Écosse Willie Orr 1926-1934
4 Drapeau : Écosse Peter Hodge 1932-1934
5 Drapeau : Écosse Arthur Lochhead 1934-1936
6 Drapeau : Angleterre Frank Womack 1936-1939
7 Drapeau : Angleterre Tom Bromilow 1939-1945
8 Drapeau : Angleterre Tom Mather 1945-1946
9 Drapeau : Écosse Johnny Duncan 1946-1949
10 Drapeau : Angleterre Norman Bullock 1949-1955
11 Drapeau : Écosse Dave Halliday 1955-1958
12 Drapeau : Écosse Matt Gillies 1958-1968
13 Drapeau : Irlande Frank O'Farrell 1968-1971
Tom Bromilow (1939-1945).
Martin O'Neill (1995-2000).
Rang Nom Période
14 Drapeau : Angleterre Jimmy Bloomfield 1971-1977
15 Drapeau : Écosse Frank McLintock 1977-1978
16 Drapeau : Écosse Jock Wallace 1978-1982
17 Drapeau : Angleterre Gordon Milne 1982-1986
18 Drapeau : Angleterre Gordon Milne
Drapeau : Irlande du Nord Bryan Hamilton
1986-1987
19 Drapeau : Irlande du Nord Bryan Hamilton 1987
20 Drapeau : Angleterre David Pleat  1987-1991
21 Drapeau : Angleterre Gordon Lee 1991
22 Drapeau : Angleterre Brian Little 1991-1994
23 Drapeau : Écosse Mark McGhee 1994-1995
24 Drapeau : Irlande du Nord Martin O'Neill 1995-2000
25 Drapeau : Angleterre Peter Taylor 2000-2001
Rang Nom Période
26 Drapeau : Angleterre Dave Bassett 2001-2002
27 Drapeau : Angleterre Micky Adams 2002-2004
28 Drapeau : Écosse Craig Levein 2004-2006
29 Drapeau : Angleterre Robert Kelly 2006-2007
30 Drapeau : Angleterre Martin Allen 2007
31 Drapeau : Angleterre Gary Megson 2007
32 Drapeau : Angleterre Ian Holloway 2007-2008
33 Drapeau : Angleterre Nigel Pearson 2008-2010
34 Drapeau : Portugal Paulo Sousa 2010
35 Drapeau : Suède Sven-Göran Eriksson 2010-2011
36 Drapeau : Angleterre Nigel Pearson 2011-2015
37 Drapeau : Italie Claudio Ranieri 2015-2017
38 Drapeau : Angleterre Craig Shakespeare 2017
39 Drapeau : France Claude Puel 2017-

