La Guerche

La Guerche
La Guerche
Le château.
Blason de La Guerche
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Indre-et-Loire
Arrondissement Loches
Canton Descartes
Intercommunalité Loches Sud Touraine
Maire
Mandat
Franck Hidalgo
2014-2020
Code postal 37350
Code commune 37114
Démographie
Gentilé Guerchois
Population
municipale
183 hab. (2016 en diminution de 5,18 % par rapport à 2011)
Densité 35 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 53′ 09″ nord, 0° 43′ 54″ est
Altitude Min. 43 m
Max. 67 m
Superficie 5,27 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Indre-et-Loire

Voir sur la carte administrative d'Indre-et-Loire
City locator 14.svg
La Guerche

Géolocalisation sur la carte : Indre-et-Loire

Voir sur la carte topographique d'Indre-et-Loire
City locator 14.svg
La Guerche

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
La Guerche

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
La Guerche
Liens
Site web laguerche37.fr

La Guerche est une commune française du département d'Indre-et-Loire, en région Centre-Val de Loire.

Géographie

Hydrographie

Réseau hydrographique de La Guerche.

La commune est bordée sur son flanc ouest par la Creuse (2,652 km), qui constitue une limite séparative, ce qui en fait une commune limitrophe, à la fois du département de la Vienne et de la région Nouvelle-Aquitaine. Le réseau hydrographique communal, d'une longueur totale de 11,9 km, comprend en outre huit petits cours d'eau[1],[2].

La Creuse, d'une longueur totale de 263,6 km, prend sa source à 816 m d'altitude sur le plateau de Millevaches, dans la Creuse et se jette dans la Vienne sur les territoires des communes de Port-de-Piles (Vienne), Ports et Nouâtre (Indre-et-Loire), après avoir traversé 80 communes[3]. Sur le plan piscicole, la Creuse est classée en deuxième catégorie piscicole. L'espèce biologique dominante est constituée essentiellement de poissons blancs (cyprinidés) et de carnassiers (brochet, sandre et perche)[4].

Deux zones humides[Note 1] ont été répertoriées sur la commune par la direction départementale des territoires (DDT) et le conseil départemental d'Indre-et-Loire : « La Creusette » et « Les Marais »[5],[6].

Toponymie

Histoire

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (juin 2019)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

La Guerche en Touraine était un fief[7],[8] de la Maison de Preuilly, dont la branche aînée accéda au comté de Vendôme en 1085 avec Geoffroy III Jourdain de Preuilly (II de Vendôme), † 1102, dont le fils cadet Eschivard Ier, † 1115, frère puîné du comte de Vendôme Geoffroi Grisegonelle, garda Preuilly, Bossay, La Roche-Posay et La Guerche. Le fils d'Eschivard, Pierre Ier Montrabel, † après 1130, laissa La Guerche à son fils cadet Gausbert de Preuilly, † vers 1204/1205, frère puîné de Pierre II Montrabel de Preuilly († 1173 ; lui-même père d'Eschivard II de Preuilly, † 1218). Gausbert épousa Adélaïde/Adèle de Vendôme dame du Bouchet en Vendômois (seigneurie réunissant Crucheray, Nourray et Lancé), fille de Barthélemy de Vendôme-Preuilly (un frère puîné d'Eschivard Ier et du comte Geoffroi Grisegonelle, fl. en 1120, 1130 et † croisé vers 1145), ou plutôt fille de Barthélemi Le Riche-issu des Fulchérides, vicomtes de Vendôme. La fille d'Adèle de Vendôme et Gausbert de Preuilly-La Guerche, Jeanne dame de La Guerche et du Bouchet, † vers 1211/1212, épousa 1° Hugues V Callidus vicomte de Châteaudun en 1185-1191, puis 2° Robert Ier d'Alençon, † 1217 (Postérité des deux unions).

