Laureus World Sports Awards

Article principal : Fondation Laureus.

Les Laureus World Sports Awards sont les plus prestigieuses récompenses sportives internationales décernées chaque année à des athlètes, toute discipline confondue, qui ont le plus marqué le monde du sport l'année précédente, mais aussi à des associations ou personnes qui promeuvent le sport dans un but caritatif. Ces distinctions sont remises lors d'une cérémonie organisée par la Fondation Laureus.

La cérémonie

La prestigieuse cérémonie des Laureus World Sports Awards regroupe les plus grandes personnalités du sport, du divertissement, du monde des affaires et de la mode et parfois de la politique.

La première édition s'est déroulée à Monaco le , et avait pour parrain Nelson Mandela qui a déclaré : « Le sport a le pouvoir de changer le monde. Il a le pouvoir d'inspirer. Il a le pouvoir d'unir les gens comme peu d'autres. Il parle aux jeunes dans une langue qu'ils comprennent. Le sport peut créer de l'espoir, où autrefois il n'y avait que du désespoir. Il est plus puissant que les gouvernements pour faire tomber les barrières raciales. Il se rit de tous les types de discrimination.[1] »

Les éditions 2006 et 2007 ont eu lieu à Barcelone, en présence du roi Juan Carlos Ier d'Espagne[2]. L'édition 2008 s'est déroulée à Saint-Pétersbourg, avec la participation du président russe Vladimir Poutine[3]. La cérémonie de remises des prix pour l'édition 2009 a été annulée en raison de la crise économique mondiale. Les prix sont toutefois remis individuellement aux vainqueurs dans d'autres évènements de mai à juin 2009[4].

Lors de la cérémonie, chaque lauréat reçoit une statuette Laureus, produite exclusivement par Cartier. Le caractère universel du sport est célébré par la représentation des cinq continents gravés sur la base. Les statuettes font 30 cm de haut et pèsent 2,5 kg. Chaque personnage contient 670 g d'argent massif tandis que la base est composée de 650 g d'or[5].

La soirée est retransmise dans plus de 100 pays et suivie par des centaines de millions de téléspectateurs à travers le monde, ce qui en fait la deuxième cérémonie la plus regardée au monde[6]. Elle est également rediffusée sur la chaîne YouTube Laureus TV[7] et est sponsorisée par Mercedes-Benz et IWC Schaffhausen, partenaires principaux de la fondation Laureus[8].

Ce sont souvent de célèbres acteurs qui sont maîtres de cérémonie de l'événement, comme Kevin Spacey[9] (2010 et 2011 à Abu Dhabi), Morgan Freeman et Eva Longoria[10] (2013 à Rio de Janeiro), Bill Murray[11] (2016 à Berlin), Hugh Grant[12] (2017 à Monaco), Benedict Cumberbatch[13] (2014 à Kuala Lumpur, 2015 à Shanghai et 2018 à Monaco)... Parmi les invités prestigieux on peut citer David et Victoria Beckham, Michael Douglas, Catherine Zeta-Jones, Arnold Schwarzenegger, Jamie Foxx, Henry Cavill. le groupe de rock Bon Jovi...[5]

La cérémonie permet aussi de mettre en avant le travail de la branche caritative de la fondation Laureus : la Laureus Sport for Good.

L'élection des lauréats

L'élection des lauréats se fait en deux étapes : tout d'abord, différents comités établissent une liste de six candidats pour chaque catégorie par le biais d'un vote, processus surveillé par PricewaterhouseCoopers LLP ; puis les membres de la Laureus World Sports Academy votent à bulletin secret pour élire les gagnants[14].

Il existe Quatre types de jurys pour la sélection finale. Le Laureus Nominations Panel, un groupe de grands journalistes, rédacteurs et diffuseurs de plus de 100 pays, vote pour les catégories suivantes :

  • Sportif de l'année (Laureus World Sportsman of the Year) ;
  • Sportive de l'année (Laureus World Sportswoman of the Year) ;
  • Équipe de l'année (Laureus World Team of the Year) ;
  • Révélation de l'année (Laureus World Breakthrough of the Year) ;
  • Retour de l'année (Laureus World Comeback of the Year).

Les deuxième et troisième sont composés de spécialistes et votent pour deux catégories :

  • Laureus World Action Sportsperson of the Year; sélectionné par le Laureus Action Sports Panel
  • Laureus World Sportsperson of the Year with a Disability, sélectionné par le Comité exécutif du Comité international paralympique.

