Le Lab (Europe 1)

Logo de Le Lab (Europe 1)
Logo du Lab.

Adresse lelab.europe1.fr
Publicité oui
Type de site Site d'actualité politique
Langue Français
Siège social 26 bis, rue François-Ier, Paris
Drapeau de la France France
Propriétaire Europe 1
Rédacteur en chef Nicolas Moscovici (décembre 2011 - mars 2012)
Antoine Bayet (jusqu'en juillet 2014)
Aurélie Marcireau (septembre 2014 - janvier 2018)
Directeur de la publication Laurent Guimier (2011-2014)
Créé par Benoît Raphaël
Gilles Nay
Laurent Guimier
Lancement
Fermeture
(6 ans, 1 mois et 30 jours)
État actuel Arrêté

Le Lab est un site internet d'actualité politique appartenant à la station de radio Europe 1, actif de à .

Historique

Lancé en décembre 2011, Le Lab est créé et développé par trois personnes : Benoît Raphaël (consultant Web), Gilles Nay et Laurent Guimier (respectivement directeur des activités numérique et directeur de l'info numérique du pôle Lagardère à cette époque)[1],[2]. Il est composé par une petite équipe de journalistes de « 30 ans à peine de moyenne d'âge » particulièrement actifs sur les réseaux sociaux. Leur travail est beaucoup axé sur la curation de contenu, à savoir « passer le web et la presse au peigne fin afin d'en retenir l'essentiel et, parfois, d'exhumer des infos passées inaperçues »[3] et le fact checking (vérification par les faits) des discours des personnalités politiques[4]. Le site est décrit par Slate comme un « mélange improbable entre la célérité de Twitter, le goût de l'anecdote du Petit Journal, la sécheresse d'Acteurs publics, le cannibalisme à la Morandini (blog) et la malice de BuzzFeed »[1].

En juin 2012, peu après l'élection présidentielle, Le Lab enregistre un record d'audiences avec 600 000 visites, dont près de 15 % du trafic venant de Twitter et 10 % de Facebook[3],[1].

À partir d'octobre 2016, en partenariat avec L'Internaute, Le Huffington Post et Le JDD, Le Lab diffuse chaque jeudi, une émission politique sur le Web intitulée « .pol »[5],[6].

Le , la direction d'Europe 1 annonce la fermeture du site « pour des raisons stratégiques et financières »[7]. Son arrêt prend effet le [8].

Journalistes

  • Étienne Baldit
  • Antoine Bayet (rédacteur en chef)
  • Geoffrey Bonnefoy
  • Julien Chabroux
  • Sylvain Chazot
  • Victor Dhollande-Monnier
  • Olivier Duhamel (pour un éditorial plusieurs fois par semaine)
  • Judith Duportail
  • Paul Larrouturou
  • Loïc Le Clerc
  • Delphine Legouté
  • Aurélie Marcireau (rédactrice en chef)
  • Cyril Morin
  • Nicolas Moscovici (rédacteur en chef)
  • Thibaut Pézerat
  • Amandine Réaux
  • Sébastien Tronche
  • Ivan Valerio
  • Ghislain de Violet

Critiques

Le Lab est parfois accusé de délaisser « le fond et les enjeux de l'action politique pour se focaliser de manière compulsive sur les petites anecdotes, les petites phrases et les petits buzz »[9], et de proposer des articles avec un titre accrocheur avec « presque rien » comme contenu[1]. Antoine Bayet déclare vouloir « raconter la politique autrement. La fabrique, le making-of les coulisses : c'est le sillon qu'on a creusé depuis le début[3]. »

Notes et références

  1. a b c et d Vincent Glad, « Et si Le Lab d'Europe 1 était le meilleur site d'infos ? », sur Slate, .
  2. Erwann Gaucher, « Avec Le Lab, Europe 1 vise le triple A de l'info participative », sur erwanngaucher.com, .
  3. a b et c Alexandre Le Drollec, « Le Lab d'Europe 1 : la politique côté coulisses », sur L'Obs, .
  4. [vidéo] Émission Médiasphère sur LCI présentée par Julien Arnaud, « Dans les coulisses du Lab d'Europe 1 », TF1, .
  5. Geoffroy Clavel, «  Voici .Pol la nouvelle webémission politique du HuffPost », sur Le HuffPost, .
  6. « .Pol, l'émission politique du web », sur L'Internaute, .
  7. « Europe 1 annonce l'arrêt de son site d'actu politique Le Lab », sur Libération, .
  8. P. M., « Bonjour Le Lab d'Europe 1 va-t-il vraiment s'arrêter — et que vont devenir les membres de son équipe ? », sur CheckNews.fr (Libération), .
  9. Blaise Magnin, « Le Lab d'Europe 1, ou de l'art de faire un peu de tout à partir de presque rien et de n’importe quoi », sur Acrimed, .

Lien externe