Le Zapping

Le Zapping
Illustration.
Genre Zapping
Réalisation Patrick Menais
Pays Drapeau de la France France
Langue Français
Production
Durée 6 minutes
Production Canal+
Diffusion
Diffusion Drapeau de la France Canal+
Drapeau de la Belgique Drapeau du Luxembourg Be 1
Date de première diffusion
Date de dernière diffusion [1]
Public conseillé Tout public
(avec un avertissement pour les mineurs au début de l'émission, instauré en 2009)
Site web Site officiel

Le Zapping est une émission de télévision française diffusée sur Canal+ de au .

Le principe de l’émission est de sélectionner et rediffuser les moments les plus drôles, navrants, émouvants ou les plus étranges des émissions de la veille, toutes chaînes confondues.

En Belgique et au Luxembourg, elle est diffusée sur Be 1 et en France dans Le Grand Journal et Salut les Terriens !.

L'émission est supprimée de la grille de rentrée de septembre 2016 par les dirigeants de Canal+, arguant du fait qu'il y ait « moins d'espace en clair », qu'il n'y avait « pas de sens de faire la promotion des chaînes gratuites sur une chaine cryptée », et enfin que la plupart des autres chaînes proposant elles-mêmes leur version du Zapping, celle-ci se serait banalisée[1].

En conséquence, les équipes du Zapping sont licenciées de Canal +, mais l'émission renaît sous un autre nom, Vu, dès sur France 2, avec les mêmes équipes.

Origine

Conçu par la chaîne Canal+ à l'initiative de son directeur des programmes d'alors, Alain de Greef, sur une idée de Michel Denisot et de Philippe Eckerlé[2], l'émission est confiée au réalisateur Godwin Djadja pour la réalisation du concept et la mise en place d'une équipe de « zappeurs » (Patrick Menais, Jean-Michel Bensoussan, Pascal Mougeot, Matthieu Lapierre, Roland Torres et Jean-Claude Tria).

Le Zapping apparaît dès . Par la suite, il est réalisé et dirigé par Patrick Menais et une équipe de 12 « zappeurs ».

Description et historique

Les images les plus marquantes des émissions de télévision de la veille sont diffusées à la suite dans un carré situé sur un fond noir ; le nom de l'émission (et parfois le nom du réalisateur de cette émission) étant inscrit sur un fond gris en dessous des images diffusées, le logo de la chaîne ayant diffusé le programme inscrit à gauche du carré. Sa durée moyenne est de cinq minutes et représente un baromètre de la vie sociale, médiatique et politique. Son originalité tient au fait que, malgré l'absence de commentaires, l'émission n'en est pas moins teintée d'opinion : la sélection des diverses séquences est subjective, et le montage, la manière dont elles s'enchaînent, permet de soutenir une comparaison entre elles, afin par exemple d'en souligner l'absurdité.

Le , à la suite de plusieurs réclamations du Conseil Supérieur de l'Audiovisuel sur la présence d'extraits parfois inappropriés pour le jeune public au sein d'une émission tout public, le « générique » du Zapping change, diffusant le message d'avertissement suivant :

« Le Zapping reflète la télévision, il peut contenir des images non adaptées à un jeune public. »

En 2015, Bruno Donnet observe sur France Inter que « toute l'intelligence du zapping repose sur ce qu'on appelle l'effet Koulechov »[3].

Alors que Canal+ est dirigé par Vincent Bolloré, l'émission s'en prend à plusieurs reprises à sa direction. Une première fois en octobre 2015 en consacrant la moitié d'une émission à des extraits d'un documentaire sur le Crédit mutuel diffusé par France 3 après avoir été déprogrammé par Canal+[4]. Puis à nouveau le 8 avril 2016, à travers un numéro dont le fil rouge est constitué d'images de l'émission Complément d'enquête diffusée la veille et consacrée à Vincent Bolloré[5]. Le 15 juin 2016, le site Les Jours annonce que l'émission ne sera pas diffusée durant l'été comme c'était le cas depuis 1994[6] avant que le groupe n'annonce quelques jours plus tard l'arrêt définitif de l'émission à l'issue de la saison 2016[7]. En juillet 2016, Canal + engage une procédure de licenciement à l’encontre de Patrick Menais, créateur du Zapping.[8]

L'émission est supprimée de la grille de rentrée de septembre 2016 par les dirigeants de Canal+, arguant du fait qu'il y a « moins d'espace en clair », qu'il n'y avait « pas de sens de faire la promotion des chaînes gratuites sur une chaine cryptée », et qu'enfin, la plupart des autres chaînes proposant elles-mêmes leur version du Zapping, elle se serait banalisée[1].