Les Châteaudun et surtout les Preuilly (dont Eschivard III, † 1265 ; fils de Geoffroy IV et petit-fils d'Eschivard II ; père de Geoffroy V, † 1285, et grand-père d'Eschivard IV, † 1320) possèdent ensuite La Guerche, qu'on retrouve un peu plus tard, on ne sait trop pourquoi (les tentatives d'explication sont embrouillées, lacunaires, et semblent parfois confondre La Guerche de Touraine avec La Guerche-de-Bretagne, voire La Guierche en Poitou), aux mains d'un cadet de la famille de L'Isle-Bouchard, Jean Ier de L'Isle, seigneur de Cinq-Mars (fl. 1336-1345 ; fils de Barthélemi III de L'Isle, † vers 1288 ; mari en 1327 d'Agnès/Isabeau de Montbazon, fille de Barthélemi Ier Savary de Montbazon (1280-1347) et de Marie de Dreux-Beu ? ou plutôt de Jeanne Barbe de Grillemont).

La fille de Jean de L'Isle, Jeanne de L'Isle, femme de Bonabès IV de Rougé (1328-1377), fait passer la Guerche à ses descendants Rougé de Derval, Châteaugiron, Châteaugiron-Malestroit (cf. l'article Cinq-Mars). Les Preuilly avaient peut-être conservé des droits, car Pierre Frotier, † 1459, baron de Preuilly par sa femme Marguerite fille de Gilles de Preuilly, épousée en 1421 et † en 1445, est dit vicomte de La Guerche.

Le 21 mai 1448, Geoffroy et son fils Jean de Châteaugiron-Malestroit de Derval et Combourg, vendent contre 1 100 écus d'or La Guerche à Nicole Chambes, chevalier, capitaine des archers de la Garde écossaise (d'origine écossaise, sans lien avec les Chambes de Montsoreau), qui revend le 8/19 octobre 1450 à André de Villequier de St-Sauveur, † 1454. On soupçonne fortement qu'il s'agissait là d'achats arrangés[9] : Nicole Chambes aurait en fait agi pour le compte du roi Charles VII et de sa favorite Agnès Sorel, et André de Villequier était le mari complaisant d'Antoinette de Maignelais, † 1474, aussi maîtresse dudit roi Charles.

Le château de La Guerche connut un passé glorieux : il abrita, dit-on, les amours de Charles VII (roi de France en 1422-1461) et de la « dame de Beauté », Agnès Sorel, † 1450. Le roi manquait rarement de chasser dans les forêts voisines.

Les descendants d'André et Antoinette, les Villequier puis les d'Aumont, gardèrent la vicomté de La Guerche jusqu'en 1709, où Charlotte d'Aumont, arrière-petite-fille du premier maréchal d'Aumont, petite-fille de Jacques II d'Aumont et Charlotte-Catherine de Villequier de La Guerche, fille de César d'Aumont marquis de Clairvaux et gouverneur de Touraine, et sœur d'Anne d'Aumont (x Gilles, frère puîné du surintendant Nicolas Fouquet), vendit à Georges du Theil de Marigny, dont le fils Jean-André vendit vers 1725 à François-Hélie de Voyer d'Argenson, archevêque de Bordeaux (1656-1728).

Le neveu de ce prélat, Marc-Pierre de Voyer d'Argenson, † 1764, secrétaire d'Etat à la Guerre, puis ses descendants, assumèrent la vicomté de La Guerche jusqu'à la Révolution.

Politique et administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 En cours Franck Hidalgo   Employé
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie

La commune de La Guerche comptait 206 habitants (population légale INSEE) au 1er janvier 2009. La densité de population est de 40,4 hab./km2.

Évolution démographique

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[10]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[11].

En 2016, la commune comptait 183 habitants[Note 2], en diminution de 5,18 % par rapport à 2011 (Indre-et-Loire : +2,11 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
593489487550540544542545526
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
528513518447464459486446400
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
360360373342326341330312309
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
302295258265237229213193183
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[12] puis Insee à partir de 2006[13].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges

Pyramide des âges à La Guerche en 2007 en pourcentage[14].
HommesClasse d’âgeFemmes
90 ans ou +
3,9 
15,3 
75 à 89 ans
19,6 
9,9 
60 à 74 ans
15,7 
25,2 
45 à 59 ans
16,7 
24,3 
30 à 44 ans
22,5 
9,9 
15 à 29 ans
5,9 
15,3 
0 à 14 ans
15,7 
Pyramide des âges en Indre-et-Loire en 2007 en pourcentage[15].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,5 
90 ans ou +
1,4 
6,8 
75 à 89 ans
9,8 
13,1 
60 à 74 ans
13,9 
20,7 
45 à 59 ans
20,1 
20,4 
30 à 44 ans
19,3 
19,6 
15 à 29 ans
19,1 
18,8 
0 à 14 ans
16,4 

Culture locale et patrimoine

Lieux et monuments

Vestiges préhistoriques

  • Station moustérienne du Champ de la Garenne.