Effectif actuel

Effectif Leicester City Football Club de la saison 2018-2019
Joueurs Encadrement technique
No  P. Nat.[13] Nom Date de naissance Sélection[14] Club précédent
1 G Drapeau du Danemark Schmeichel, KasperKasper Schmeichel 05/11/1986 (32 ans) Danemark Leeds United
12 G Drapeau du Pays de Galles Ward, DannyDanny Ward 22/06/1993 (25 ans) Pays de Galles Liverpool FC
17 G Drapeau de la Suisse Jakupović, EldinEldin Jakupović 02/10/1984 (34 ans) Suisse Hull City
2 D Drapeau de l'Angleterre Simpson, DannyDanny Simpson 04/01/1987 (31 ans) Queens Park Rangers
3 D Drapeau de l'Angleterre Chilwell, BenBen Chilwell 21/12/1996 (21 ans) Angleterre Formé au club
4 D Drapeau de la Turquie Söyüncü, ÇağlarÇağlar Söyüncü une croix 23/05/1996 (22 ans) Turquie SC Fribourg
5 D Drapeau de la Jamaïque Morgan, WesWes Morgan Capitaine 21/01/1984 (34 ans) Jamaïque Nottingham Forest
6 D Drapeau de l'Irlande du Nord (drapeau du Royaume-Uni) Evans, JonathanJonathan Evans 02/01/1988 (30 ans) Irlande du Nord West Bromwich
14 D Drapeau du Portugal Pereira, RicardoRicardo Pereira 06/10/1993 (25 ans) Portugal FC Porto
15 D Drapeau de l'Angleterre Maguire, HarryHarry Maguire 05/03/1993 (25 ans) Angleterre Hull City
28 D Drapeau de l'Autriche Fuchs, ChristianChristian Fuchs 07/04/1986 (32 ans) Autriche Schalke 04
29 D Drapeau de la Tunisie Benalouane, YohanYohan Benalouane 28/03/1987 (31 ans) Tunisie Atalanta Bergame
34 D Drapeau de l'Angleterre Knight, JoshJosh Knight 07/09/1997 (21 ans) Formé au club
7 M Drapeau de l'Angleterre Gray, DemaraiDemarai Gray 28/06/1996 (22 ans) Angleterre espoirs Birmingham City
10 M Drapeau de l'Angleterre Maddison, JamesJames Maddison 23/11/1996 (22 ans) Angleterre espoirs Norwich City
11 M Drapeau de l'Angleterre Albrighton, MarcMarc Albrighton 18/11/1989 (29 ans) Aston Villa
18 M Drapeau du Ghana Amartey, DanielDaniel Amartey 01/12/1994 (23 ans) Ghana FC Copenhague
21 M Drapeau de l'Espagne Iborra, VicenteVicente Iborra 16/01/1988 (30 ans) Séville FC
22 M Drapeau de l'Angleterre James, MattyMatty James une croix 22/07/1991 (27 ans) Manchester United
23 M Drapeau du Portugal Silva, AdrienAdrien Silva 15/03/1989 (29 ans) Portugal Sporting CP
24 M Drapeau de la France Mendy, NampalysNampalys Mendy 23/06/1992 (26 ans) OGC Nice
25 M Drapeau du Nigeria Ndidi, WilfredWilfred Ndidi 16/12/1996 (21 ans) Nigeria KRC Genk
31 M Drapeau de l'Algérie Ghezzal, RachidRachid Ghezzal 09/05/1992 (26 ans) Algérie AS Monaco
37 M Drapeau du Pays de Galles King, AndyAndy King 29/10/1988 (30 ans) Pays de Galles Swansea City
38 M Drapeau de l'Angleterre Choudhury, HamzaHamza Choudhury 01/10/1997 (21 ans) Angleterre espoirs Formé au club
8 A Drapeau du Nigeria Iheanacho, KelechiKelechi Iheanacho 03/10/1996 (22 ans) Nigeria Manchester City FC
9 A Drapeau de l'Angleterre Vardy, JamieJamie Vardy 11/01/1987 (31 ans) Angleterre Fleetwood Town
20 A Drapeau du Japon Okazaki, ShinjiShinji Okazaki une croix 16/04/1986 (32 ans) Japon 1. FSV Mayence 05
27 A Drapeau du Mali Diabaté, FousseniFousseni Diabaté 18/10/1995 (23 ans) Gazélec Ajaccio
Entraîneur(s)
Entraîneur(s) adjoint(s)
Entraîneur(s) des gardiens
  • Drapeau : Angleterre Mike Stowell

Légende

Joueurs prêtés

Le tableau suivant liste les joueurs en prêt pour la saison 2018-2019.

