Laà

Laà
Illustration
Le Laá à Sainte-Suzanne.
Caractéristiques
Longueur 29,5 km
Bassin 90 km2
Bassin collecteur Adour
versant gauche
Régime régime pluvial
Cours
Géographie
Pays traversés Drapeau de la France France
Le Laa vers Loubieng.
Le Laa vers Loubieng, vue de la rivière.

Le Laà (ou Làa, Lar, Laar, Larr) est une rivière des Pyrénées-Atlantiques, en France, et un affluent gauche du gave de Pau, dans lequel il se jette à Sainte-Suzanne (Orthez), entre le Geü et le gave d'Oloron. On donne à son cours supérieur le nom de Larrus.

Étymologie

Laà, anciennement Lar, est l'évolution gasconne du basque larre 'lande'. Sa vallée était appelée Larbaig.

Larrus est le même nom affecté du suffixe diminutif -uç.

La commune de Laà-Mondrans lui doit son nom.

Géographie

Le Laà naît à l'est d'Ogenne-Camptort, puis s'écoule au nord-ouest vers Orthez.

La vallée de Larbaig tire également son nom du Laà, qui l'arrose. Elle comprend Aragnon (hameau de Sainte-Suzanne), Biron, Castetner, Départ (quartier d'Orthez), Laà-Mondrans, Lanneplaà, Loubieng, les Marmons (quartier d'Orthez), Maslacq, Montestrucq, Ozenx, Sainte-Suzanne et Sauvelade[1]. Le Larbaig était en 1385 le siège d'un bailliage qui avait Castetner pour chef-lieu, et siège du notaire.

Département et communes traversés

Pyrénées-Atlantiques : Laà-Mondrans, Lagor, Loubieng, Lucq-de-Béarn, Maslacq, Sauvelade, Vielleségure.

Principaux affluents

Occupation des sols

Les espaces agricoles y sont dominants avec 78.2 %, les espaces naturels et forêts représentent 20.9 % et les espaces artificialisés 0.6 %.

Notes et références

  1. Paul Raymond, Dictionnaire topographique du département des Basses-Pyrénées, Paris, Imprimerie Impériale, , 208 p. (notice BnF no FRBNF31182570, lire en ligne).

Voir aussi

Liens externes