Laurasiatheria

Les laurasiathériens (Laurasiatheria) forment un super-ordre de mammifères placentaires que des analyses phylogénétiques relativement récentes ont fait découvrir. Il est fondé à partir d'analyse ADN sur la présence de marqueurs rétrotransposon. Il est placé avec les euarchontoglires au sein du groupe Boreoeutheria.

Classification

Selon le NCBI :

L'ordre Insectivora correspond pour d'autres auteurs aux ordres Soricomorpha, Erinaceomorpha et Afrosoricida.

Systematique

Phylogénie des ordres actuels de laurasiathériens, d'après Zhou et al., 2011[1] :

  Boreoeutheria  

  Euarchontoglires
  (primates, dermoptères, toupayes, rongeurs, lapins)   Bruno Liljefors - Hare studies 1885 white background.jpg


  Laurasiatheria  

  Eulipotyphla
  (hérissons, musaraignes, taupes, solénodontes)   Erinaceus europaeus - 1700-1880 - Print - Iconographia Zoologica - Special Collections University of Amsterdam -(white background).jpg


  Scrotifera  

  Chiroptera
  (chauves-souris)   Flying fox at botanical gardens in Sydney (cropped and flipped).jpg


  Fereuungulata  
  Ferae  
         

  Pholidota
  (pangolins)   Pangolin Hardwicke (white background).jpg



  Carnivora
  (chats, hyènes, chiens, ours, phoques, etc.)   Dogs, jackals, wolves, and foxes (Plate XI).jpg



  Ungulata  
         

  Perissodactyla
  (chevaux, tapirs, rhinocéros, etc.) Equus quagga (white background).jpg



  Cetartiodactyla
  (chameaux, porcs, ruminants, hippopotames, baleines, etc.)   The deer of all lands (1898) Hangul white background.png







Voir aussi

Bibliographie

  • Frédéric Delsuc, Jean-François Mauffrey, Emmanuel Douzery, « Une nouvelle classification des mammifères », Pour la Science, vol. 303,‎

Liens externes

Notes et références

  1. (en) Xuming Zhou, Shixia Xu, Junxiao Xu, Bingyao Chen, Kaiya Zhou et Guang Yang, « Phylogenomic Analysis Resolves the Interordinal Relationships and Rapid Diversification of the Laurasiatherian Mammals », Systematic Biology, vol. 61, no 1,‎ , p. 150–164 (PMID 21900649, PMCID 3243735, DOI 10.1093/sysbio/syr089)