Le Secret de Mayerling

Le Secret de Mayerling
Description de cette image, également commentée ci-après
Tournage extérieur dans la vallée de Munster
Titre original Le Secret de Mayerling
Réalisation Jean Delannoy
Scénario Jacques Rémy
Acteurs principaux
Sociétés de production Codo-Cinéma
Productions Claude Dolbert
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Drame
Film historique
Durée 117 min
Sortie 1949

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Secret de Mayerling est un film français consacré au drame de Mayerling, réalisé par Jean Delannoy et sorti en 1949.

Synopsis

Une version de la tragique histoire de Rodolphe de Habsbourg et de la baronne Marie Vetsera, décédés, dans de mystérieuses circonstances, à Mayerling, près de Vienne en Autriche. Bien que la thèse officielle soit le suicide, on parla aussi d’assassinat politique, en raison du soutien de l'archiduc à la cause du nationalisme hongrois. Delannoy et son scénariste Jacques Rémy présentent la retraite de l’archiduc à Mayerling comme la préparation d’un coup d’État qui aurait échoué. Les services officiels auraient alors fait assassiner le couple en maquillant cette exécution en suicide.

Fiche technique

Distribution

Production

Casting

  • Madame Madeleine Jaeglé qui devait être une figurante dans le film se rappelle que Dominique Blanchar (Marie Vetsera) et Jean Marais (Rodolphe de Habsbourg) étaient allongés sur le foin de la charrette de Martin Dierstein, un autre habitant de Mittlach[2].
  • Françoise Piazza[3] : « Silvia devient pour Jean Delannoy l'archiduchesse Stéphanie, épouse infortunée de Rodolphe de Habsbourg. […] Beauté absolue des premières images : dans la nuit, on emporte les corps des amants foudroyés, Marie Vestera et Rodolphe, qu'interprète Jean Marais. La dépouille du jeune homme est ramenée à la Hofburg et celle de Marie jetée à la fosse commune. Les dialogues sont signés Philippe Hériat et Marguerite Jamois débute à l'écran dans le rôle de l'impératrice. Dominique Blanchar joue le rôle de Marie Vestera. Elle deviendra une grande comédienne de théâtre. »

Tournage

Accueil

La critique est favorable, mais le film ne fera pas une longue carrière, le public étant plus sensible à la thèse romantique du suicide développée dans la première version d'Anatole Litvak : Mayerling, avec Danielle Darrieux et Charles Boyer (1936).

Vidéographie

  • Le Secret de Mayerling de Jean Delannoy, René Chateau Vidéo, 1 DVD Région 2 [présentation en ligne] : L'éditeur mentionne « Version intégrale » (durée 110 min)Document utilisé pour la rédaction de l’articleDans le film commercialisé en 1994 en VHS par le même éditeur, la fin a été coupée et il manque sept minutes par rapport à l'original, sans que l'auteur, Jean Delannoy en ait été informé[5]. Le parti pris de l'assassinat en est gommé.

Notes et références

  1. Durée annoncée par le CNC.
  2. a et b Jean Marais n'arrêtait pas de dire : « Mais, que c'est beau ici ! ». Source : L'Alsace
  3. Page 48 de son ouvrage : Silvia Monfort : Vivre debout (préf. Jean-Claude Drouot), Paris, Éditions Didier Carpentier, , 146 p. (ISBN 978-2841677191, notice BnF no FRBNF42429097, présentation en ligne)
  4. Source : Bibliothèque du film, dates de tournage
  5. Jean des Cars, Rodolphe et les secret de Mayerling, Éditions Perrin, 2004.

Liens externes