La Fille du train (film)

La Fille du train
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo original.

Titre original The Girl on the Train
Réalisation Tate Taylor
Scénario Erin Cressida Wilson
Acteurs principaux
Sociétés de production Amblin Partners
DreamWorks SKG
Marc Platt Productions
Reliance Entertainment
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Thriller, drame
Durée 122 minutes
Sortie 2016

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La Fille du train (The Girl on the Train) est un film américain réalisé par Tate Taylor, sorti en 2016.

Il s'agit de l'adaptation du roman du même nom de la romancière britannique Paula Hawkins (2015)[1], l'histoire ayant été transposée de Londres à New York[2].

Synopsis

Rachel Watson est une femme de 32 ans, qui a sombré dans l'alcoolisme et la dépression depuis son divorce avec Tom. Ce dernier a refait sa vie avec son ancienne maîtresse, Anna, avec qui il a une fille. Afin d'occuper ses journées et ne voulant pas avouer à sa colocataire la perte de son emploi, Rachel fait quotidiennement l’aller-retour en train vers son ancien lieu de travail, passant près de son ancienne maison où vit toujours son ex-mari. Elle voit tous les matins depuis sa fenêtre un couple voisin de Tom et Anna, qu'elle a surnommés Jason et Jess et qu'elle imagine comme un couple heureux. Un jour, elle aperçoit « Jess » avec un autre homme, et apprend quelques jours plus tard la disparition de cette femme, qui s'appelle en réalité Megan Hipwell. Persuadée qu'elle a vu quelque chose au moment de la disparition de Megan alors qu'elle était en état d'ébriété, Rachel va tenter d'élucider ce mystère.

Sortie et accueil

Le film rencontre un succès commercial, rapportant 173 185 859 $ de recettes mondiales, dont 75 395 035 $ aux États-Unis[3]. En Europe, il totalise 3 241 378 entrées au Royaume-Uni[4], 869 411 entrées en Italie[4], 853 042 entrées en Russie[4], 499 046 entrées en Allemagne[4] et 479 172 entrées en France[5].

Aux États-Unis, il démarre en tête du box-office lors de son premier week-end d'exploitation en salles. Le long-métrage restera douze semaines dans les salles américaines. Le film est arrivé également en tête en Australie et au Royaume-Uni, où il restera à l'affiche durant deux semaines consécutives[3]. En France, il passe presque inaperçu en démarrant à la onzième place du box-office avec 256 506 entrées[5].

Dans l'ensemble, La Fille du train reçoit un accueil mitigé de la part des critiques professionnels, récoltant 43 % de bonnes notes sur le site Rotten Tomatoes, obtenant une moyenne de 5,3/10 sur la base de 247 critiques collectées[6].

Fiche technique

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Distribution

 Source et légende : version française (VF) sur RS Doublage ; version québécoise (VQ) sur Doublage.qc.ca[9]

Notes et références

  1. (en) Justin Kroll, « DreamWorks Acquires Novel ‘The Girl on the Train’ for Marc Platt », sur Variety, (consulté le 5 octobre 2016)
  2. (en) Richard Brooks, « Hollywood shunts British bestseller over to New York », sur The Sunday Times, (consulté le 5 octobre 2016)
  3. a et b (en) « The Girl on the Train (2016) », sur Box Office Mojo, IMDb (consulté le 16 juillet 2017)
  4. a, b, c et d « Film: The Girl on the Train », sur Lumière (consulté le 16 juillet 2017)
  5. a et b « La Fille du Train », sur jpbox-office.com, (consulté le 16 juillet 2017)
  6. (en) « The Girl on the Train », sur Rotten Tomatoes (consulté le 16 juillet 2017)
  7. « Visa et Classification : Fiche LA FILLE DU TRAIN », sur CNC.fr (consulté le 18 décembre 2016).
  8. « Fiche du doublage québécois du film », sur Doublage.qc.ca (consulté le 20 janvier 2017)

Liens externes

  • (en) Site officiel