La Cible (jeu télévisé)

La Cible

Programme adapté Face Off
Genre Jeu télévisé
Périodicité Quotidienne
Création Robert Caplain
Thomas Colamaria
Réalisation Bernard Gonner
Anne Dörr
Grégoire Saint Pierre
Gabriel Cotto
Fabrice Michelin
Ancienne présentation Olivier Minne (2003-2006)
Marie-Ange Nardi (2006-2007)
Narration Stéphane Thébaut
Patricia Gaillot
Pierre Galibert
Pays Drapeau de la France France
Langue Français
Nombre de saisons 4
Production
Durée 40 minutes
Production Laurent Morlet
Francois Guillard
Société de production A prime Group
Diffusion
Diffusion France 2
Date de première diffusion
Date de dernière diffusion
Statut arrêté
Public conseillé Tout public
Site web http://programmes.france2.fr/la-cible/20280575-fr.php
Chronologie

La Cible était un jeu télévisé français diffusé sur France 2 du 6 janvier 2003 au 30 mars 2007 adapté du format "Face Off" créé par Robert Caplain et Thomas Colamaria, adaptation de Francois Guillardet. Le jeu a été présenté par Olivier Minne du au , puis par Marie-Ange Nardi du au .

Le jeu était diffusé dans la version Olivier Minne à 12:00 et la version Marie-Ange Nardi à 17:00.

Principe du jeu

Douze candidats, issus pour moitié de castings et pour moitié du public, jouent chaque jour pour une place en finale en répondant à des questions de culture générale à thème. Ils sont disposés debout autour de "la Cible", composée de cercles concentriques correspondant pour chacun à une phase de jeu. Au cours de la finale, le candidat devra répondre correctement à six questions pour tenter de remporter le cœur de la Cible, à savoir une somme de 2 000  augmentée de 500  à chaque fois qu'un finaliste n'arrive pas à le décrocher. À ses débuts, le cœur de cible démarrait à 500 euros et augmentait de 500 euros tant qu'un finaliste n'arrivait pas à la décrocher. De 2004 à 2006, il était fixé à 6 000  pour les émissions spéciales (par exemple, spéciale "mères et fils").

Le générique était d'Antoine Lantieri.

Les Sélections

Nouveauté introduite le 8 janvier 2007, cette phase préliminaire a pour but de sélectionner six candidats au sein du public. Pour cela, deux questions à choix multiples sont posées au public, qui dispose de cinq secondes pour répondre via une télécommande.

À la fin de chaque question, les trois plus rapides à donner la bonne réponse sont qualifiés pour participer au jeu et viennent rejoindre le centre du plateau où se trouvent déjà les six candidats sélectionnés lors des castings.

De septembre 2006 à décembre 2006, la phase préliminaire s'appelait La Communauté et faisait participer les 12 candidats déjà présent au centre du plateau, elle consistait à compléter des phrases célèbres.

Exemple. Pour Jean de la Fontaine, "Tout flatteur vit aux dépens... ?

Un premier candidat est interrogé, s'il répond correctement, une autre question est posée au candidat suivant mais s'il se trompe, la question est à nouveau posée à son voisin. Chaque bonne réponse rapporte 2 secondes. Lorsque les 12 candidats ont été interrogés, on comptabilise le nombre de secondes engrangées. Ce temps sera ajouté aux 100 secondes dont disposera le finaliste pour tenter de décrocher le cœur de la Cible (il peut donc voir son chronomètre augmenter jusqu'à 124 secondes). Aucun candidat n'est éliminé.

Le Grand tour

  • Les 12 candidats se présentent à cette phase, dont 6 seront éliminés. Disposés en cercle autour d'une caméra pivotant à 360°, ils doivent répondre à des questions appelant plusieurs réponses.

Exemple. Citez-moi un film dans lequel Jean Gabin est à l'affiche.

La caméra s'oriente alors vers un candidat au hasard, lequel dispose de quatre secondes pour donner sa proposition. S'il répond correctement, il reste en jeu et un autre candidat est interrogé ; en revanche, il est éliminé s'il ne répond pas dans le temps imparti, si sa réponse est fausse ou incomplète, ou encore s'il répète une réponse déjà donnée.

Au bout de deux candidats éliminés, une autre question est posée. Trois questions sont posées au total lors de cette manche.

  • Auparavant, il y avait deux tours où 3 candidats étaient éliminés dans chacun des tours, soit deux questions au total. Les femmes jouaient le premier tour, les hommes le second. Avant l'été 2003, les 12 candidats jouaient le premier tour, puis les 9 restants jouaient le second.

Les Définitions

6 candidats se présentent à cette phase, dont 2 seront éliminés. Toujours disposés en cercle autour de la caméra, ils doivent, chacun leur tour, trouver le mot correspondant à une série de six définitions dont les réponses commencent toutes par une même lettre (J, par exemple), et ce en 30 secondes. Le candidat peut passer, auquel cas la définition lui sera répétée s'il lui reste un peu de temps ; mais s'il se trompe, la définition est définitivement perdue et il ne peut pas se rattraper.

Les candidats ayant donné le moins de bonnes réponses sont éliminés. En cas d'égalité entre des candidats au niveau du nombre de bonnes réponses, ce sont ceux qui auront mis le plus de temps à donner leur dernière bonne réponse qui sont éliminés.

