Laëtitia Payet

Laëtitia Payet
image illustrative de l’article Laëtitia Payet
Contexte général
Sport pratiqué Judo
Biographie
Nationalité sportive Drapeau : France Française
Naissance (32 ans)
Lieu de naissance Hennebont
Taille 150 cm
Catégorie -48 kg (Super-légers)
Palmarès
Jeux olympiques 0 0 0
Ch. du monde par équipes 1 1 1
Championnats d'Europe 1 1 3
Championnats de France 1re division 4 3 3
Dernière mise à jour : 26 avril 2013

Laëtitia Payet, née le à Hennebont, est une judoka française évoluant dans la catégorie des moins de 48 kg. Trois fois médaillée de bronze aux Championnats d'Europe, en 2011, 2012 et 2013, elle remporte trois médailles mondiales dans les compétitions par équipes.

Biographie

Payet pratique la danse jusqu'à l'âge de douze ans. Après un déménagement, fait pendant six mois du patinage artistique avant d'opter pour le judo qu'elle découvre à la suite de ses frères et sœurs[1].

Médaillée de bronze aux championnats de France des moins de 20 ans en , elle obtient la médaille d'argent de cette même compétition l'année suivante, année où elle aussi troisième des championnats de France séniors. En 2014, elle remporte sa troisième médaille consécutive aux championnats de France des moins de 20 ans, remportant le titre face à Virginie Belmonte. En 2005, elle remporte le titre sénior, devant Emilie Lafont. En octobre, elle remporte le titre européen par équipe. En novembre, elle remporte le titre européen des moins de 23 ans à Kiev. En , elle remporte son deuxième titre de championne de France, à Amiens face à Amel Bensemain. En septembre, elle remporte avec l'équipe de France les Championnats du monde par équipes disputés à Paris[2]. En décembre, elle termine troisième des championnats du monde universitaire à Suwon. Dès le mois de janvier suivant, elle termine deuxième des championnats de France à Dijon, battue par Aurore Urani Climence. En 2008, elle remporte en janvier les championnats de France en battant Lucile Duport. En octobre de la même année, elle remporte la médaille d'argent des championnats du monde par équipes de Tokyo, les Françaises étant battues par les Japonaises. Elle remporte un nouveau titre de championne de France en 2009, battant en finale Frédérique Jossinet.

Lors des championnats de France 2010 de Montbéliard, elle est battue en finale par Aurore Climence[3]. Elle participe aux mondiaux de Tokyo où elle est éliminée par Hongroise Éva Csernoviczki[4].

Elle remporte sa première médaille dans un grand championnat international lors des championnats d'Europe d'Istanbul. Elle obtient la médaille de bronze, tout comme Frédérique Jossinet qui gagne l'autre médaille de bronze de la catégorie[5]. Lors des mondiaux disputés à Paris, elle échoue en huitième de finale, battue par Éva Csernoviczki au golden score[6].

Lors des championnats d'Europe de Tcheliabinsk, elle est battue en demi-finale par la Roumaine Alina Alexandra Dumitru[7]. Lors de la rencontre pour la médaille de bronze, elle est opposée à sa principale rivale pour représenter la France aux Jeux olympiques de Londres. Payet est alors numéro douze mondiale, et Jossinet numéro quinze[7]. Payet s'impose aux pénalités[7]. C'est Payet qui est choisie, Jossinet assurant le rôle de remplaçante[8]. Lors du tournoi olympique, elle est éliminée dès le deuxième tour face à la Brésilienne Sarah Menezes[9]. Cette dernière, future championne olympique, s'impose sur un yuko à dix-huit secondes de la fin[10].

