Le Crime de Sylvestre Bonnard

Le Crime de Sylvestre Bonnard
Le Crime de Sylvestre Bonnard
Image illustrative de l'article Le Crime de Sylvestre Bonnard
Frontispice par Fernand Siméon

Auteur Anatole France
Pays Drapeau de la France France
Genre Roman
Éditeur Calmann Lévy
Lieu de parution Paris
Date de parution 1881
Nombre de pages 325

Le Crime de Sylvestre Bonnard, membre de l'Institut, dont la première version date de 1881, est le premier roman d'Anatole France. Par cette œuvre, l’une de ses toutes premières en prose, il se fit connaître comme romancier, alors qu’il a déjà 37 ans et était principalement connu comme poète affilié au Parnasse. L’œuvre reçut le prix de l'Académie française.

Résumé

Sylvestre Bonnard, membre de l’Institut, est un historien et un philologue, doté d’une érudition non dénuée d’ironie : « Savoir n’est rien – dit-il un jour – imaginer est tout. »

Il vit au milieu des livres, la cité des livres, mais se lance à la recherche, en Sicile et à Paris, du précieux manuscrit de La Légende dorée qu’il finit un jour par obtenir. Le hasard lui fait rencontrer la petite fille d’une femme qu’il a jadis aimée et, pour protéger l’enfant d’un tuteur abusif, il l’enlève. La jeune fille épousera par la suite un élève de M. Bonnard.

Lien interne

Liens externes