En janvier 2003, la troisième manche s'appelait Les Indices : le candidat devait choisir entre deux thèmes, et derrière chaque thème se cachait une question appelant 5 réponses. Il avait 20 secondes pour les donner et marquait un point par réponse correcte, et les deux candidats ayant donné le moins de bonnes réponses étaient éliminés (comme aux Définitions).

La Suite...

Les 4 candidats restants se présentent à cette phase, dont 2 seront éliminés. Toujours disposés en cercle autour de la caméra, ils doivent reconstituer une suite logique à l'aide d'un indice et de trois éléments communs.

Exemple. Indice : îles exclues. Avec : Ouganda, Guinée Équatoriale, Niger. On demande aux candidats de citer des noms d'États du continent africain.

La caméra s'oriente alors vers un candidat au hasard, lequel a quatre secondes pour donner sa proposition. S'il répond correctement, il reste en jeu et un autre candidat est interrogé ; en revanche, il est éliminé s'il ne répond pas dans le temps imparti, si sa réponse est fausse ou incomplète, ou encore s'il répète une réponse déjà donnée. Le dernier candidat encore en jeu ayant donné au moins une bonne réponse gagne un point, et une autre suite démarre. Les deux premiers candidats qui atteignent deux points sont qualifiés.

Jusqu'à juillet 2003, la quatrième manche s'appelait Les Duels : deux candidats jouaient le premier duel, deux autres jouaient le second. Dans le premier duel, les deux premiers candidats devaient répondre à une question appelant plusieurs réponses et poursuivaient jusqu'à ce que l'un des deux ne répond pas dans le temps imparti, donne une réponse fausse ou incomplète, ou encore répète une réponse déjà donnée ; dans ce cas, son adversaire marquait un point, et le premier à marquer deux points était qualifié. Puis c'était au tour du second duel des deux autres candidats de s'affronter.

Les Enchères

Cette phase départage les deux derniers candidats. Une question appelant plusieurs réponses leur est posée. Chacun leur tour, les candidats annoncent le nombre de propositions qu'ils peuvent énoncer, et surenchérissent. Lorsqu'un candidat dit "Je laisse", l'autre est alors tenu de donner les réponses qu'il a promises : il peut donc être utile de faire monter les enchères, mais attention à ne pas se faire prendre à son propre piège !

Si toutes les réponses du candidat sont bonnes, il marque un point ; en revanche, si l'une d'entre elles est fausse ou redondante, ou s'il hésite trop longtemps, le point va à l'adversaire. Il faut deux points pour remporter la manche.

La Finale

Le candidat doit répondre à six questions (les six niveaux) en 120 secondes (en 100 secondes de janvier 2003 à décembre 2006) . La première question appelle une bonne réponse, la deuxième 2, la troisième 3, jusqu'à la sixième qui en appelle 6. Il peut énoncer autant de propositions qu'il le souhaite, l'essentiel étant qu'au moment où il dit "Je valide", il ait suffisamment de bonnes réponses. Il peut aussi passer la question à deux reprises dans un même niveau - s'il passe une troisième fois, on lui repose la première question du niveau.

À la fin des deux minutes, un bilan des réponses énoncées est fait. Le candidat remporte 100  par niveau correctement franchi, mais s'il fait un parcours sans faute, il remporte le cœur de la Cible.

Aux débuts de l'émission, le candidat ne remportait pas d'argent s'il ne traversait pas les six niveaux. De 2005 à 2006, si le candidat franchissait correctement les 3 premiers niveaux, il pouvait soit repartir avec 500  ou continuer pour remporter le cœur de cible.

Remarques sur l'utilisation de la caméra

À ses débuts, la caméra n'avait servi que pour les deux premiers tours ; puis au cours de l'année 2003, la caméra était progressivement de plus en plus utilisée. C'est pour cette raison que « Les Indices » et « Les Duels » ont été remplacés respectivement par « Les Définitions » et « La Suite... ».

Jeu de société

En 2004 Ravensburger a édité un jeu de société basé sur l'émission qui peut se jouer de 3 à 6 joueurs à partir de 14 ans.

Les records

Année Nom Gains
2005 Alexandre 16 000 
2006 Florence et Marc 21 500 
2004 Benoit 32 000 

Versions étrangères

Le format du jeu a été adapté en Canada (Québec) dans une version légèrement différente sous le titre Le Cercle pour la chaîne de télévision privée TVA à partir de 2005.

En Allemagne, le format du jeu televisé a été transmis en juillet 2006, sous le nom Die Spielarena sur Kabel eins.

Pays Nom de l'émission Présentateur Chaîne Première diffusion Dernière diffusion
Drapeau du Canada Canada (Québec) Le Cercle Charles Lafortune TVA 2005 2011
Drapeau de l'Allemagne Allemagne Die Spielarena Sascha Kalupke Kabel eins 17 juillet 2006 4 août 2006

Audiences

  • Le jeu rassemblait près de 20 % du public quand il était diffusé en après-midi.
  • À midi, La Cible rassemblait en moyenne 1,7 million de téléspectateurs et 23 % de parts de marché.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes