Le Général Dourakine

Le Général Dourakine
image illustrative de l’article Le Général Dourakine
Portrait d'un général russe de la fin du XIXe siècle, le général Jérébkov

Auteur Comtesse de Ségur
Pays Drapeau de la France France
Genre Roman pour enfants et adolescents
Éditeur Hachette
Collection Bibliothèque rose illustrée
Date de parution 1863
Type de média Livre papier
Illustrateur Émile Bayard, Jobbé-Duval
Couverture Marcel Marlier
Chronologie

Le Général Dourakine est un roman pour enfants écrit par la comtesse de Ségur. Il est publié sous forme de feuilleton à partir du 14 novembre 1863 et fait suite à L'Auberge de l'Ange Gardien. Le roman relate les souvenirs qui ont profondément marqué la jeune Sophie, future comtesse, notamment le servage en Russie et l'usage du knout du général envers ses serfs.

Personnages

Le récit est composé sous forme de dialogue et les caractères des personnages sont simplifiés à l'extrême, personnifiant le bien ou le mal à l'instar des deux nièces du général : Mme Dabrovine (l'ange) et Mme Papofski (le démon).

Le général Dourakine lui-même, caricature de l'aristocrate autoritaire à l'accent russe très marqué, est un personnage au tempérament volcanique, mais qui révèle un grand cœur. Son nom vient du russe : дурак (dourak), qui signifie imbécile et participe à la ridiculisation du personnage.

Résumé

Illustrateurs

Le Général Dourakine, Bibliothèque rose, ill. Émile Bayard.

Le Général Dourakine a notamment été illustré par Émile Bayard (édition originale de 1863), Pierre Leroy, Gaston Maréchaux, Étienne Le Rallic, J. Gouppy, Matéja, P. Sabattier, André Pécoud, Dupuich, Jobbé-Duval et Marcel Marlier (couverture).

Adaptation

Notes et références