La Peur des coups

La Peur des coups

La Peur des coups est une saynète de Georges Courteline représentée pour la première fois à Paris, au Théâtre d'Application, le avec Suzanne Berty et Henry Krauss.

C'est probablement sa propre vie avec Suzanne Berty qui inspira à Courteline cette pièce en un acte. Roland Dorgelès raconte à propos du couple : « En ont-ils joué des saynètes inédites, dans la maisonnette de la rue Lepic. Au naturel, avec des assiettes qui se brisaient réellement et des biftecks trop cuits qu'on se jetait à la figure » (Quand j'étais montmartrois).

La Peur des coups est une comédie de mœurs à caractère comique ou satirique. On remarque que Courteline utilise « LUI » et « ELLE », ce qui nous montre qu'il y a une volonté de rester général, impersonnel, mais on sait qu'ils sont mari et femme.