La Chevillotte

La Chevillotte
La Chevillotte
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Doubs
Arrondissement Besançon
Intercommunalité Grand Besançon Métropole
Maire
Mandat
Claude Savonet
2020-2026
Code postal 25620
Code commune 25152
Démographie
Population
municipale
147 hab. (2017 en augmentation de 24,58 % par rapport à 2012)
Densité 19 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 13′ 15″ nord, 6° 10′ 01″ est
Altitude Min. 413 m
Max. 455 m
Superficie 7,68 km2
Unité urbaine Commune rurale
Aire d'attraction Besançon
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Besançon-5
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Bourgogne-Franche-Comté
Voir sur la carte administrative de Bourgogne-Franche-Comté
City locator 14.svg
La Chevillotte
Géolocalisation sur la carte : Doubs
Voir sur la carte topographique du Doubs
City locator 14.svg
La Chevillotte
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
La Chevillotte
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
La Chevillotte

La Chevillotte est une commune française située dans le département du Doubs, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie

Communes limitrophes

Rose des vents Gennes Nancray Rose des vents
Saône N Bouclans
O    La Chevillotte    E
S
Mamirolle Naisey-les-Granges

Urbanisme

Typologie

Selon la terminologie définie par l'Insee et le zonage publié en 2020, La Chevillotte est une commune rurale, car elle n'appartient à aucune unité urbaine[Note 1],[1],[2].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Besançon, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 312 communes, est catégorisée dans les aires de 200 000 à moins de 700 000 habitants[3],[4].

Toponymie

Grange Chevillot en 1760 - 1764 ; Grange dit la Chevillotte en 1780 ; La Chevillotte en 1782 ; Les Granges de la forêt de Montfaucon en l'an V[5].

Histoire

Par décret royal du , les communes de la Chevillotte, de Gennes, de Mamirolles, de Le Gratteris, de Montfaucon, de Morre et de Saône faisant alors partie du canton de Roulans, arrondissement de Baume, département du Doubs seront distraites de ce canton et réunies au canton sud de la ville de Besançon, arrondissement de Besançon[6].

Politique et administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1938 1942 Xavier Savonet    
1942 1965 Henri Savonet    
1965 1977 Alain d'Anterroches    
1977 2008 Jean Piquard    
2008 En cours
(au 1er juin 2020)
Claude Savonet[7],[8]
Réélu pour le mandat 2020-2026
DVD Gendarme retraité

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[10].

En 2017, la commune comptait 147 habitants[Note 3], en augmentation de 24,58 % par rapport à 2012 (Doubs : +1,51 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
878396637272776882
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
718082628174757565
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
666471725973505674
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
4753618382768081118
2017 - - - - - - - -
147--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine

Lieux et monuments

Début 2017, la commune est « réputée sans clochers »[13].

Personnalités liées à la commune

Voir aussi

Bibliographie

Articles connexes

Liens externes

  • La Chevillotte sur le site de l'Institut géographique national

Notes et références

Notes

  1. Une commune rurale est une commune n'appartenant pas à une unité urbaine. Les autres communes sont dites urbaines.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références

  1. « Base des unités urbaines 2020 », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 1er décembre 2020)
  2. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 1er décembre 2020)
  3. « Base des aires d'attraction des villes 2020 », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 1er décembre 2020)
  4. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc, Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 1er décembre 2020)
  5. Jean COURTIEU, Dictionnaire des communes du département du Doubs, t. 2, BESANÇON, CÊTRE,
  6. Collection complète des lois, décrets d'intérêt général, traités ..., Volume 22 Par France,Jean Baptiste Duvergier page 198
  7. Site officiel de la préfecture du Doubs - liste des maires (doc pdf)
  8. « Répertoire national des élus (RNE) - version du 24 juillet 2020 », sur le portail des données publiques de l'État (consulté le 10 septembre 2020)
  9. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  13. « Recherches sur critères », Clochers de France.