Le 15 octobre 2016, le nouvel observateur annonce que « France 2 devrait être la nouvelle terre d'accueil du Zapping »[9]. En 2017, France 2 commence effectivement la diffusion d'une émission similaire au Zapping, intitulée Vu et produite par Patrick Menais.

Diffusion

En France, l'émission est diffusée sur Canal+ du lundi au vendredi, vers 13 h 10 dans La Nouvelle Édition et vers 19 h 40 dans Le Grand Journal, puis le samedi en début de soirée dans Salut les Terriens !

Le soir, il s'agit habituellement d'une rediffusion du Zapping du midi, mais parfois des images de la veille non diffusées peuvent y être ajoutées.

En Belgique et au Luxembourg, l'émission n'est diffusée sur Be 1 qu'à 19 h 40.

En fin d'année, « L'année du Zapping » est diffusée sur Canal+ et Be 1. D'une durée de 4 heures environ, elle montre toutes les images du Zapping de l'année à 20 h 30 en clair, puis à 20 h 55 en crypté.

Émissions spéciales

  • Vers 2000, les 10 ans du Zapping.
  • En 2004, le Zapping des 20 ans de Canal+. Grand zapping dédié uniquement aux programmes des chaînes diffusées chaque semaine du 4 novembre (anniversaire de Canal+) entre 1989 et 2004[10],[11].
  • En 2009, les 20 ans du Zapping[12]. Patrick Menais et ses 12 « zappeurs » ont mis deux ans pour rassembler les images les plus marquantes et monter les 4 soirées spéciales de 4 heures chacune.
    • Le lundi  : la période 1989-1993[13].
    • Le dimanche  : La période 1994-1998[14]
    • Le dimanche  : La période 1999-2003[15]
    • Le dimanche  : La période 2004-2008.
  • En 2014, le Zapping des 30 ans de Canal+. Grand zapping de 6 heures dédié uniquement aux programmes de Canal+ depuis 1984.

Émissions dérivées

Article connexe : Zapping (télévision).

Commentaire

Acrimed (« Action critique médias ») commente en 2009 : « le Zapping qui est sans doute l’une des rubriques les plus anciennes et les plus mythiques de Canal Plus. Généralement observateur très juste de la télévision, le Zapping n’a pas de fonction dépolitisante. Sa ligne éditoriale, qui se traduit par le choix de l’ordre des séquences sélectionnées, est réellement impertinente. »[16]

Notes et références

  1. a b et c « Canal+ arrête "Le Zapping" », Kevin Boucher, Ozap.com, 27 juin 2016.
  2. « Le Papa du Zapping », sur Le Télégramme.fr,
  3. 4e minute. Bruno Donnet, L'instant M, 12 octobre 2015
  4. « "Le Zapping" se paie (une nouvelle fois) Bolloré », sur @rrêt sur images (consulté le 15 juin 2016)
  5. « Le « Zapping » de Canal+ n’a (toujours) pas peur de Vincent Bolloré », sur Big Browser (consulté le 15 juin 2016)
  6. « Info @LesJours : Le Zapping de Canal+ en vacances forcées. », sur Twitter, (consulté le 15 juin 2016)
  7. « Sur Canal+, “Le Zapping” et “Spécial Investigation”, c'est fini ! » (consulté le 27 juin 2016)
  8. « Licenciement du créateur du « Zapping » : El Khomri donne tort à Canal+ », sur Le Monde,
  9. Véronique Groussard, « France 2 veut récupérer "Le Zapping" de Canal Plus », Teleobs,‎ (lire en ligne, consulté le 26 novembre 2016)
  10. [1]
  11. [2]
  12. Les vingt ans du zapping
  13. 20 Ans du Zapping - 1989-1993 sur Youtube
  14. 20 Ans du Zapping - 1994-1998 sur Youtube
  15. 20 Ans du Zapping - 1999-2003 sur Youtube
  16. « Le Grand journal » sur Canal Plus : comment transformer la politique en spectacle Acrimed 3 novembre 2009.

Annexes

Articles connexes

Liens externes