En début d'année 2013, elle est finaliste lors du tournoi de Paris, battue par la Japonaise Haruna Asami[11]. En avril, lors des championnats d'Europe de Budapest, elle remporte sa troisième médaille de bronze consécutive lors d'un championnat d'Europe grâce à un ippon obtenu sur immobilisation face à la Belge Amélie Rosseneu[12]. Lors des mondiaux 2013 de Rio de Janeiro, elle s'incline sur deux pénalités au troisième tour contre la Turque Ebru Sahin[13]. Alignée lors de la compétition par équipes, elle remporte la médaille de bronze, la France s'imposant trois à deux face aux Pays-Bas[14]. À la fin du mois, elle est battue en finale des championnats de France par Aurore Climence[15].

Après les mondiaux, elle décide de faire une pause dans sa carrière pour mettre au monde un enfant[1]. Après cette naissance, elle doit rapidement perdre le poids qu'elle a pris, 22 kg, pour pouvoir participer dès aux championnats de France, étape obligatoire pour participer à la recherche de quotas pour les Jeux olympiques de Rio[1]. Elle termine à la deuxième place de ces championnats de France[16].

En 2015, elle remporte les tournois en coupe du monde, à Tunis, Casablanca. La Fédération n'engage aucune athlète lors des Jeux européens de Bakou[17]. Elle dispute ensuite le Grand Slam de Bakou où elle termine deuxième mais n'est pas retenue pour les championnats du monde[18]. Un an après la naissance de son enfant, elle remporte en juillet le tournoi de Mongolie[19]. Lors du tournoi de Paris, elle dénonce ce qu'elle considère comme une égalité de traitement de la part de la Fédération qui la prive des grands tournois internationaux, comme le Grand Slam d'Abu Dhabi[20]. Après une tentative avec le Comité national olympique et sportif français (Cnosf), elle saisit le tribunal arbitral du sport (TAS)[20]. Elle est absente des championnats de France de novembre[21].

Lors des championnats d'Europe de Kazan, elle est éliminée au deuxième tour par la Turque Dilara Lokmanhekim au nombre de pénalités[22]. Débarrassée de la concurrence d'Amandine Buchard qui a décidé de changer de catégorie pour rejoindre les moins de 52 kg, elle obtient sa qualification pour les Jeux olympiques de Rio de Janeiro via les places deux continentales réservées à l'Europe[23], grâce notamment à une médaille de brone lors du Grand Slam de Bakou[24]. Lors du tournoi olympique, elle est éliminée en huitièmes de finale par la numéro un mondiale, la Mongole Urantsetseg Munkhbat[25].

Après avoir annoncé en octobre sa fin de carrière en fin de la saison 2016-2017[26], elle est sélectionnée pour participer à sa treizième édition du tournoi de Paris, dans sa nouvelle catégorie des moins de 52 kg[27]. Elle est éliminée au deuxième tour, face à la Kosovare Distria Krasniqi[28]. Le mois suivant, elle est éliminée en demi-finale d'un tournoi à Casablanca par Charline Van Snick[29].

Palmarès

Compétitions internationales

Année Compétition Lieu Résultat Catégorie
2005 Championnats d'Europe des moins de 23 ans Istanbul 1re Moins de 48 kg
2011 Championnats d'Europe Istanbul 3e Moins de 48 kg
2012 Championnats d'Europe Budapest 3e Moins de 48 kg
2013 Championnats d'Europe Chelyabinsk 3e Moins de 48 kg

Outre ses médailles individuelles, elle obtient des médailles dans des compétitions par équipes

Année Compétition Lieu Résultat
2006 Championnats du monde Paris 2e
2008 Championnats du monde Tokyo 1re
2012 Championnats d'Europe Tcheliabinsk 2e
2013 Championnats du monde Rio de Janeiro 3e