Trois autres distinctions sont décernées par les fondateurs et parrains de l'Académie aux athlètes qui ont contribué positivement à la société par le sport, ce sont les :

  • Laureus Lifetime Achievement Award;
  • Laureus Sport for Good Award;
  • Laureus Spirit of Sport (depuis 2005).

Enfin, depuis 2017, le public à travers le monde vote via internet pour le prix du meilleur moment sportif de l'année (Laureus World Best Sporting Moment of the Year). Cette catégorie rend hommage à des moments qui symbolisent les valeurs positives et la magie du sport et les qualités telles que le fair play, l'esprit sportif, l'émotion, le dévouement, sans tenir compte des scores ni du podium[15].

L'Académie peut, si elle le souhaite, décerner des distinctions supplémentaires.

Si les Laureus World Sports Awards, aussi appelés les « Oscars du sport », sont considérés comme les récompenses sportives les plus prestigieuses[16],[17],[18], ils suscitent aussi quelques critiques, en particulier dans la manière dont les athlètes sont sélectionnés[19].

Lauréats

Le record absolu de distinctions est détenu par le joueur de tennis suisse, Roger Federer, avec cinq victoires de 2005 à 2008 et en 2018, dans la catégorie Laureus World Sportsman of the Year et une victoire en 2018 dans la catégorie Laureus World Comeback of the Year[20].

Le prix récompense les performances de l'année précédente. Par exemple le Laureus Award 2011 récompense les performances de l'athlète en 2010[2].

Sportifs et sportives de l'année

Année Sportif Sportive
Nom Sport Nom Sport
2000 Drapeau des États-Unis Tiger Woods Golf Drapeau des États-Unis Marion Jones1 Athlétisme
2001 Drapeau des États-Unis Tiger Woods Golf Drapeau de l'Australie Cathy Freeman Athlétisme
2002 Drapeau de l'Allemagne Michael Schumacher Formule 1 Drapeau des États-Unis Jennifer Capriati Tennis
2003 Drapeau des États-Unis Lance Armstrong Cyclisme Drapeau des États-Unis Serena Williams Tennis
2004 Drapeau de l'Allemagne Michael Schumacher Formule 1 Drapeau de la Suède Annika Sörenstam Golf
2005 Drapeau de la Suisse Roger Federer Tennis Drapeau du Royaume-Uni Kelly Holmes Athlétisme
2006 Drapeau de la Suisse Roger Federer Tennis Drapeau de la Croatie Janica Kostelić Ski alpin
2007 Drapeau de la Suisse Roger Federer Tennis Drapeau de la Russie Yelena Isinbayeva Athlétisme
2008 Drapeau de la Suisse Roger Federer Tennis Drapeau de la Belgique Justine Henin Tennis
2009 Drapeau de la Jamaïque Usain Bolt Athlétisme Drapeau de la Russie Yelena Isinbayeva Athlétisme
2010 Drapeau : Jamaïque Usain Bolt Athlétisme Drapeau : États-Unis Serena Williams Tennis
2011 Drapeau : Espagne Rafael Nadal Tennis Drapeau : États-Unis Lindsey Vonn Ski
2012 Drapeau : Serbie Novak Djokovic Tennis Drapeau : Kenya Vivian Cheruiyot Athlétisme
2013 Drapeau : Jamaïque Usain Bolt Athlétisme Drapeau : Royaume-Uni Jessica Ennis Athlétisme
2014 Drapeau : Allemagne Sebastian Vettel Formule 1 Drapeau : États-Unis Missy Franklin Natation
2015 Drapeau : Serbie Novak Djokovic Tennis Drapeau : Éthiopie Genzebe Dibaba Athlétisme
2016 Drapeau : Serbie Novak Djokovic Tennis Drapeau : États-Unis Serena Williams Tennis
2017 Drapeau : Jamaïque Usain Bolt Athlétisme Drapeau : États-Unis Simone Biles Gymnastique
2018 Drapeau de la Suisse Roger Federer Tennis Drapeau : États-Unis Serena Williams Tennis