Architecture civile

Il est inscrit aux Monuments historiques depuis 1944[16]. Il fut reconstruit sur ordre de Charles VII pour sa favorite Antoinette de Maignelais, cousine d'Agnès Sorel.

Architecture sacrée

Personnalités liées à la commune

Héraldique

Blason de La Guerche

Les armes de La Guerche se blasonnent ainsi :

De gueules à la croix pattée d'argent (Armoiries de la Famille de Rougé, anciens vicomtes de La Guerche au Moyen Âge)[18].

Notes et références

Notes

  1. D’après l’article L. 211-1 du Code de l’environnement, « on entend par zone humide les terrains, exploités ou non, habituellement inondés ou gorgés d’eau douce, salée ou saumâtre de façon permanente ou temporaire ; la végétation, quand elle existe, y est dominée par des plantes hygrophiles pendant au moins une partie de l’année ».
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références

  1. « Fiche SIGES de la commune », sur le site du Système d'information pour la gestion des eaux souterraines en Centre-Val de Loire (consulté le 4 février 2019)
  2. « Carte hydrologique de La Guerche », sur https://www.geoportail.gouv.fr/ (consulté le 4 février 2019)
  3. « Fiche Sandre - la Creuse », sur le portail national d'accès aux référentiels sur l'eau (consulté le 4 février 2019)
  4. (id) « Décret n°58-873 du 16 septembre 1958 déterminant le classement des cours d'eau en deux catégories », sur https://www.legifrance.gouv.fr/ (consulté le 4 février 2019)
  5. Direction Départementale des Territoires d'Indre-et-Loire-37, « Liste des Zones humides d'Indre-et-Loire-37 », sur http://terresdeloire.net/ (consulté le 4 février 2019)
  6. « L'inventaire départemental des zones humides », sur http://www.indre-et-loire.gouv.fr/, (consulté le 4 février 2019)
  7. « La Guerche en Touraine, p. 73-120, par Jacques-Xavier de Busserolle », sur Mémoires de la Société archéologique de Touraine, t. XIII, 1860
  8. « La Guerche en Touraine », sur MedLands
  9. « Châteaux de Touraine : La Guerche, p. 495-496 », sur La Touraine : histoire et monuments, par Jean-Jacques Bourassé, chez Alfred Mame à Tours, 1855
  10. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  11. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  12. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  13. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  14. Pyramide des âges à La Guerche en 2007 sur le site de l'Insee. Consulté le 20/07/2010.
  15. « Pyramide des âges d'Indre-et-Loire en 2007 sur le site de l'Insee. »(Archive • Wikiwix • Archive.is • Google • Que faire ?) Consulté le 25/07/2010.
  16. Base Mérimée : Château de la Guerche
  17. http://www2.culture.gouv.fr/public/mistral/mersri_fr?ACTION=RETROUVER&FIELD_1=TOUT&VALUE_1=&FIELD_2=commune&VALUE_2=La%20Guerche&FIELD_3=titre&VALUE_3=&FIELD_4=description&VALUE_4=&FIELD_5=historique&VALUE_5=&FIELD_6=date%20protection&VALUE_6=&FIELD_7=propri%e9t%e9&VALUE_7=&FIELD_8=type%20d%27%e9tude&VALUE_8=&FIELD_9=REF&VALUE_9=&FIELD_10=DOSURLP&VALUE_10=%20&NUMBER=6&GRP=0&REQ=%28%28La%20Guerche%29%20%3aWCOM%20%29&USRNAME=nobody&USRPWD=4%24%2534P&SPEC=9&SYN=1&IMLY=&MAX1=1&MAX2=100&MAX3=100&DOM=Tous
  18. Le blason de la commune sur Gaso. Consultation : mars 2009.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Notices d'autorité :
    • Fichier d’autorité international virtuel
    • Bibliothèque nationale de France (données)
    • Gemeinsame Normdatei
  • Le site de la mairie de La Guerche