Le Zénith de Gainsbourg

Le Zénith de Gainsbourg
Live de Serge Gainsbourg
Sortie 1989
Enregistré 23 au 25 mars 1988
Drapeau de la France Le Zénith, Paris
Durée 1 h 11 min 23 s
Producteur Philippe Lerichomme
Billy Rush
Label Philips

Albums de Serge Gainsbourg

Le Zénith de Gainsbourg est un album live de Serge Gainsbourg paru en 1989 chez Philips. De cet album enregistré lors du passage du chanteur au Zénith en mars 1988, Gainsbourg reprend ses titres les plus connus et crée trois inédits Hey Man Amen, You you you but not you et Seigneur et saigneur.

Le Zénith de Gainsbourg

Sommaire

Titres

No Titre Durée
1. You're under arrest
2. Qui est "in" qui est "out"
3. Five easy pisseuses
4. Hey Man Amen
5. L'homme à tête de chou
6. Manon
7. Valse de Melody
8. Dispatch box
9. Harley David son of a bitch
10. You you you but not you
11. Seigneur et saigneur
12. Bonnie and Clyde
13. Gloomy Sunday
14. Couleur Café
15. Aux armes et cætera
16. Aux enfants de la chance
17. Les dessous chics
18. Mon légionnaire

Musiciens

  • Serge Gainsbourg - voix
  • Billy Rush - guitares et direction
  • John K. - basse électrique
  • Tony « Thunder » Smith - batterie
  • Gary Georgett - claviers
  • Stan Harrison - saxophone
  • Denis Collins, Curtis King Jr. - chœurs

Singles

  • 1989 : Hey Man Amen / Bonnie & Clyde
  • 1989 : Couleur café / Les dessous chics

Anecdotes

Broom icon.svg
Les sections « Anecdotes », « Autres détails », « Le saviez-vous ? », « Citations », etc., peuvent être inopportunes dans les articles (février 2015).
Pour améliorer cet article il convient, si ces faits présentent un intérêt encyclopédique et sont correctement sourcés, de les intégrer dans d’autres sections.
  • Juste avant d'interpréter sa chanson Hey Man Amen, Serge Gainsbourg a fait monter son fils Lulu Gainsbourg, alors âgé de 2 ans, sur scène devant un Zénith de Paris plein, applaudissant le fils du chanteur.
  • Avant ce moment, Gainsbourg interpréta également Sorry Angel, puis, après Seigneurs et saigneurs, il revisite La Javanaise, faisant participer pour l'occasion le public, qui reprend en chœur le célèbre refrain. Ces morceaux ne figurent pas sur l'album, mais il existe néanmoins des images du concert, qui fut filmé dans son intégralité.
  • L'artiste, adepte des provocations, n'hésite pas à changer les paroles de Couleur Café. En effet, alors que le public hurle le refrain, Gainsbourg modifie les paroles d'origine. Ainsi, le couplet :

"Si tu fais comme le café / Rien qu'à m'énerver / Rien qu'à m'exciter" deviendra, le temps du concert, encore plus explicite : "Si tu fais comme le café / Rien qu'à m'exciter / Rien qu'à m'faire bander".