La Pianiste

La Pianiste
Titre original Die Klavierspielerin
Réalisation Michael Haneke
Scénario Michael Haneke
d'après le roman éponyme (en allemand : Die Klavierspielerin) d'Elfriede Jelinek
Acteurs principaux
Sociétés de production MK2
Pays d’origine Drapeau de l'Autriche Autriche
Drapeau de la France France
Genre Drame
Durée 130 minutes
Sortie 2001

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La Pianiste (Die Klavierspielerin) est un film dramatique franco-autrichien réalisé par Michael Haneke, sorti en 2001.

Il s'agit de l'adaptation du roman éponyme d'Elfriede Jelinek (prix Nobel de littérature en 2004). Fait assez rare, le film remporte trois prix au festival de Cannes 2001.

À ne pas confondre avec Le Pianiste de Roman Polanski sorti l'année suivante et lui aussi primé à Cannes.

Synopsis

Erika Kohut est une professeure de piano reconnue d'une quarantaine d'années. Prodiguant ses cours au Conservatoire de Vienne, elle traite ses élèves avec mépris et parfois avec cruauté, n'hésitant pas à les détruire moralement pour les dissuader de faire carrière dans la musique classique. Vieille fille, elle vit seule avec sa mère âgée, possessive et étouffante.

Sa sexualité se résume à la fréquentation secrète de sex-shops ou de peep shows, à du voyeurisme et aux mutilations qu'elle s'inflige. Lorsque l'un de ses élèves, Walter Klemmer se met en tête de la séduire, elle résiste sèchement à ses avances avant de poser des conditions à une éventuelle relation.

Le rapport tumultueux qui naît, fruit de ses propres névroses et de la présence de sa mère qui s'immisce sans cesse dans sa vie privée, se termine lorsque Erika demande explicitement à Walter de devenir le maître de son masochisme.

Fiche technique

Distribution

  • Isabelle Huppert : Erika Kohut
  • Benoît Magimel : Walter Klemmer
  • Annie Girardot : la mère d'Erika
  • Anna Sigalevitch : Anna Schober
  • Eva Green : la fiançée de Walter
  • Susanne Lothar : Madame Schober
  • Udo Samel : le docteur Blonskij
  • Cornelia Köndgen : Madame Blonskij
  • Thomas Weinhappel : le baryton
  • Georg Friedrich : l'homme en voiture
  • Philipp Heiss : Naprawnik
  • William Mang : un professeur
  • Rudolf Melichar : le directeur
  • Gabriele Schuchter : Margot
  • Dieter Berner : le professeur qui chante
  • Volker Waldegg : un professeur
  • Martina Resetarits : un professeur
  • Annemarie Schleinzer : un professeur
  • Karoline Zeisler : un professeur
  • Liliana Nelska : la secrétaire
  • Luz Leskowitz : le violoniste
  • Viktor Teuflmayr : un pianiste
  • Vivian Bartsch : la femme en voiture
  • Florian Koban : l'élève
  • Thomas Auner : le pianiste qui joue du Haydn
  • Andreas Donat : le pianiste qui joue du Chopin

Récompenses et distinctions

Autour du film

  • Le rôle de la mère d'Erika fut d'abord attribué à Jeanne Moreau.
  • Benoît Magimel ignorait le piano et la lecture de partitions. Il a appris durant quatre mois spécialement pour le film.
  • Isabelle Huppert joue réellement du piano dans le film ; elle a auparavant suivi des cours pendant douze ans.
  • Isabelle Huppert n'a pas été nominée aux Oscars pour ce film malgré son prix d'interprétation à Cannes. La raison en est assez burlesque : Don Krim, le distributeur du film aux Etats-Unis, avait oublié de remplir le document nécessaire à l'inscription du film[1].

Notes et références

  1. Olivier Bonnard, « L'Oscar et Elle ? », Studio Ciné Live n°85,‎ , p. 24

Voir aussi