Le Livre de la jungle (film, 2016)

Le Livre de la jungle
Titre original The Jungle Book
Réalisation Jon Favreau
Scénario Justin Marks
d'après Rudyard Kipling
Acteurs principaux
Sociétés de production Walt Disney Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Aventure
Durée 106 minutes
Sortie 2016

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Livre de la jungle (The Jungle Book) est un film américain réalisé par Jon Favreau, sorti en 2016, et développé par Walt Disney Pictures, d'après le roman éponyme de Rudyard Kipling. C'est également le remake du film d'animation Le Livre de la jungle produit en 1967 par le même studio.

Le film remporte en 2017 l'Oscar des meilleurs effets visuels.

Synopsis

Mowgli, un jeune garçon orphelin vit dans la jungle au sein d'une meutes de loups. Il apprend encore à se comporter comme eux, avec l'aide de la panthère noire Bagheera, qui l'a jadis trouvé et confié aux canidés dirigés par Akela. Le petit homme adopté par la louve Raksha grandit avec ses louveteaux. Alors que la jungle et ses occupants subissent une forte sécheresse qui les force à une trêve pour s'abreuver, le terrible tigre Shere Khan fait un retour remarqué et découvre la présence de Mowgli parmi les animaux. Akela s'oppose à Shere Khan, et protège Mowgli. Toute la meute se tenant fidèlement aux côtés d'Akela et de Mowgli, le tigre, respectueux de la « loi de la jungle » interdisant de s'attaquer à quiconque près de la source durant la « trêve de l'eau », menace simplement de mort le petit d'homme, ainsi que tous ceux qui le défendront ; Shere Khan vouant une haine tenace aux hommes après avoir été défiguré par l'un d'eux. Il quitte ensuite les lieux, promettant de revenir chercher son dû une fois la saison sèche terminée.

Les loups se réunissent pour discuter de la situation, mais Mowgli interrompt leur palabre et annonce qu'il quitte la jungle, conscient du danger mortel que représente Shere Khan pour la meute. Après des adieux à Raksha, Mowgli et Bagheera s'en vont, avec pour objectif de ramener le jeune garçon au village des hommes. Shere Khan les attaque en chemin, blesse Bagheera et poursuit Mowgli, qui parvient à lui échapper en se mêlant à un troupeau de buffles. Lorsqu'il se réveille sur le dos d'une des bêtes, la pluie battante provoque une inondation qui engendre l'éboulement de la falaise escarpée. Mowgli chute dans le fleuve, et parvient à s'agripper à un tronc d'arbre flottant. Une fois sur la terre ferme, Mowgli ne tarde pas à rencontrer un python femelle nommé Kaa. Cette dernière hypnotise Mowgli en lui contant une histoire de la « fleur rouge », qui se révèle être le feu. Elle lui raconte ainsi dans une vision comment son père est mort en le défendant contre Shere Khan, qu'il a défiguré avec une torche. Kaa s'apprête à dévorer Mowgli enserré dans ses anneaux, mais l'ours Baloo intervient in extremis et le sauve. Le garçon retrouve ses esprits dans la caverne de l'ours, qui demande à Mowgli de l'aider en retour, en récupérant des ruches d'abeilles gorgées de miel, qui sont accrochées en haut d'une falaise. Mowgli accepte et fabrique, à l'aide de lianes et de branches, des outils permettant d'atteindre toutes les ruches et de les décrocher.

De son côté, Shere Khan, se rend chez les loups et demande où se trouve Mowgli. Lorsque Akela répond que Mowgli a quitté le clan de son propre chef pour rejoindre le village des hommes, Shere Khan laisse exploser sa rage et tue Akela, annonçant que la terreur désormais régnera tant que Mowgli ne lui sera pas livré (il est d'ailleurs persuadé que le petit d'homme reviendra de lui-même en apprenant la mort d'Akela).

Bagheera retrouve Mowgli qui s'amuse en compagnie de son nouvel ami Baloo, et lui reproche de s'attarder dans la jungle au lieu de retourner chez les humains. Pendant la nuit, Mowgli entend les cris d'éléphants et vient en aide à leur petit, tombé dans une crevasse. Baloo et Bagheera assistent à la scène et l'ours accepte finalement de laisser partir Mowgli lorsqu'il apprend que Shere Khan lui en veut. Mowgli se sent abandonné et se réfugie dans un arbre, d'où il est enlevé par des singes.

