Le Chanteur (chanson)

Le Chanteur
Description de cette image, également commentée ci-après

Daniel Balavoine interprétant le titre à la télévision en 1980.

Single de Daniel Balavoine
extrait de l'album Le Chanteur
Face B Si je suis fou[1]
Sortie Juin 1978
Enregistré Mars 1978
Drapeau de la France Studio Damiens, Boulogne-Billancourt
Durée 3:53
Genre Pop
Format 45 tours
Auteur-compositeur Daniel Balavoine
Producteur Andy Scott
Label Barclay, Riviera L.M.

Singles de Daniel Balavoine

Pistes de Le Chanteur

Le Chanteur est une chanson écrite, composée et interprétée en 1978 par Daniel Balavoine.

Sixième titre qui ouvre la face B de l'album studio 33 tours LP Le Chanteur, sorti en , il remporte un énorme succès commercial en single 45 tours, dont les ventes lui permettront d'obtenir un disque d'or. Devenu un titre marquant du répertoire de Balavoine, Le Chanteur est également celui qui a véritablement lancé sa carrière.

Historique

Genèse

En 1978, Daniel Balavoine peine à se faire connaître du grand public, malgré le succès d'estime apporté l'année précédente par le single Lady Marlène, extrait de l'album Les Aventures de Simon et Gunther...[2]. Malgré les doutes du grand patron de sa maison de disques, Eddie Barclay, Balavoine parvient à sortir son troisième album, où figure la chanson, grâce à la détermination de Léo Missir, vice-président et responsable des services artistiques chez Barclay[2], qui le soutient depuis son arrivée chez le label.

Le trombone qui ouvre la chanson a été enregistré par erreur durant les répétitions. Le chanteur, qui désespérait à trouver un thème aux paroles de la bande-son, eu une révélation en écoutant ce passage qui lui évoquèrent les « trompettes de la gloire », et donna corps aux fantasmes d'un jeune artiste. Le texte fut bouclé sur un coin de console en moins d'une heure.

Au fil de cette chanson (non autobiographique[3]), Balavoine raconte les différentes étapes de la vie et de la carrière d'un chanteur. Dans le premier couplet, il évoque les prémices de la carrière de ce jeune artiste, ses envies et ses rêves de succès. Balavoine décrit un musicien en devenir qui prévoit déjà toute sa carrière, mais de façon fataliste : un succès immense mais éphémère, suivi d'une longue ringardisation, une déchéance au terme de laquelle « [il veut] mourir malheureux pour ne rien regretter ».

Selon Fabien Lecœuvre, auteur de Balavoine, la véritable histoire, le texte du Chanteur se moque indirectement d'Eddie Barclay, qui trouvait que le jeune chanteur, qu'il n'aimait pas, n'était pas beau[2],[4] et trouvait qu'il « avait une voix de pédé »[5]. Il ajoute même que les paroles furent écrites très vite, « en même pas une heure, à la pause déjeuner », après que Balavoine ait réécouté Je m'voyais déjà de Charles Aznavour[4].

Dans une interview à Europe 1 en février 1984, Balavoine dit que Le Chanteur est une « chanson rigolote », « drôle au deuxième degré » par rapport Je m'voyais déjà, dont il dit que les gens comparent les deux titres et qu'il s'agit d'« une chanson au premier degré, une chanson ambitieuse », bien qu'il soit content de la comparaison[6].

Sortie et réception

Le Chanteur paraît d'abord sur l'album éponyme en [7] comme titre d'ouverture de la face B du 33 tours[8], puis, parallèlement à l'album de Starmania[9], comme face B du single 45 tours promotionnel Si je suis fou, également issu de l'album[10]. Balavoine est invité par Barclay à un déjeuner après l'enregistrement du Chanteur. Barclay lui dit ses sentiments en pensant que le titre ferait un échec et que ce sera le dernier qu'il produira, tout en ajoutant que « Si t'en vend plus de cent mille, je te taille une pipe ! ».

Toutefois, devant l'ampleur du succès du titre, notamment dû à Monique Le Marcis, programmatrice de RTL, qui s'est battue seule contre tous pour qu'il soit diffusé quotidiennement[12], Le Chanteur est pressé en face A du single vendu dans le commerce. Le succès se confirme dans les ventes, puisque classé durant vingt-neuf semaines consécutifs au hit-parade à partir du , atteignant la troisième place au début de l'année 1979, le single se vendra, selon les estimations d'InfoDisc, à 572 000 exemplaires[14] et obtiendra un disque d'or[15].