1 Distinction révoquée, et non réattribuée, à la suite d'aveux de dopage par la sportive.

Équipe de l'année

Révélation de l'année

Retour de l'année

Sportif avec un handicap de l'année

Action Sportsperson of the Year

Ensemble de la carrière

Exceptional Achievement Award

Esprit sportif

Laureus Sport for Good Award

  • 2000 : Drapeau des États-Unis Eunice Kennedy Shriver
  • 2001 : Drapeau du Kenya Kip Keino - Athlétisme
  • 2002 : Drapeau de la Nouvelle-Zélande Peter Blake - Nautisme (à titre posthume, décédé en 2001)
  • 2003 : Drapeau : États-UnisDrapeau : Autriche Arnold Schwarzenegger - Body building
  • 2004 : Drapeau : Inde Équipe d'Inde de cricket, Drapeau : Pakistan Équipe du Pakistan de cricket / Mathare Youth Sport Association 
  • 2005 : Gerry Storey  - Entraineur de boxe
  • 2006 : Jürgen Griesbeck - streetfootballworld
  • 2007 : Luke Dowdney - créateur du projet Fight for Peace , à Rio de Janeiro
  • 2008 : Sean Tuohy  et Brendan Tuohey - cofondateurs du projet PeacePlayers International 
  • 2009 : non attribué
  • 2010 : Drapeau : République démocratique du Congo Dikembe Mutombo
  • 2011 : Drapeau du Liban May El-Khalil [[]]
  • 2012 : Drapeau : Brésil Raí
  • 2013 : non attribué
  • 2014 : Drapeau de l'Inde Magic Bus - Organisation non gouvernementale
  • 2015 : Drapeau de l'Afghanistan Skateistan - Organisation non gouvernementale internationale
  • 2016 : Drapeau : Kenya Moving the Goalposts
  • 2017 : Waves for Change
  • 2018 : Active Communities Network

Meilleur moment sportif de l'année

  • 2017 : Drapeau : Espagne L'équipe de football junior de Barcelone réconforte ses adversaires japonais attristés de leur défaite
  • 2018 : Drapeau des États-Unis Dans un acte réconfortant, les supporters des Hawkeyes de l'Iowa saluent les enfants malades de l'hôpital pour enfants situé juste à côté de leur stade Kinnick à la fin du premier quart de chaque match à domicile.

Notes et références

  1. (en) « Laureus Chairman Edwin Moses pays tribute to Nelson Mandela », sur laureus.com
  2. a et b (en) « Laureus Awards history », sur awards.laureus.com
  3. (en) « Speech given at the Ceremony for Awarding the Laureus World Sports Awards », sur en.kremlin.ru,
  4. (en) « Laureus World Sports Awards gala falls victim to economic climate », sur theguardian.com,
  5. a et b (en) « DID YOU KNOW ABOUT THE LAUREUS WORLD SPORTS AWARDS? », sur awards.laureus.com
  6. (en) « Laureus World Sports Awards to be aired live in more than 100 countries », sur laureus.com,
  7. (en) « Laureus TV », sur youtube.com
  8. (en) « Our Global Patrons », sur laureususa.com
  9. (en) « Kevin Spacey to host 2011 Laureus World Sports Awards », sur aipsmedia.com,
  10. (en) « Morgan Freeman to host Laureus World Sports Awards », sur laureus.com,
  11. (en) « Hollywood Star Bill Murray to Host Laureus Awards », sur aroundtherings.com,
  12. (en) « FOUR WEDDINGS AND A LAUREUS* - Hugh Grant », sur awards.laureus.com
  13. (en) « BENEDICT’S CUMBER-BACK! », sur laureus.com,
  14. (en) « About the Laureus World Sports Awards », sur laureus.com
  15. (en) « LAUREUS WORLD BEST SPORTING MOMENT OF THE YEAR », sur awards.laureus.com
  16. (en) Aimee Lewis, « Usain Bolt and Simone Biles dominate at 'Sport's Oscars' », sur cnn.com,
  17. (de) « Nico Rosberg mit dem Sport-Oscar geehrt », sur welt.de,
  18. (en) « Schumacher wins sporting 'Oscar' », sur bbc.co.uk, 14 may, 2002
  19. (en) Jack Gallagher, « World Sports Awards a great but flawed concept », sur japantimes.co.jp,
  20. (en) « Laureus Awards: Roger Federer becomes most decorated athlete », sur thehindu.com,
  21. (en) « Li Na Honored At Laureus Awards », sur Women's Tennis Association (consulté le 20 avril 2015)

Lien externe