Les singes conduisent Mowgli à leur repaire, un ancien temple abandonné en haut d'une falaise. Leur Roi Louie, un gigantopithèque[1], lui apprend la mort d'Akela et lui offre sa protection en échange du secret du feu. Baloo et Bagheera viennent à la rescousse et provoquent une poursuite à travers les ruines, qui culmine dans un effondrement du temple.

Furieux que Baloo et Bagheera ne lui aient rien dit des agissements de Shere Khan et qu'ils n'aient pas osés l'affronter, Mowgli leur échappe de nouveau, vole une torche au village des hommes et retourne vers la meute pour affronter Shere Khan. N'ayant aucune expérience du feu, il sème des braises en chemin et provoque un incendie.

Lorsque Shere Khan lui montre le désastre et suggère à Mowgli qu'il est devenu une plus grande menace que lui pour la jungle, le petit d'homme, dépité, jette sa torche dans la rivière et se retrouve sans défense. Ses amis et les loups font corps avec lui et tentent de s'interposer, mais aucun n'est de taille à lutter. Mowgli fuit vers la jungle en feu et prépare un piège pour Shere Khan, qu'il attire dans un arbre mort. Le tigre se retrouve sur une branche pourrie et tombe dans le brasier. Mowgli dirige ensuite les éléphants et leur fait détourner la rivière pour éteindre l'incendie. La jungle retrouve enfin la paix et Mowgli reste parmi les loups, maintenant dirigés par Raksha, aux côtés de Bagheera et Baloo.

Fiche technique

Distribution

Sauf indication ("lui-même" ou "elle-même"), les acteurs nommés ci-après ne jouent pas mais prêtent leurs voix aux personnages correspondants.

Bande originale

The Jungle Book: Original Music composed by John Debney

Bande originale de John Debney
Sortie
Durée 74:17
Genre Musique de film
Format CD
Téléchargement
Compositeur John Debney
Label Walt Disney Records

Albums de John Debney

La bande originale du film est composée par John Debney, qui avait précédemment signé la musique de trois longs-métrages de Jon Favreau : Elfe, Zathura : Une aventure spatiale et Iron Man 2. Elle est sortie le en CD et téléchargement[7].

Les pistes 1, 2, 23 et 24 sont interprétées respectivement par Dr. John and the Nite Trippers, Scarlett Johansson, Christopher Walken, et Bill Murray accompagné de Kermit Ruffins.

No Titre Durée
1. The Bare Necessities 3:36
2. Trust in Me 2:55
3. Main Titles - Jungle Run 2:27
4. Wolves - Law of the Jungle 2:16
5. Water Truce 3:40
6. The Rains Return 1:46
7. Mowgli's Leaving - Elephant Theme 3:28
8. Shere Khan Attacks - Stampede 2:06
9. Kaa - Baloo to the Rescue 5:21
10. Honeycomb Climb 3:31
11. The Man Village 2:59
12. Mowgli and the Pit 3:26
13. Monkeys Kidnap Mowgli 1:52
14. Arrival at King Louie's Temple 4:35
15. Cold Lair Chase 4:03
16. The Red Flower 3:15
17. To the River 3:05
18. Shere Khan's War Theme 2:37
19. Shere Khan and the Fire 4:52
20. Elephant Waterfall 3:27
21. Mowgli Wins the Race 0:41
22. The Jungle Book Closes 2:16
23. I Wan'na Be Like You (2016) 3:02
24. The Bare Necessities 3:01
74:17

Sortie et accueil

États-Unis

Le , Disney annonce que lors de sa première semaine d'exploitation aux États-Unis, il a gagné 103,6 millions de dollars, soit bien plus que les prévisions du studio [8],[9],[10]. Le New York Times évoque un important marketing qui permet de compenser un coût de production estimé à 175 millions de dollars[9]. Des extraits du film avaient été présenté en août lors du D23 devant 7 800 personnes au Anaheim Convention Center mais aussi des publicités sur les chaînes ESPN, avant Star Wars, épisode VII : Le Réveil de la Force et durant le Super Bowl[9].

Le , Walt Disney Pictures annonce un partenariat avec Nokia pour utiliser la caméra immersive Nokia OZO  dans ses productions, la première étant une interview de l'équipe de tournage du film Le Livre de la jungle proposé en bonus[11],[12].

