Le Blues du businessman

Le Blues du businessman

Chanson de Claude Dubois
extrait de l'album Starmania
Enregistré 1978
Auteur Luc Plamondon
Compositeur Michel Berger
Producteur Michel Berger, Luc Plamondon

Pistes de Starmania

Le Blues du businessman est une chanson de Michel Berger et Luc Plamondon, figurant dans l'opéra rock Starmania et sortie en 1978. Son interprète à l'origine est Claude Dubois. Les paroles sont de Luc Plamondon, sur lesquelles Michel Berger a composé la musique. La chanson a eu un grand succès[1] et est devenue un standard[2]. Luc Plamondon a dit à son sujet qu'elle racontait un peu sa propre histoire, mais qu'il « […] ne croyait pas que des millions de personnes s'identifieraient à cette chanson »[3].

Composition

La chanson, écrite à la première personne pour le personnage « Zero Janvier » de la comédie musicale Starmania, raconte les regrets d'un homme d'affaires qui a réussi professionnellement, mais qui se rend compte qu'il aurait préféré suivre une carrière artistique, comme l'indique son célèbre refrain « J'aurais voulu être un artiste ».

Reprises

Lors de la première de Starmania sur scène en 1979 c'est Étienne Chicot qui tient le rôle de Zéro Janvier.

La chanson a été chantée par Bernard Tapie lors d'une émission de télévision de Patrick Sabatier Le jeu de la vérité en 1985[4].

Nicole Croisille la reprend en 1988 tout au long du long métrage de Claude Lelouch Itinéraire d'un enfant gâté (source : générique).

De nombreux artistes l'ont reprise en studio et en concert, en particulier Nicole Croisille, Céline Dion[5], Alice Dona, Daniel Lavoie et Lara Fabian.

En 2007, le long métrage J'aurais voulu être un danseur d'Alain Berliner est un film musical dont le titre fait référence au début du refrain de la chanson (J'aurais voulu être un artiste).

En 2015, l'émission La Voix diffusée au Québec sur les ondes de TVA en a fait sa chanson thème avec les 4 coachs (Marc Dupré, Éric Lapointe, Isabelle Boulay et Pierre Lapointe)[6]

Bibliographie

  • Yves Bigot, Quelque chose en nous de Michel Berger, Paris, Don Quichotte, , 320 p. (ISBN 2-35949-082-6 et 978-2-35949-082-4, OCLC 795471769, notice BnF no FRBNF42657780)
  • Robert Léger, La Chanson québécoise en question, Montréal, Québec Amérique, coll. « En question » (no 3), , 141 p. (ISBN 2-7644-0222-8 et 978-2-7644-0222-1, OCLC 52327247, notice BnF no FRBNF39050777)
  • Louis-Jean Calvet (préf. Philippe Meyer, ill. José Corréa), Cent ans de chanson française (1905-2005), Paris, l'Archipel, , 520 p. (ISBN 2-84187-856-2 et 978-2-84187-856-7, OCLC 77265720, notice BnF no FRBNF40956862, présentation en ligne)

Notes et références

  1. Léger 2003, p. ?.
  2. Calvet 2006, p. ?.
  3. Interview de Luc Plamondon sur TV5 Monde
  4. Les gourous de la com': Trente ans de manipulation politique et économique, Aurore Gorius, Michaël Moreau
  5. Céline: The Authorized Biography of Céline Dion, p. 58
  6. « Groupe Québecor TVA », sur TVA, (consulté le 14 février 2015)

Voir aussi

Liens externes