La Giettaz

La Giettaz
Le village de La Giettaz à la nuit tombante.
Le village de La Giettaz à la nuit tombante.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Savoie
Arrondissement Arrondissement d'Albertville
Canton Canton d'Ugine
Intercommunalité Communauté d'agglomération Arlysère
Maire
Mandat
Noël Bibollet
2014-2020
Code postal 73590
Code commune 73123
Démographie
Gentilé Giettois
Population
municipale
420 hab. (2014 en diminution de 6,25 % par rapport à 2009)
Densité 12 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 51′ 47″ nord, 6° 29′ 45″ est
Altitude Min. 1 002 m
Max. 2 611 m
Superficie 35,2 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Savoie

Voir sur la carte administrative de Savoie
City locator 14.svg
La Giettaz

Géolocalisation sur la carte : Savoie

Voir sur la carte topographique de Savoie
City locator 14.svg
La Giettaz

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
La Giettaz

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
La Giettaz

La Giettaz (prononcé « La Giète »[1], la zyétta [laˈzieta] en savoyard, dialecte francoprovençal) est une commune française située dans le département de la Savoie, en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Commune du massif des Aravis qui lui vaut parfois le surnom de « La Giettaz-en-Aravis », nom donné à sa station de sports d'hiver, située au hameau du Plan, son chef-lieu est situé au pied du col des Aravis, sur les hauteurs du val d'Arly.

Le village est situé à une altitude de 1150m au pied du col et de la chaîne des Aravis, limite entre la Savoie et la Haute-Savoie.

Géographie

La Giettaz représente un trait d'union entre les Aravis et le haut val d'Arly.

Accessible par Sallanches-Megève (A40), Annecy-La Clusaz-Col des Aravis (ouvert l'hiver) et par Chambéry-Albertville-Gorges de l'Arly.

Toponymie

Le nom officiel de la commune est La Giettaz selon le Code officiel géographique français[2].

Selon certains, le nom (d)ziettâ désignerait en savoyard un lieu de rassemblement des troupeaux lors de la montée ou la descente d'alpage, apparenté au mot français gîte. Selon d'autres, la « Giettaz, Giette, Gittaz, Gitte » est un lieu de bois de taillis, taillé régulièrement pour en exploiter les repousses, de l´ancien français gitte, « rejet », c'est une pratique courante en zone de montagne.

La Giettaz est une forme féminisée du nom Get, qui devient en Chablais, Geta puis Gieta vers le XVe siècle[3]. Le mot « Gets » désignerait en francoprovençal un couloir par lequel on descend les bois coupés[3]. Le terme aurait évolué en Giettaz.

En patois local, le nom s'écrit La Jhilla, d'après Félix Fenouillet, auteur d'une Monographie du patois Savoyard (1903)[3]. Selon les formes modernes, le nom de la commune se dit, en francoprovençal, La Zyèta (graphie de Conflans) ou L’Agièta / La Giéta (ORB)[4].

Histoire

En 1911, le Tour de France cycliste (9e édition) pénètre pour la première fois dans le massif en arrivant par La Giettaz, puis passant le col des Aravis et descendant la vallée de Thônes.

Politique et administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2008 Didier Porret ... ...
mars 2008 mars 2014 Laurent Cluzel ... ...
mars 2014 en cours
(au avril 2014)
Noël Bibollet    

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[6].

En 2014, la commune comptait 420 habitants[Note 1], en diminution de 6,25 % par rapport à 2009 (Savoie : +3,87 %).

          Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1822 1838 1848 1858 1861 1866
671 738 766 705 701 803 653 662 672
1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906 1911
623 637 654 680 677 674 648 647 605
1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
520 554 557 547 569 513 472 448 452
1982 1990 1999 2006 2007 2008 2013 2014 -
475 506 488 458 454 449 423 420 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie

Agriculture

Tourisme

En 2014, la capacité d'accueil de la commune/station, , estimée par l'organisme Savoie-Mont-Blanc, est de 2 862 lits touristiques répartis dans 522 établissements[Note 2]. Les hébergements se répartissent comme suit : 201 meublés ; 2 hôtels ; une structure d'hôtellerie de plein air ; un centre ou village de vacances ; un refuge ou gîte d'étape et deux chambres d'hôtes[9].

La Giettaz-en-Aravis est le nom de la station de sports d'hiver située sur le territoire de la commune. Son domaine est relié à celui des Portes du Mont-Blanc, à cheval entre Savoie et Haute-Savoie, regroupant les quatre stations de Combloux, Megève / Le Jaillet, La Giettaz et Cordon. Le domaine offre plus de 100 km de pistes serpentant entre sapins, chalets d'alpage et dômes immaculés et offrant uns grande variété de glisse.

En 2017, la commune est labellisée « Station verte »[10].

Culture locale et patrimoine

Lieux et monuments

La Giettaz est reliée à La Clusaz (Haute-Savoie) par le col des Aravis qui traverse la chaîne du même nom.

Personnalités liées à la commune

Voir aussi

Bibliographie

  • Marius Hudry, Histoire des communes savoyardes : Albertville et son arrondissement (vol. 4), Roanne, Éditions Horvath, , 444 p. (ISBN 978-2-7171-0263-5).

Articles connexes

Liens externes

  • Site de la mairie
  • Site de l'office de tourisme
  • Fiche station verte de La Giettaz
  • La Giettaz sur le site de l'Institut géographique national

Notes et références

Notes

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2017, millésimée 2014, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2016, date de référence statistique : .
  2. La structure Savoie Mont Blanc, pour ces données statistiques de capacité d'accueil en termes de lits touristiques d'une station ou d'une commune, additionne les établissements marchands, qui appartiennent au secteur de l'hôtellerie, et les hébergements non marchands, qui n'implique donc pas de transaction commerciale comme les résidences secondaires[9].

Références

  1. Henri Dénarié, « Berlioz ne rime pas avec myxomatose », La Voix des Allobroges,‎ (lire en ligne) (Article publié dans le numéro 13 de La Voix des Allobroges, été 2007).
  2. Code officiel géographique de La Giettaz sur le site de l'Insee, consulté le 25 avril 2017.
  3. a, b et c Charles Marteaux, « Sur le sens et l'étymologie de quelques noms de lieux savoyards », Recueil des travaux de l'Institut de géographie alpine, vol. 6, no 6_2,‎ (lire en ligne), p.144.
  4. Lexique Français - Francoprovençal du nom des communes de Savoie - Lé Kmoune in Savoué, Bruxelles, Parlement européen, , 43 p. (ISBN 978-2-7466-3902-7, lire en ligne), p. 19
    Préface de Louis Terreaux, membre de l'Académie de Savoie, publié au Parlement européen à l'initiative de la députée Malika Benarab-Attou.
  5. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013 et 2014.
  9. a et b « La capacité d'accueil touristique en Savoie-Mont-Blanc », Observatoire, sur le site Savoie-Mont-Blanc - pro.savoie-mont-blanc.com, (consulté en janvier 2015) : « Les données détaillées par commune, et par station : nombre de structures, nombre de lits par type d'hébergements (fichier : Détail des capacités 2014, .xlsx) ».
  10. « La Giettaz », Station, sur site du label Station verte - stationverte.com (consulté en mars 2017).