International

Le film fait un excellent démarrage lors de sa sortie en salles, en s’érigeant à la première place dans plus de neuf pays, amassant au total plus de 136 millions de dollars de recettes en l’espace d’une seule fin de semaine[13].

Réception critique

Aux États-Unis, le film reçoit un accueil très favorable de la presse, avec 95 % de commentaires favorables sur le site Rotten Tomatoes, pour 186 commentaires et une moyenne de 7,810[14], tandis qu'il obtient un score de78100 sur le site Metacritic, pour 44 critiques[15].

Box-office

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Canada Canada
364 001 123 $[16] 24
Drapeau de la France France 3 720 327 entrées[17] 14
Monde Monde 966 550 600 $[16] ?

Distinctions

Année Prix Catégorie Nomination Résultat
2016 18e cérémonie des Teen Choice Awards Meilleur film d'action Le Livre de la jungle Nomination
Meilleur acteur dans un film d'action Neel Sethi Nomination
2017 43e cérémonie des People's Choice Awards Film comédie préféré Le Livre de la jungle Nomination
89e cérémonie des Oscars Meilleurs effets visuels Le Livre de la jungle Lauréat
38e cérémonie des Young Artist Awards Meilleur acteur dans un film - Jeune acteur Neel Sethi Nomination
43e cérémonie des Saturn Awards Meilleur film fantastique Le Livre de la jungle Lauréat
Meilleure réalisation Jon Favreau Nomination
Meilleur acteur dans un second rôle Christopher Walken Nomination
Meilleur jeune acteur Neel Sethi Nomination
Meilleur montage Le Livre de la jungle Nomination
Meilleurs effets visuels Robert Legato, Adam Valdez, Andrew R. Jones, Dan Lemmon Nomination
21e cérémonie des Satellite Awards Meilleur scénario adapté Justin Marks Nomination
Meilleure direction artistique Christophe Glass Nomination
Meilleure photographie Bill Pope Lauréat
Meilleur son Le Livre de la jungle Nomination
Meilleurs effets visuels Le Livre de la jungle Lauréat
Meilleure musique de film John Debney Nomination
Meilleur film d'animation ou multimédia Le Livre de la jungle Nomination

Notes et références

  1. https://www.sciencesetavenir.fr/animaux/grands-mammiferes/20160412.OBS8387/livre-de-la-jungle-pour-son-nouveau-roi-louie-disney-ressuscite-le-gigantopitheque.html / consulté le 17 août 2016.
  2. Fiche du doublage québécois du film, consulté le 29 octobre 2016
  3. a b et c « Distribution vocale québécoise annoncée pour Le livre de la jungle » sur Cinoche.com (consulté le 9 mars 2016).
  4. Le personnage fut doublé par Bernard Tiphaine, par ailleurs voix française de Christopher Walken, dans la bande-annonce.
  5. http://www.cinezik.org/critiques/affcritique.php?titre=livre-de-jungle2016
  6. (en) Anousha Sakoui, « Disney's on a Roll as ‘Jungle Book’ Opens at $103.6 Million », sur Bloomberg News, (consulté le 3 avril 2017)
  7. a b et c (en) BRooks Barnes, « Disney’s Savvy Marketing of ‘The Jungle Book’ », sur The New York Times, (consulté le 3 avril 2017)
  8. « 'Jungle Book' Opens with Massive $103 Million, Global Cume Tops $290M - Box Office Mojo », sur www.boxofficemojo.com (consulté le 18 avril 2016)
  9. (en) Jon Fingas, « Disney forges a deal to use Nokia's VR camera », sur Engadget, (consulté le 3 avril 2017)
  10. (en) Bryan Bishop, « Disney bets on Nokia’s Ozo camera for the future of VR », sur The Verge, (consulté le 3 avril 2017)
  11. « International Box Office Results by Country », sur www.boxofficemojo.com (consulté le 18 avril 2016)
  12. « The Jungle Book », sur www.rottentomatoes.com, (consulté le 18 avril 2016)
  13. « The Jungle Book », sur Metacritic (consulté le 18 avril 2016)
  14. a et b (en) « The Jungle Book (2016) », sur Box Office Mojo (consulté le 21 avril 2016)
  15. « The Jungle Book (2016) », sur jpbox-office.com (consulté le 21 avril 2016)

Liens externes