Laurent Gané

Laurent Gané
Informations
Naissance
(45 ans)
Nouméa
Nationalité
Spécialité
Équipes professionnelles
1998-2004 Cofidis
Principales victoires

Laurent Gané est un ancien coureur cycliste français spécialiste de la piste, né le à Nouméa. Son entraîneur était Daniel Morelon.

Biographie

Les débuts

Laurent Gané commence le cyclisme vers l'âge de 10 ans à Nouméa (Nouvelle-Calédonie). Il est le cousin de Hervé Gané, également cycliste. Il se distingue en remportant beaucoup de courses, toujours au sprint. Au début des années 1990, il s'oriente vers la piste et il participe en 1991 aux championnats d'Océanie Juniors, où il termine premier de la vitesse et deuxième du kilomètre. L'année suivante, il se rend en Métropole pour participer à ses premiers Championnats de France seniors. Il y ramène une prometteuse quatrième place en vitesse.

En 1996, il quitte Nouméa et rejoint le centre d'entraînement de Hyères dirigé par Daniel Morelon.

L'explosion

Son entraîneur est désormais Daniel Morelon et il court pour la section piste de l'équipe Cofidis. Il se révèle en 1998 en remportant deux médailles de bronze, une en vitesse, l'autre en keirin aux championnats du monde. En un an, il devient le meilleur sprinteur français, succédant à Florian Rousseau. En cette année 1999, les deux hommes se rencontrent une première fois aux Championnats de France, puis une seconde fois, aux Championnats du monde, toujours en demi-finale.

L'année suivante, il perd son titre national face à Rousseau en deux manches. Les deux Français se retrouvent aux Jeux olympiques, les premiers pour Gané. Ils décrochent ensemble l'or en vitesse par équipes avec Arnaud Tournant. Lors de l'épreuve individuelle, Gané échoue en demi-finale, battu par Rousseau.

Les années fastes

Avec la retraite de Rousseau, Gané se retrouve sans grand rival en France. Il conquiert trois nouveaux titres en vitesse et un en keirin. En 2001 et 2004, il remporte deux titres de champion du monde de vitesse par équipes (avec Florian Rousseau, Arnaud Tournant puis Mickaël Bourgain).

L'année 2003 reste la meilleure année de sa carrière. Outre ses deux titres nationaux, il récolte deux titres mondiaux individuels : le keirin et la vitesse individuelle, l'épreuve reine (devant l'Australien Jobie Dajka à chaque fois).

En 2004, il dispute sa dernière année au haut-niveau. Il remporte un dernier titre de champion de France et de champion du monde avant d'échouer pour la défense du titre olympique en vitesse par équipes.

Reconversion

Après sa carrière de coureur, il est conseiller technique régional en Nouvelle-Calédonie[1]. En octobre 2014, il est nommé pour 8 mois entraîneur de l'équipe de France de vitesse sur piste, où il rejoint Franck Durivaux[2]. Il est manager général de l'équipe et s'occupe de l'aspect tactique[3].

Palmarès

Jeux olympiques

Championnats du monde

Coupe du monde

  • 1998
    • 1er de la vitesse par équipes à Cali (avec Damien Gerard et Arnaud Tournant)
    • 1er de la vitesse à Hyères
    • 2e du keirin à Cali
    • 3e de la vitesse à Cali
  • 1999
    • 1er de la vitesse à San Francisco
    • 1er du keirin à San Francisco
  • 2003
    • 1er de la vitesse à Moscou
  • 2004
  • 2004-2005
    • 2e du keirin à Sydney

Championnats d'Océanie

  • 1991
    • Médaille d'or, Océanie Champion d'Océanie de vitesse juniors
    • Médaille d'argent, Océanie Médaillé d'argent du kilomètre juniors

Championnats de France

Distinctions

Notes et références

Liens externes