Lors de son premier passage à l'Olympia, Balavoine prend sa revanche après le succès commercial du titre, en déclarant à Barclay, qui vient dans sa loge, « alors Eddy, cette petite pipe !!! ».

Fiche technique

Titres

Single 45 tours promotionnel (Barclay / Riviera 62 566)
No Titre Durée
1. Si je suis fou 3:26
2. Le Chanteur 3:51
Single 45 tours (Barclay / Riviera 62 571)
No Titre Durée
1. Le Chanteur 3:51
2. Si je suis fou 3:26

Versions

Outre la version de 1978, il existe deux versions live de la chanson : la première est parue sur Balavoine sur scène (1981) et la seconde sur Balavoine au Palais des sports (1984). Cette dernière fut complètement réorchestrée par Balavoine pour en faire un morceau rock.

Hommages

Mario Barravecchia, Jean-Louis Aubert, Patrick Riguelle  sont les artistes ayant repris ce titre[17]. Les candidats de la cinquième saison de Star Academy ont également fait une reprise de cette chanson[17]. Le 8 janvier 2016, l'album Balavoine(s) regroupant plusieurs chanteurs sort sous le label Capitol Records. Emmanuel Moire, avec le morceau Le Chanteur, est l'un des artistes qui rend hommage à Daniel Balavoine, trente ans après sa mort[18].

Classements et certifications

Classements hebdomadaires

Classement (1978) Meilleure
place
Drapeau de la France France (SNEP)[19] 3
Classement (2011) Meilleure
place
Drapeau de la Belgique Belgique (Wallonie Back Catalogue Singles)[20] 6
Classement (2016) Meilleure
place
Drapeau de la France France (SNEP)[21] 69

Classement annuel

Classement (1978) Meilleure
place
Drapeau de la France France (SNEP) 23

Certifications

Pays Certification Date Ventes
certifiées
Drapeau de la France France (SNEP)[23] Disque d'or Or 1978 500 000

Notes et références

  1. Pour le 45 tours promotionnel, Le Chanteur est la face B du single.
  2. a, b et c Clio Weickert, « Balavoine, 30 ans après: Ces histoires cachées derrière les tubes », sur 20minutes.fr,‎ (consulté le 14 janvier 2016)
  3. http://balavoine.trollprod.com/HTML/Chanteur.html
  4. a et b A.D., « Fabien Lecoeuvre : "Barclay trouvait que Balavoine était trop enveloppé" »,‎ (consulté le 14 janvier 2016)
  5. Génération Balavoine, Didier Varrod (Éditions Fayard, 2016)
  6. Interview de Daniel Balavoine sur Europe 1 (1984) - YouTube (extrait de 1:35 à 2:10)
  7. « Discographie de Daniel Balavoine », sur laurentpons.com (consulté le 20 mai 2015)
  8. a, b et c « Informations détaillés de l'album Le Chanteur », sur Discogs (consulté le 10 décembre 2014)
  9. « Fiche de la chanson », sur dbalavoine.com (consulté le 20 mars 2016)
  10. « Disque - Si je suis fou », sur encyclopédisque.fr (consulté le 20 mai 2015)
  11. Daniel Balavoine, l'inoubliable, Thierry Rouault, éditions Camion Blanc, , EAN 9782357791596
  12. http://www.infodisc.fr/Ventes_Chansons_Tout_Temps.php?debut=400
  13. « Les singles certifiés disque d'or en France (par artiste) », Dominic DURAND / InfoDisc (consulté le 20 mars 2016)
  14. a et b « Informations détaillés du single Le Chanteur », sur Discogs (consulté le 10 décembre 2014)
  15. a et b « Daniel Balavoine - Le Chanteur », sur Ultratop (consulté le 15 décembre 2015)
  16. Éric Bureau, « Dix-huit artistes chantent Balavoine », sur Le Parisien,‎ (consulté le 15 décembre 2015)
  17. « Tous les titres classés par artiste (cliquer sur l'onglet "Daniel BALAVOINE") », sur InfoDisc (consulté le 10 décembre 2014)
  18. http://www.ultratop.be/fr/song/275b7/Daniel-Balavoine-Le-chanteur
  19. Lescharts.com – Daniel Balavoine – Le chanteur. SNEP. Hung Medien. Consulté le 22 janvier 2016.
  20. Infodisc/certifications