Legion of Merit

Legion of Merit
Image illustrative de l’article Legion of Merit
Legionnaire de la Legion of Merit

Type Médaille
Décerné pour Conduite exceptionnelle en période de guerre
Statut Toujours décernée
Chiffres
Date de création
Importance

La Legion of Merit (« légion du mérite ») est une décoration militaire des États-Unis créée le et décernée pour conduite exceptionnelle en période de guerre. Elle peut être remise aussi bien aux citoyens américains qu'à des étrangers qui ont combattu avec les États-Unis lors d'un conflit armé.

On distingue quatre grades :

  • Commandeur en chef ;
  • Commandeur ;
  • Officier ;
  • Légionnaire.

Quelques récipiendaires

  • Officier :
    • Pierre Billotte (général français, compagnon de la Libération)
    • Roméo Dallaire (lieutenant-général et homme politique canadien.)
    • René Delhome (général français)
    • Vincent Desportes (général français)
    • Septime d'Humières (général français, commandeur de l'ordre de la Légion d'honneur)
    • Pierre Malaise (militaire français)
    • Raymond Mamier (général français)
    • Étienne Renard (général français)
    • Ralph Monclar (général de corps d'armée français)
    • Sun Li-jen (général de la Force X chinoise en Birmanie)
    • Jean Touzet du Vigier , général français, grand'croix de la Légion d'Honneur, commandant la Ire division blindée lors de la Libération de la France.
    • Bernard Commins, (général français)

Description

La médaille est portée en cravate, avec plaque pour les commandeurs en chef, et suspendu à un ruban pour les officiers et légionnaires

Commandeur en chef Commandeur Officier Légionnaire
Us legion of merit chief commander.png Us legion of meit commander.png Us legion of merit officer.png Us legion of merit legionnaire.png
Ruban
US Legion of Merit Chief Commander ribbon.png
US Legion of Merit Commander ribbon.png
Us legion of merit officer rib.png
Us legion of merit rib.png

Notes et références

  1. « Le Président Roosevelt décerne la croix de la Légion du Mérite à 32 officiers britanniques et à 31 officiers français », L'Écho d'Alger, 21 août 1943 [lire en ligne].

Liens externes