La Ferme aux crocodiles

La Ferme aux crocodiles

Image illustrative de l'article La Ferme aux crocodiles
Crocodiles du Nil

Date d'ouverture 1994
Situation Pierrelatte (Drôme)
Superficie 1,2 ha
Latitude
Longitude
44° 21′ 25″ nord, 4° 42′ 16″ est
Nombre d'animaux 400
Nombre d'espèces 10 crocodiliens
5 Chéloniens
À voir château de Grignan et palais idéal du Facteur Cheval
Site web http://www.lafermeauxcrocodiles.com

Géolocalisation sur la carte : Drôme

(Voir situation sur carte : Drôme)
La Ferme aux crocodiles

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
La Ferme aux crocodiles

La Ferme aux crocodiles est un parc zoologique français situé dans la Drôme, à Pierrelatte. Elle est constituée d'une serre de 8 000 m2 et d'un parcours extérieur de 4 000 m2, où l'on peut observer plus de 350 spécimens de Crocodiliens : crocodiles du Nil, alligators, caïmans, etc. ainsi que des tortues.

Outre son aspect touristique, cette ferme créée en 1994 par Luc et Eric Fougeirol participe activement à la conservation et à la protection des espèces en collaborant avec des scientifiques.

Historique

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (août 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

En juillet 1991, 335 crocodiles du Nil ont été importés d'une ferme d'élevage d'Afrique du Sud. Depuis, la reproduction de cette espèce a été régulée de manière à ne pas provoquer une surpopulation.

Inaugurée en juillet 1994, ce site permet de faire évoluer les espèces dans un climat tropical au sein d'une serre, chauffée grâce à l'eau chaude issue du circuit de refroidissement des compresseurs de l'usine d'enrichissement Eurodif[1]. Depuis 2012, à la suite de la fermeture de l'usine Eurodif, la Ferme aux Crocodiles est chauffée par une centrale à bois.

Installations et espèces présentées

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (août 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Cet espace abrite, en plus de la faune, une flore tropicale particulière composée de 600 espèces végétales (plantes carnivores, fougères tropicales, orchidées, etc.) mais aussi de nombreux arbres fruitiers tropicaux comme le bananier, le papayer ou le manguier.

En 2006, la surface de la serre a été portée de 6 500 m2 à 8 000 m2.

Une extension de 4 000 m² de la zone extérieure est inaugurée en 2010, comprenant un parcours ludo-botanique en plein air et un décor végétal reconstituant l'environnement des crocodiliens.

Les espèces présentes sont :

La ferme abrite également des oiseaux exotiques (héron garde-bœufs, spréos, merles métalliques) qui évoluent dans la volière qui reproduit leur habitat naturel.

Activité du site

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (août 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

La Ferme aux Crocodiles est équipée d'incubateurs permettant l'éclosion des œufs et le développement des petits crocodiles.

L'incubation est effectuée à la demande d'autres zoos.

La Ferme aux Crocodiles est aussi partie prenante dans un projet de protection du gavial du Gange, le Gharial conservation project. Celui-ci a consisté à créer une réserve protégée pour ré-introduire et permettre la survie de cette espèce menacée au Népal.

Venus des bayous de Louisiane (USA), deux alligators albinos ont traversé l'Atlantique et sont arrivés à la ferme en février 2010, permettant aux chercheurs d'en apprendre davantage sur les particularités de l'albinisme chez les crocodiliens.

En 2001, le site a créé l'association SOS Crocodiles, qui favorise toutes les actions soutenant la protection et la conservation des reptiles, et plus particulièrement des crocodiliens. Son action est internationale et vise à protéger le biotope autant que l'animal. L'association participe à divers projets de sauvegarde d'espèces rares comme le Crocodile du Nil dans la réserve du W au Niger et la Cistude d'Europe en milieux aquatiques.

En 2010, l'équipe de la Ferme aux Crocodiles s'est associée au gouvernement Burkinabé pour l'organisation du « Deuxième Congrès d'Afrique de l'Ouest pour la promotion et la conservation des Crocodiles ».

En parallèle, l'association œuvre pour la construction d'une station à vocation touristique dans la réserve du W au Niger, en partenariat avec la RAMSAR, et est engagée sur un projet de renaturation de la mare aux crocodiles sacrés de Bazoulé, près du Burkina Faso.

La Ferme aux Crocodiles s’est également associée aux Éditions de La Martinière et à l’agence photographique BIOS, pour produire un ouvrage dédié aux crocodiles, édité en français et écrit par Luc Fougeirol.

La spécificité du lieu a également inspiré la création d’un roman policier : Le bâton de Sobek, qui a été adapté en bande dessinée.

Visite

Le site est ouvert toute l'année (dimanches et jours fériés compris). La visite dure environ h 30.

Il est accessible aux personnes handicapées sur l'ensemble du parcours, dispose d'un parking gratuit, d'une aire de pique-nique, d'un snack-bar et d'une boutique souvenir.

Des guides naturalistes répondent aux questions du public tout le long du parcours, et des affichettes d'explication, traduites également en braille sont disposées sur le circuit.

Il est possible d'observer les chercheurs pendant leur travail, d'assister à l'éclosion d'un bébé crocodile (de fin mai à fin juillet) ou encore d'étudier les soins apportés aux jeunes de l'année.

Le site propose régulièrement des expositions de photographies sur le thème de la nature comme les Baobabs du W, l'expédition aux Galápagos ou les crocodiles des 5 continents, ainsi que des sculptures et reproductions grandeur nature, à l'image de la reconstitution du Sarcosuchus Imperator, le plus grand crocodile du monde.

La Ferme aux Crocodiles est le site payant le plus visité du département devant le château de Grignan, le palais idéal du Facteur Cheval, et le Palais du bonbon et du nougat à Montélimar. Le site a été visité par 286 914 personnes en 2015, et 306 114 en 2016[2].

Notes et références

  1. [1] Le monde des initiatives - 18/02/1998
  2. « Chiffres clés du tourisme », sur pro.auvergnerhonealpes-tourisme.com (consulté le 21 août 2017)

Liens externes