Tournois Grand Chelem et Grand Prix

Année Compétition Lieu Résultat Catégorie
2009 Grand Prix Abu Dhabi Abu Dhabi 3e moins de 48 kg
Grand Prix Qingdao Qingdao 3e moins de 48 kg
2010 Grand Prix de Tunis Tunis 2e moins de 48 kg
Grand Slam de Moscou Moscou 3e moins de 48 kg
Grand Prix Abu Dhabi Abou Dabi 3e moins de 48 kg
Grand Prix Qingdao Qingdao 2e moins de 48 kg
2012 Grand Prix Düsseldorf Düsseldorf 3e moins de 48 kg
2013 Grand Slam de Paris Paris 2e moins de 48 kg
2015 Grand Prix d'Oulan-Bator Oulan-Bator 1re moins de 48 kg
2016 Grand Prix Samsun Samsun 3e moins de 48 kg
Grand Slam de Bakou Bakou 3e moins de 48 kg

Championnats de France

Dans les championnats deFrance par équipes :

  • Silver medal icon.svg Médaille d'argent en 2011 à Amiens.

Références

  1. a, b et c « Laëtitia Payet, un mental de fer », sur sport365.fr, .
  2. « Judo : les Bleues en or à Bercy », sur 20minutes.fr, .
  3. « Championnats de France de judo : une médaille d’argent pour Christophe Humbert », sur macommune.info, .
  4. « Mondiaux de judo. La Morbihannaise Laëtitia Payet vise l'or », sur letelegramme.fr, .
  5. « Euro de judo : la Française Pénélope Bonna en or », sur lemonde.fr, .
  6. « Judo : débuts décevants pour les Bleus aux Mondiaux », sur lemonde.fr, .
  7. a, b et c « Payet, du bronze pour Londres », sur lequipe.fr, .
  8. « Jossinet ne verra pas Londres », sur eurosport.fr, .
  9. « Payet : « L’impression d’avoir perdu dans le vent » », sur RMCsport.fr (consulté le 28 juillet 2012).
  10. « La frustration de Payet », sur lequipe.fr, .
  11. « judo Laëtitia payet en verve à Paris », sur letelegramme.fr, .
  12. « Le jour d'Automne Pavia », sur lequipe.fr, .
  13. « Judo. Mondiaux à Rio : Laetitia Payet éliminée », sur ouest-france.fr, .
  14. « Judo/Mondiaux. Du bronze pour Payet et les Bleues », sur letelegramme.fr, .
  15. « Championnats de France. Laëticia Payet échoue en finale », sur ouest-france.fr, .
  16. « JUDO. Laëtitia Payet, la revenante », sur leparisien.fr, .
  17. « La sélection aux Jeux Européens commentée », sur lespritdujudo.com, .
  18. Stéphane Bacro, « Laëtitia Payet n'est plus très loin », sur ouest-france.fr, .
  19. David Ponchelet, « Le retour de Laetitia Payet sur les tatamis », sur francetvinfo.fr, .
  20. a et b Gilles Tournoux, « Judo, Grand Slam de Paris: la colère de Laëtitia Payet », sur learisien.fr, .
  21. « Championnats de France élite. Le paradoxe breton », sur letelegramme.fr, .
  22. « -48kg: Laëtitia Payet a été éliminée aux Championnats d'Europe », sur lequipe.fr, .
  23. « JO 2016. Laëtitia Payet ira à Rio », sur letelegramme.fr, .
  24. « Grand Chelem de Bakou : Laëtitia Payet en bronze », sur lequipe.fr, 6 maki 2016.
  25. « JO de Rio 2016-Judo : Laetitia Payet éliminée en huitièmes de finale », sur europe1.fr, .
  26. Nicolas Tavares, « Laëtitia Payet, judokate, stoppera sa carrière après les Mondiaux », sur jactiv.ouest-france.fr, .
  27. Emmanuel Charlot, « Grand Chelem de Paris 2017, la sélection commentée », sur lespritdujudo.com, .
  28. « Grand Slam de Paris. Journée difficile pour les Bretons », sur letelegramme.fr, .
  29. « Première victoire de Charline Van Snick en -52kg à Casablanca », sur rtbf.be, .

Liens externes

  • Notices dans des bases relatives au sport : Alljudo • EspritBleu • JudoInside.com • Sports Reference