Joueurs prêtés
P. Nat. Nom Date de naissance Sélection Club en prêt
G Drapeau du Danemark Iversen, DanielDaniel Iversen 19/07/1997 (21 ans) Danemark espoirs Oldham Athletic
G Drapeau de l'Angleterre Bramley, MaxMax Bramley 11/11/1997 (21 ans) Telford United
16 D Drapeau de la Croatie Benković, FilipFilip Benković 13/07/1997 (21 ans) Croatie espoirs Celtic Glasgow
D Drapeau de l'Angleterre Moore, ElliottElliott Moore 16/03/1997 (21 ans) Angleterre -20 ans OH Louvain
M Drapeau de l'Angleterre Barnes, HarveyHarvey Barnes 09/12/1997 (20 ans) Angleterre -20 ans West Bromwich Albion
M Drapeau du Ghana Sowah, KamalKamal Sowah 09/01/2000 (18 ans) OH Louvain
M Drapeau de la Pologne Kaputska, BartoszBartosz Kaputska 23/12/1996 (21 ans) Pologne OH Louvain
A Drapeau du Pays de Galles Thomas, GeorgeGeorge Thomas 24/03/1997 (21 ans) Pays de Galles Scunthorpe United
A Drapeau de l'Algérie Slimani, IslamIslam Slimani 18/06/1988 (30 ans) Algérie Fenerbahçe SK

Joueurs emblématiques

Structures du club

Stade

Les Foxes disputent leurs parties à domicile au King Power Stadium (plus communément connu sous le nom de Filbert Way). Le stade, inauguré en juillet 2002 possède une capacité d'accueil de 32 262 sièges[15] et est présentement le 19e plus grand stade d'Angleterre. Le King Power Stadium est nommé après King Power, une compagnie possédée par Vichai Srivaddhanaprabha[16], le propriétaire du club.

Technologies et Leicester

Leicester City est un des premiers club britanniques à utiliser les données statistiques pour anticiper l'état de fatigue de ses joueurs. Par une collecte des données, chaque entraînement peut être adapté, et chaque comportement analysé. L'arrivée des technologies alliée aux développement des "Big Datas" permet de développer une analyse plus pointilleuse de la condition physique de chaque membre de l'équipe[17].

C'est un système coûteux, qui doit encore faire ses preuves pour convaincre la majorité des clubs de football.

Notes et références

  1. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. « King Power Stadium »
  3. a b et c (en) « The History Of Leicester City Football Club », sur Leicester City Official Website
  4. a et b Donnelley
  5. « Just what were the odds? Leicester City's remarkable rise up the Premier League table five times less likely than man on the moon | Daily Mail Online »,
  6. Sewell, p. 58
  7. « Short sporting lifetime »,
  8. Clayton
  9. « footballsite - Forest 12 Leicester Fosse 0 (1909) », sur www.footballsite.co.uk
  10. « Jamie Vardy (Leicester) a marqué pour la 11e fois de suite en Premier League, record battu », sur eurosport.fr, (consulté le 14 février 2016).
  11. (en) « Sport's greatest-ever upset », sur SportingLife.com (consulté le 21 juin 2009)
  12. https://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Leicester-le-proprietaire-du-club-vichai-srivaddhanaprabha-est-mort-dans-l-accident-d-helicoptere/954069
  13. Seule la nationalité sportive est indiquée. Un joueur peut avoir plusieurs nationalités mais n'a le droit de jouer que pour une seule sélection nationale.
  14. Seule la sélection la plus importante est indiquée.
  15. http://www.fanzone.co.uk/Team/Leicester-City-Football-Club.aspx
  16. http://www.leicestermercury.co.uk/Leicester-City-s-owner-estimated-worth-pound-1bn/story-19524134-detail/story.html
  17. Football : il était une fois Leicester City..., https://www.lemonde.fr, 29 janvier 2016.

Annexes

Bibliographie

  • (en) Paul Donnelley, Firsts, Lasts & Onlys of Football : Presenting the most amazing football facts from the last 160 years, Hachette UK, , 224 p. (ISBN 9780600622543, lire en ligne)
  • (en) Albert Sewell, Observers Book of Association Football, Londres, Frederick Warne & co., (ISBN 978-0-7232-1536-3)
  • (en) David Clayton, Leicester FC Miscellany, Amberley Publishing Limited, , 128 p. (ISBN 9781445642444, lire en ligne)

Liens externes