Le Chevalier de la révolte

Le Chevalier de la révolte
Titre original Vespro siciliano
Réalisation Giorgio Pàstina
Scénario Fulvio Palmieri , Emilio Cecchi, Domenico Meccoli , Oreste Biancoli, Giorgio Pàstina
Acteurs principaux
Sociétés de production Giuseppe D'Angelo pour Epica Film
Pays d’origine Drapeau de l'Italie Italie
Genre Film dramatique, Film historique
Durée 91[1]
Sortie 1949

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Chevalier de la révolte (titre original : Vespro siciliano) est un film italien réalisé par Giorgio Pàstina en 1949.

Ce long métrage en noir et blanc s'inspire des Vêpres Siciliennes, un opéra en cinq actes de Giuseppe Verdi, sur un livret d'Eugène Scribe et Charles Duveyrier créé en 1855.

Synopsis

Dans les années 1280, se déroulent les histoires parallèles d'Elena, promise comme épouse à Giovanni da Procida, puis obligée d'épouser le duc de Saint-Rémy, gouverneur de Palerme et de Laura, fille d'un meunier amoureuse d'un pêcheur et déshonorée par un soldat français du gouverneur au cours de la seconde fête de Pâques. Ces faits provoquent l'indignation des Siciliens qui avec Giovanni da Procida se rebellent contre Charles d'Anjou, rebellion connue sous le nom de Vêpres siciliennes...

Fiche technique

Distribution

  • Marina Berti : Laure (Laura)
  • Clara Calamai : Hélène de Caltabellotta (Elena di Caltabellotta)
  • Roldano Lupi : Jean de Procida (Giovanni da Procida)
  • Steve Barclay  : Capitaine Drouet (Capitano Droetto)
  • Paul Müller : le duc de Saint-Rémy, le gouverneur de Palerme (il duca di Saint-Rémy, il governatore di Palermo)
  • Ermanno Randi : Roger, fiancé de Laure (Ruggero, fidanzato di Laura)
  • Aldo Silvani : L'abbé de Saint-Esprit (L'abate di Santo Spirito)
  • Carlo Tamberlani : Thomas, le père de Laure (Tommaso, il padre di Laura)
  • Aroldo Tieri : Foulques, le ménestrel (Folco, il menestrello)
  • Gianni Glori  : Marc (Marco)
  • Franco Santoro : Alain (Alaimo)
  • Gabriele Ferzetti : …
  • Felice Minotti  : …
  • Francesco A. Bertini : …
  • Nicoló Chiarini : …

Bibliographie

  • Aroldo Tieri e il Cinema (collaborateur : Alessandro Canadè), Pellegrini Editore, 2007, p. 51. (ISBN 88-8101-447-5)

Notes et références

  1. Selon l'Internet Movie Database ; 95 minutes selon le site "Cinema e Medioevo".

Liens externes