Le Parc (Manche)

Le Parc
Le Parc (Manche)
L'église Sainte-Pience.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Manche
Arrondissement Avranches
Canton Avranches
Bréhal
Isigny-le-Buat
Intercommunalité Mont-Saint-Michel-Normandie
Maire
Mandat
Christophe Cossé
2016-2020
Code postal 50870
Code commune 50535
Démographie
Gentilé Parquois
Population
municipale
906 hab. (2016)
Densité 40 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 45′ 30″ nord, 1° 17′ 33″ ouest
Altitude Min. 14 m
Max. 201 m
Superficie 22,63 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte administrative de la Manche
City locator 14.svg
Le Parc

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte topographique de la Manche
City locator 14.svg
Le Parc

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Le Parc

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Le Parc
Liens
Site web saintepience.sitego.fr

Le Parc est une commune française située dans le département de la Manche en région Normandie, peuplée de 906 habitants[Note 1]. Elle est créée le par la fusion simple de trois communes (Braffais, Plomb et Sainte-Pience), sous le régime juridique des communes nouvelles.

Géographie

Panneau de l'entrée sud.

Le village du Parc est un lieu-dit de l'ancienne commune de Sainte-Pience, situé sur la route reliant Avranches à Villedieu-les-Poêles. Connu depuis le Moyen Âge, il y était décrit la présence d'une maison forte près d'un étang, « au bout du chemin du vieux logis entouré par un parc à gibier »[1].

Le lieu est également connu par son carrefour qui faisait l'objet de bouchons avant l'ouverture de l'autoroute A84[réf. nécessaire].

Toponymie

La commune nouvelle prend le nom du lieu-dit situé au cœur de son territoire, à la limite des trois anciennes communes[2]. Ce toponyme Le Parc désigne d'ailleurs une sortie de l'autoroute.

Histoire

Les trois anciennes communes.

Le village du Parc est un lieu-dit connu depuis le XVe siècle sous le nom de "parc de l'ancien manoir de la Martinière de Braffais"[3], appelé le Château.

La commune est créée le par la fusion de trois communes, sous le régime juridique des communes nouvelles instauré par la loi no 2010-1563 du de réforme des collectivités territoriales.

L'arrêté préfectoral fixant les conditions a été publié le 28 septembre 2015[4]. Il précise que le siège de la nouvelle commune est fixé 2 route de Villedieu, sur l'ancienne commune de Sainte-Pience. Il n'est pas créé de communes déléguées.

Depuis le , la commune du Parc fait partie de la communauté d'agglomération Mont-Saint-Michel-Normandie.

Les trois anciennes communes sont situées dans trois cantons différents : canton d'Isigny-le-Buat (Braffais), canton d'Avranches (Plomb) et canton de Bréhal (Sainte-Pience). Ce découpage est conservé après la création de la commune nouvelle.

Politique et administration

Jusqu'aux élections municipales de 2020, le conseil municipal est composé des conseillers des trois anciennes communes, dont le maire et huit adjoints. Une nouvelle mairie a été créée, et les trois anciennes mairies de Braffais, Plomb et Sainte-Pience ont été désaffectées à l'usage du public. Celle de Braffais est utilisée depuis 2016 par l'Association Mont Billard Saint-Michel.

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Janvier 2016[5] En cours Christophe Cossé SE Chef d'entreprise, ancien maire de Braffais

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis sa création.

En 2016, la commune comptait 906 habitants[Note 2].

Évolution de la population  [ modifier ]
2014 2015 2016
901897906
(Sources : Insee à partir de 2014[6].)


Culture locale et patrimoine

Lieux et monuments

Personnalités liées à la commune

Pour approfondir

Bibliographie

Articles connexes

Liens externes

Notes et références

Notes

  1. Population municipale 2016, légale en 2019.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références

  1. Élisabeth Sirot, Noble et forte maison - L'habitat seigneurial dans les campagnes médiévales du milieu du XIIe siècle au début du XVIe siècle, Editions Picard, (ISBN 9782708407701), p. 71.
  2. « La commune nouvelle du Parc est sur la bonne voie », lamanchelibre.fr, 5 septembre 2015
  3. René Gautier, 601 communes et lieux de vie de la Manche.
  4. « Recueil des actes administratifs de la préfecture de la Manche septembre 2015 - numéro spécial 69 », Recueil des actes administratifs de la préfecture de la Manche, no 69,‎ (lire en ligne [PDF])
  5. « Christophe Cossé, maire de la commune du Parc », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 5 février 2016)
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2014, 2015 et 2016.