Le Sourd

Le Sourd
Le Sourd
Église du Sourd.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Aisne
Arrondissement Vervins
Intercommunalité Communauté de communes de la Thiérache du Centre
Maire
Mandat
Jean-Jacques Jorand
2020-2026
Code postal 02140
Code commune 02731
Démographie
Gentilé Sourdois(es)
Population
municipale
168 hab. (2017 en augmentation de 1,82 % par rapport à 2012)
Densité 23 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 51′ 42″ nord, 3° 44′ 57″ est
Altitude 160 m
Min. 127 m
Max. 176 m
Superficie 7,36 km2
Élections
Départementales Canton de Marle
Législatives Troisième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France
Voir sur la carte administrative des Hauts-de-France
City locator 14.svg
Le Sourd
Géolocalisation sur la carte : Aisne
Voir sur la carte topographique de l'Aisne
City locator 14.svg
Le Sourd
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Le Sourd
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Le Sourd

Le Sourd est une commune française située dans le département de l'Aisne, en région Hauts-de-France.

Géographie

Localisation

Toponymie

De l'ancien français Sourt (« source »).

Histoire

Carte de Cassini du secteur
(vers 1750).
L'ancienne gare du Sourd.

Toponymie

Le village du Sourd apparaît pour la première fois en 1270 sous l'appellation de Sourt dans un cartulaire de l'Abbaye de Fervaques, puis Sort en 1289 et Le Sourt [1].

Le hameau de La Rue Guthin apparaît au XVIIè siècle sous la dénomination de Rue-Gustin puis Rue du Thin sur la carte de Cassini [2].

Carte de Cassini

Le domaine du Sourd appartenait autrefois à l'abbaye de Fervaques, qui le vendit en 1445 à Jean III, seigneur de Proisy, moyennant certaines redevances. L'un des descendants de ce dernier le revendit au suivant.

Vers 1550 : Christophe de Visme. Ce domaine passa ensuite dans la maison le Danois, dont les membres étaient seigneurs de Ronchères.
Sur la carte de Cassini, on constate que de nombreux hameaux existaient sur le territoire de la commune: Rue du Thin, Faux Bâton, Rue du Rieux, Rue Marin, Rue des Fontaines et Rue du Bois. Les lieux-dits existant encore de nos jours sont: Rue Guthin, Rue Marin et Rue des Fontaines. Une route (aujourd'hui la D960) venant de La Vallée-au-Blé et conduisant à Wiège-Faty traversait les hameaux de Rue du Bois et Rue de Thin.
Le Sourd était jadis une dépendance de Wiège. Le village a été érigé en commune par ordonnance royale du 26 avril 1835 [1].

L'ancienne gare de laligne de chemin de fer de Romery à Liart

Le Sourd a possédé une gare commune située sur la ligne de Romery à Liart de 1912 à 1951. Quatre trains s'arrêtaient chaque jour dans cette gare dans chaque sens. Cette gare est devenue aujourd'hui une habitation.

Première guerre mondiale

Le 28 août 1914, soit moins d'un mois après la déclaration de la guerre, le village est occupé par les troupes allemandes après la défaite de l'armée française lors de la bataille de Guise[3]. Pendant toute la guerre, le village restera loin du front qui se stabilisera à environ 150 km à l'est aux alentours de Péronne. Les habitants vivront sous le joug des Allemands : réquisitions de logements, de matériel, de nourriture, travaux forcés. Ce n'est que le 29 octobre 1918 que les Allemands seront chassés du village par les troupes françaises.

Sur le monument aux morts sont écrits les noms des 33 soldats du village morts pour la France au cours de la Guerre 14-18[4].

Politique et administration

Découpage territorial

La commune du Sourd est membre de la communauté de communes de la Thiérache du Centre, un établissement public de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre créé le dont le siège est à La Capelle. Ce dernier est par ailleurs membre d'autres groupements intercommunaux[5].

Sur le plan administratif, elle est rattachée à l'arrondissement de Vervins, au département de l'Aisne et à la région Hauts-de-France[6]. Sur le plan électoral, elle dépend du canton de Marle pour l'élection des conseillers départementaux, depuis le redécoupage cantonal de 2014 entré en vigueur en 2015[6], et de la troisième circonscription de l'Aisne pour les élections législatives, depuis le dernier découpage électoral de 2010[7].

Administration municipale

La mairie.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
avant 1877 après 1879 Pierrot[8]    
Les données manquantes sont à compléter.
1985[9] mai 2020 Marc Leclère PS Retraité de l'enseignement
Réélu pour le mandat 2014-2020[10],[11]
mai 2020[9] En cours
(au 13 juillet 2020)
Jean-Jacques Jorand    

Démographie

Maison ancienne avec ses murs en torchis.

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1836. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[12]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[13].

En 2017, la commune comptait 168 habitants[Note 1], en augmentation de 1,82 % par rapport à 2012 (Aisne : -1,18 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1836 1841 1846 1851 1856 1861 1866 1872 1876
841870854802799756737695643
1881 1886 1891 1896 1901 1906 1911 1921 1926
569548549513463411412331315
1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982 1990
292277275237244240200172161
1999 2006 2007 2008 2013 2017 - - -
152161163164167168---
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[14] puis Insee à partir de 2006[15].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments

  • Nécropole nationale du Sourd cimetière militaire français de la Première Guerre mondiale, situé près du village du Sourd mais sur le territoire de la commune de Lemé.
  • Cimetière militaire allemand du Sourd voisin de la nécropole nationale.
  • Ancienne gare de la ligne de Romery à Liart aujourd'hui transformée en habitation.

Personnalités liées à la commune

Voir aussi

Notes et références

Notes

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références

  1. a et b Auguste Matton, Dictionnaire topographique du département de l'Aisne : comprenant les noms de lieu anciens et modernes, (lire en ligne), p.266.
  2. « Dictionnaire topographique de la France. , Dictionnaire topographique du département de l'Aisne : comprenant les noms de lieu anciens et modernes / réd. sous les auspices de la Société académique de Laon, par M. Auguste Matton ; publ. par ordre du ministre de l'Instruction publique ; et sous la dir. du Comité des travaux historiques », sur Gallica, (consulté le 10 septembre 2020).
  3. « Ecole supérieure de guerre. Cours d'histoire militaire. La bataille de Guise : 29-30 août 1914 / Colonel Lestien et Lt-Colonel d'Argenlieu », sur Gallica, 1933-1934 (consulté le 10 septembre 2020).
  4. https://www.geneanet.org/cimetieres/view/6336570/persons/?individu_filter=LECOMTE%2BAristide
  5. « communauté de communes de la Thiérache du Centre - fiche descriptive au 1er avril 2020 », sur https://www.banatic.interieur.gouv.fr/ (consulté le 20 avril 2020)
  6. a et b « Code officiel géographique- Rattachements de la commune duSourd », sur le site de l'Insee (consulté le 20 avril 2020).
  7. « Découpage électoral de l'Aisne (avant et après la réforme de 2010) », sur http://www.politiquemania.com/ (consulté le 20 avril 2020).
  8. Almanach...Matot-Braine, Reims, 1879, p270.
  9. a et b « Le Sourd : Jean-Jacques-Jorand, nouveau maire », La Thiérache, no 2897,‎ , p. 17 (ISSN 0183-8415)
  10. Préfecture de l'Aisne consulté le 7 juillet 2008
  11. « Liste des maires de l'Aisne » [xls], Préfecture de l'Aisne, (consulté le 4 août 2014)
  12. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  13. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  14. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  15. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.


Liens externes